Voici cinq conseils de survie pour la campagne en difficulté élevée pour DOOM

 
Une petite surprise comme article car je me suis tellement amusé dans DOOM que je crois qu’il serait bénéfique que tous puissent non seulement avoir une belle expérience mais se pratiquent à étudier les petits détails des mécaniques et de l’intelligence artificielle. J’ai donc décidé de vous présenter quelques conseils de survie qui aideront le type de joueur que vous êtes. Usez ces tactiques et vous passerez à travers la campagne dans des niveaux plus difficiles dont Ultra-Violence, Nightmare ou Ultra-Nightmare et voir la beauté du produit.

Ceci est un article éditorial non-subventionné.

Premier conseil: grouille avant que ça rouille!

La première chose que vous faites dans un jeu vidéo, ce n’est pas écouter le prologue ou souhaiter une séquence de tourelle et avoir le scénario être expliqué pour vous… ou être pris par la main par un Claptrap. Enfin, oui et non dans le dernier cas car vous apprenez à bouger. DOOM met l’emphase sur l’action dès les cinq première secondes de jouabilité alors que vous avez votre arme et que vous devez tirer sur les « Possessed ». Vous remarquez que ces premiers ennemis sont lents mais bientôt, vous allez croiser les Imps qui sont très mobiles et sans pitié. Ainsi, vous tombez sur dix ou vingt démons doublés de deux Hell Knights et trois Mancubus. Vous n’avez pas de santé qui se régénère dès que vous êtes à couvert et que les ennemis vont attendre sur place pour vous tirer… Non, les ennemis ne sont pas cons dans DOOM contrairement à vos jeux de shooters de base. Les démons viendront vous chercher. Les Imps s’accrocheront aux murs et piliers, les Hell Knights peuvent sauter, les Cacodemons flottent dans les airs, les Mancubus peuvent vous flamber. Bref, bougez-vous le derrière! Ne cessez pas de courir et regardez où vous mettez les pieds. La seconde que vous stoppez peut être signifier votre arrêt de mort dans le jeu.

Deuxième conseil: étudiez l’ennemi!

DOOM présente un bestiaire varié et non le même ennemi avec une arme différente ou une barbe différente ou un peu plus d’armure. Non, ce n’est pas votre ennemi de base comme dans Tomb Raider où la seule difficulté du jeu est la quantité de dégâts que vous recevez et je ne parle pas du Stagger arbitraire que vous recevez malgré votre vie qui se régénère. Dans DOOM, les ennemis que vous croisez sont là pour vous tuer et forment ensemble une grande menace pour votre progression. Savoir différencier les démons et leurs actions est un objectif important à maîtriser. En sachant qui sont qui, vous pourrez repérer les ennemis les plus significatifs et les plus dangereux. Les Possessed ne sont pas les plus dangereux à moins qu’ils soient tous groupés mais un Hell Knight est probablement le danger le plus extrême et ce très tôt dans le jeu. Vous voulez donc vous en débarrasser rapidement avant de vous occuper des Imps. Le Possessed Soldier peut user un tir chargé à courte portée pour faire des dégâts excessifs et laisser une chance au Hell Knight de vous fracasser le crâne. Dans le cas du Revenant, vous savez qu’il est un démon muni d’un jetpack et deux lance-roquettes. Le Summoner va invoquer des démons et vous lancer des ondes immenses tant qu’il est en vie. Le Baron of Hell? Vous ne voulez pas être sur son chemin et encore moins à sa portée. Bien que tout ce qui a une tête a un point faible, prenez note que le Pinky qui adore charger possède une armure. En bougeant vers la gauche ou la droite, vous pourrez l’éviter sans problème. Mais bien sûr, cela est un bon moment de vous rappeler l’importance de bouger! En bref, étudiez les attaques, la vitesse et la puissance de l’ennemi.

Troisième conseil: pensez au-delà des horizons!

