(Test FG – Jeux vidéo) The Solus Project (PC)

 
Vous connaissez le Romano Fafard? Ce vaisseau spatial de la série québécoise Dans une planète près de chez-vous? Son équipage y est à bord dans l’espoir de trouver une planète habitable pour les humains restants. The Solus Project vous propose pratiquement la même chose, mais cette fois dans la recherche d’une planète, votre vaisseau s’est malheureusement écrasé sur une terre inconnue. Votre mission sera d’y survivre assez longtemps pour l’explorer et tenter de rentrer en communication avec votre colonie. En serez-vous capable?

Seul et simplement équipé d’un scanner, votre aventure commence par un léger mais obligatoire tutoriel vous permettant d’apprendre la base pour être en mesure de survivre. Cette planète, bien qu’elle soit habitable, vous mettra au défi à chaque minute (selon les concepteurs), ou bien jusqu’à ce que vous compreniez les règles de base qui font en sorte qu’au fur et à mesure, le mode survie du jeu devient beaucoup plus facile. Au départ, il faudra vous habituer à certains facteurs qui risquent de vous tuer comme la soif, le sommeil, la faim et la température. Des aliments ici et là seront disponibles pour vous rassasier. Il vous suffit de chercher aux bons endroits. Le feu tant qu’à lui  vous réchauffera lors des nuits froides ou lorsque vous sortez de courant d’eau des nombreuses cavernes explorées. La survie du jeu offre quelque chose de plus au style de jeu exploration et vient nous obliger à souvent réfléchir avant de s’aventurer plus loin.

s4

Un système d’inventaire et de combinaisons vient agrémenter le tout. Par exemple, pour le feu il vous faudra trouver un bâton de bois et l’enduire d’huile pour vous faire une torche qui sera probablement l’un des éléments les plus utiles de votre péril. Beaucoup de combinaisons sont disponibles tout au long de votre exploration. Vous trouverez même à un moment un disque téléporteur qui vous sera indispensable pour continuer et pour vous sortir du pétrin. Étrange par contre que pour un jeu de survie il nous est impossible de construire un abri pour y dormir ou nous protéger. Oui il vous sera possible de dormir dans des endroits prédéfinis comme une grotte sécuritaire, mais de rajouter une option de survie où il vous faut construire vous-même un endroit sûr aurait apporté une meilleure immersion.

Des reliques oubliées, peut-être d’une autre espèce qui sait, sont laissées un peu partout dans vos recherches. Ces reliques vous aideront grandement car celles-ci vous procureront souvent des attributs augmentés, par exemple : Une résistance de 10% supplémentaire au froid, etc. Il ne faudra donc pas lésiner dans vos observations pour ne pas manquer une seule de celles-ci.

s3

The Solus Project n’est pas qu’un simple jeu d’exploration comme bien d’autre où vous ne faites que ramasser objets par-dessus objets. Le monde créer par Teotl Studios est beaucoup plus riche qu’il n’y parait. Vous trouverez de nombreux indices, lettres, parchemins et gravures expliquant ce qui s’est passé jusqu’ici dans l’histoire de cette planète et croyez-moi, vous ne voudrez certainement pas y rester. L’histoire est complète et intrigante même si parfois très lente et qu’il faut obligatoirement tout lire sur son passage et ce que l’on trouve pour y comprendre quelque chose. Mais après tout, si vous y jouez, c’est que le genre exploration vous intéresse non?

Avec une bonne histoire se doit une bonne ambiance et le titre s’y donne à cœur joie de ce côté avec des effets sonores digne d’un film de Science-fiction d’Hollywood. La trame sonore se déclenche toujours aux bons endroits et mets la table pour ce qui s’en vient. Elle disparait aussi vite qu’elle est arrivé, ce qui procure une ambiance incomparable au jeu et qui laisse une plus grande place pour les effets de pas, de feuillages, de roches, de cavernes et des si nombreux bruits provenant de gauche et de droite.

s2

Le jeu surprend visuellement et ce même si le titre est loin d’être d’une envergure d’un Triple A. Les détails sont présents et ce dans tous les décors et chacune des trames du jeu, que ce soit l’arrière-plan ou les textures caverneuses, où la faune y est détaillée et travaillée. J’ai cependant trouvé les visuels redondants à plusieurs occasions réutilisant trop souvent les mêmes environnements et un manque de diversité flagrante. Oui je sais, comme je l’ai dit auparavant, on est loin d’un Triple A sur certains points, mais notons tout de même qu’ils s’en tirent très bien.

s1

The Solus Project vous offre exploration, exploration, exploration et un peu de survie qui devient rapidement facile à gérer. Et S.V.P, ne vous arrêtez pas après deux ou trois heures car c’est à ce moment que la richesse de cette planète se fait découvrir. Teotl Studios vous offre une aventure digne de s’y laisser prendre dès maintenant disponible sur PC et Xbox One.

8.5/10

Twitter : @JackGerms

Publicités

Un commentaire sur “(Test FG – Jeux vidéo) The Solus Project (PC)

  1. Pingback: The Solus Project enfin disponible en version finale sur Xbox One | Facteur Geek

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s