(Test FG – Jeux vidéo) Shadow Warrior (PC)

 
Painkiller, Bulletstorm… Hard Reset… Ces noms ne vous sont pas familiers alors que Shadow Warrior l’est. Mais qu’est-ce que Shadow Warrior? À vous de voir dans cette critique!

Parmi tous les jeux que j’attends cette année, Shadow Warrior 2 est certainement au sommet de la liste et je peux enfin vous dire pourquoi alors que je vous présente mon opinion générale sur Shadow Warrior… Mais une minute, pourquoi Shadow Warrior vous serait familier? La raison est fort simple: ce titre est le nom d’un jeu des années 90 développé par 3D Realms soit les développeurs de Duke Nukem alors qu’id Software nous a proposé Doom et Wolfenstein. Je pense que vous pouvez enfin comprendre mon appréciation de DOOM car je n’ai cessé de faire les comparaisons avec Shadow Warrior et elles furent entièrement justifiées.

Shadow Warrior (le nouveau) nous vient de Flying Wild Hog. Ce studio consiste d’anciens membres de People Can Fly et de CD Projekt RED. People Can Fly sont responsables de Painkiller et Bulletstorm (le meilleur shooter au début des années 2010) et nous ont offert, avec ces deux titres, du carnage tout simplement « braindead » et c’est tant mieux. CD Projekt RED n’ont pas besoin de présentation, vous connaissez l’oeuvre et les exploits de ce studio. Je ne sais pas ce que la Pologne possède quand on parle de design de jeux vidéo mais c’est possiblement la meilleure place. En 2011 soit l’année de Bulletstorm, Flying Wild Hog nous a offert le shooter le plus proche d’un retour aux sources et ce fut Hard Reset. Bien qu’on ait vu un studio tenter le véritable retour aux belles années des shooters avec Rise of the Triad, on n’a jamais réellement été capable de récréer les éléments pour créer un successeur digne de Doom ou Duke Nukem… avant le retour en force de DOOM, merci id Softare. Shadow Warrior ne fut pas le retour au style de 3D Realms mais a assez d’éléments pour que tous y jettent un coup d’oeil.

Shadow Warrior nous met dans la peau de Lo Wang. Dans cette réimagination, Wang n’est plus un expert en armes et arts martiaux ou un entraîneur dans le domaine mais plutôt un employé d’un certain Zilla. Wang est chargé de récupérer une épée de légende soit le Nobitsura Kage mais le tout tourne en ketchup stabby-stabby et bang-bang… littéralement… pour éviter de mentionner un bain de sang alors que le rival, Mizayaki, refuse de payer la somme de 2 millions de dollars. Pour une raison bizarre, Mizayaki meurt durant le carnage et Wang est sur le point de trépasser avant de faire un pacte avec un démon nommé Hoji. Celui-ci possède une histoire un peu loufoque et complètement digne d’un film de série B mais les dialogues entre Wang et Hoji sont suffisants pour nous faire rire par rapport aux clichés de superhéros. Le ton est donné quand on entend The Touch par Stan Bush dès l’ouverture du jeu.

20160529200037_1

« Is it me or are you actually enjoying yourself? – Hoji. Man has to take pride in what he does best. – Wang. You really put the ass in « mass murderer » – Hoji. Ça vous donne une idée?

Shadow Warrior est un jeu de découpage et tir à la premiere personne. Oui, un véritable FPSS… First-Person Shooter/Slasher. Dès les premières minutes, on est sensiblement sur rail mais nous pouvons déjà trouver des secrets comme des petites statues qui donnent de l’argent ou des plateaux de sang pour du « Karma Point ». Je vous explique le système d’amélioration bientôt mais il est l’heure de parler de la jouabilité. La véritable force de ce jeu, je viens de vous le dire: jouabilité. Ce jeu est une véritable tuerie une fois que le rythme est instauré. La véritable faiblesse du jeu est lorsque vous constatez que vous avez besoin du système d’amélioration pour que vos armes soient 200% plus amusantes à utiliser.