Ce que les FPS modernes ne vous donnent pas, c’est une liberté d’exploration. Je ne parle pas des mondes ouverts avec des trucs inutiles ou arbitraires à faire comme des tours de radio ou la possibilité de se téléporter dans un endroit dont l’architecture a complètement changé. Je parle effectivement de l’importance d’explorer et examiner l’environnement. Oublions pendant quelques minutes les sections arbitraires de DOOM: l’exploration est un élément clé dans la progression du jeu puisque chaque niveau que vous explorez peut vous donner un maximum de trucs à trouver qui vont affecter votre jouabilité soit des améliorations, des runes ou même des armes! Apprenez à examiner la hauteur de vos sauts et les objets de l’environnement sur lesquels vous pouvez grimper. Parfois, vous pourriez marcher sur des barreaux afin d’attraper un objet. Rien n’est impossible, il faut seulement réfléchir, prendre son temps, examiner et penser au-delà des horizons. Si vous voulez apprendre à bien étudier l’environnement, désactivez la boussole et les alertes de mises à jour de vos objectifs de missions.

Quatrième conseil: votre vie est importante, ne la gaspillez pas!

En examinant l’environnement, vous pourriez repérer des medpacks ou de l’armure. Contrairement aux jeux de tir modernes, vous n’avez pas une vie qui se régénère automatiquement car, à ce qu’il paraît, c’est très réaliste… N’est-ce pas, Tomb Raider? DOOM use d’un système d’armure et de points de vie. Chaque ennemi fait une certaine quantité de dégâts alors que d’autres attaques peuvent vous achever avant que vous ayez le temps de dire « Oh shit ». Et c’est vous qui serez « Ripped and Teared ». En explorant, vous pourriez tomber sur des Medpacks ou de l’armure ou encore des power-ups. En prenant note de leur emplacement, vous pourriez facilement retourner sur vos pas et les ramasser si jamais vous passez une section ou une arène. Cependant, il est bizarre que vous pouvez revenir sur vos pas après votre mort et ramassez quand même ces Medpacks et armure. Généralement, si vous trouvez des Medpacks alignés en grande quantité avec de l’armure et des munitions, vous allez affronter un boss ce qui est donc un lien avec les deux premiers points importants qui mèneront à votre survie. À force de trouver les Argent Cells, vous devriez augmenter votre vie et votre armure en premier car survivre les assauts des Hell Knights ou des Mancubus peut être un exploit.

Cinquième conseil: appréciez et économisez vos armes!

Lorsque vous trouvez une arme, c’est comme trouver votre compagne de vie, une soeur, une bonne amie, une cousine… C’est trouver l’âme-soeur, bon! Dans DOOM, vous avez le Pistol, le Combat Shotgun, le Plasma Rifle, le Heavy Assault Rifle, le Rocket Launcher, le Chain Gun, le Super Shotgun et le Gauss Cannon. Celles-ci sont des armes interchangeables qui vous seront utiles durant l’ensemble de la campagne mais chaque arme ne peut être échangé pour une autre version similaire si vous manquez de munitions. Effectivement, vous ne rechargez pas vos armes mais vous les gardez! Le Pistol a des munitions à l’infini mais peut être utilisé pour finir les Possessed d’un seul tir soit le bon vieux headshot. En apprenant les forces et faiblesses de vos ennemis, vous pouvez apprendre comment utiliser vos armes durant différentes situations. Les plus puissantes ne sont pas les meilleures dans toutes les situations à cause des munitions limitées. Deux armes supplémentaires sont ramassées soit la Chainsaw (tronçonneuse) et le BFG-9000. En parlant de situations spécifiques, c’est le cas pour ces deux armes alors que la Chainsaw vous permettra de récupérer des munitions pour vos armes ramassées alors que le BFG fera le ménage tel l’insecticide Raid. En trouvant les modificateurs, vous pourrez ensuite améliorer ces armes pour améliorer vos chances de survie dans différentes situations. Évitez d’effectuer un Glory Kill si vous savez les conséquences que cela pourrait provoquer. Pouvoir enchaîner plusieurs Glory Kills pourrait cependant vous sauver la vie. Explorez les situations et apprenez à apprécier et économiser vos armes.

J’espère que cela vous aura été utile car passer d’un jeu moderne et générique à un jeu qui offre un réel retour aux sources sur comment les shooters étaient designés à la base est une claque importante. DOOM se fout de votre appréciation d’une histoire, c’est un jeu qui est assez intelligent pour vous dire: vous avez la chance d’être bons mais c’est à vous de chercher et explorer les petits détails pour réellement être bon et devenir le Holy Reaper!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s