En tant que Lo Wang, vous devez dépecer et décapiter les démons qui sont arrivés sur le continent afin de récupérer le Nobitsura Kage. À la manière de Dead Space, il est important de s’assurer que les démons perdent leurs membres et grâce aux armes que vous possédez, vous pouvez causer un maximum de carnage! Chaque arme possède des améliorations comme des tirs alternatifs ou améliorés. Mais les armes que vous allez utiliser sont d’un fun inimaginable. Si je vous dis arbalète avec des « sticky » grenades? Lance-roquette avec des « nukes »? Un pistolet avec un tir alternatif digne des films western? Un lance-flammes au napalm avec lance-grenades? Nan… pourquoi pas un fusil à pompe avec pas deux mais quatre barils! Oui, un shoty qui peut tirer quatre balles à la fois… avec des munitions explosives! Mais rien n’est réellement meilleur que le katana. Le système de combat avec l’épée est aussi satisfaisant sinon plus que le reste de l’arsenal et c’est au grand désarroi de ce reste… car l’ensemble du système de combat est réussi. L’épée peut user de techniques à débloquer comme un « stab » et des « tornades » bien qu’on peut aussi utiliser des pouvoirs de lévitation ou ondes de choc. Oh et vous pouvez lancer des shurikens lorsque vous avez votre katana en main.

20160529200324_1

Aucune image ne peut démontrer le carnage possible

Vos prouesses sont évaluées selon le maximum de dégâts que vous effectuerez le plus rapidement possible. Vous voyez des messages apparaître comme « Merciless, Headshot, Shredder, Massacre » et cela compte puisque plus vous avez du style, mieux c’est. Et plus vous avez du style, plus vous avez du fun. Plus vous faites du Wang, plus vous vous sentez comme un superhéros. Que puis-je dire? Vous vivez d’espoir d’être un badass.

Le jeu est présenté sous un style asiatique mais avec une linéarité à la Bulletstorm mais Shadow Warrior vous donne un peu de liberté pour découvrir les secrets ce qui m’amène au système d’amélioration. Ces secrets vous donnent des points pour récupérer les compétences débloquées avec les Karma Points à force de monter en expérience. C’est sans oublier les KI Crystals pour augmenter et acquérir les techniques spéciales comme les ondes de choc ou l’amélioration de vos pouvoirs de soins. Bien que le premier chapitre sert de tutoriel, l’ensemble du système de progression est bien démontré et ne vous posera aucun problème. L’argent ramassé sert à améliorer les armes et bien que ce soit une alternative, vous pouvez acheter vos munitions. Si vous faites fi de cette option, vous pouvez tout de même explorer les niveaux et récupérer le tout par vous-même.

J’ai été navré de constater quelques bugs concernant l’exploration car certaines portions de mur nous donnent l’impression qu’on peut escalader ce qui est anormal. Le système de sauvegarde et point de contrôle est pardonnable dans ce cas ce qui nous permet d’éviter un désastre dans ce sens. Au moins, les performances sur PC sont au top. L’inclusion d’un mode survie vous permettra d’avoir l’action de type arène et vous pourrez être assez Wang, croyez-moi.

20160529200838_1

Certains environnements sont superbes! Attendez de voir le stock rétro…

Il faut jouer à Shadow Warrior pour réellement comprendre à quel point ce jeu est bon. À 45$, vous avez un jeu aussi bon que la refonte de DOOM pour environ une dizaine d’heures ou plus selon votre désir à trouver les secrets. Cependant, le dernier de Flying Wild Hog tombe si souvent à rabais que vous pourriez l’avoir pour 5$. Si vous êtes patients et l’obtenez à ce prix, vous êtes parés à découvrir une des plus belles expériences en terme de first-person shooter/slasher! C’est le plus proche qu’on a d’un véritable retour aux sources, c’est le renouveau de Painkiller, c’est un digne successeur à Bulletstorm et est avec Wolfenstein: The New Order de MachineGames et la refonte de DOOM d’id Software parmi les meilleurs shooters de cette génération. « You no mess with Lo Wang! » Je vis d’espoir que la suite sera aussi bon.

Verdict: À 45$, vous avez une bonne alternative à DOOM. À 5-10$ sur Steam, vous avez un des meilleurs shooters! Jetez un coup d’oeil à Hard Reset Redux quand il sera disponible, on sait jamais. Shadow Warrior? Délicieux!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s