(Test FG – Jeux vidéo) Crimson Room Decade

 
Il y a plusieurs problèmes avec Crimson Room Decade, l’ennui mortel étant le moindre de ceux-ci. Courte chronique d’un concept intéressant, mais mal réalisé.

La chambre la plus ennuyante jamais conçue.

Ce qui est décrit comme un jeu d’aventure ressemble plutôt à un jeu de Puzzle, un simulateur de marche, mais qui vous empêche de sortir d’une chambre. L’histoire est à priori super intrigante: Jean-Jacques Gordot un inspecteur, doit enquêter sur ce qui s’est passé dans la cabine d’un navire 10 ans plus tôt en 1917. Déjà vu? Qui est qui ? difficile à dire puisque la description du jeu sur Steam n’a rien a voir avec l’introduction dans le jeu. Coincer dans cette chambre rouge nous devrons donc deviner ce qui s’est passé, mais aussi réussir à s’échapper, car, semble il, c’est nous qui sommes la victime en fin de compte.

Enfin on va avoir de la musique ? Eh... non.

Enfin on va avoir de la musique ? Eh… non.

Crimson Room Decade est une suite/reconstruction d’un jeu flash gratuit de Takagism dans lequel on doit s’échapper d’un chambre. La prémisse est donc encore la même, si à la base on commence avec une suite d’action logique, tout tombe dans le surnaturel assez vite, ce qui nous fait douter de ce qui est possible ou non dans le jeu.

Un autre bout de paper avec une histoire qui n'aide en rien dans le jeu !

Un autre bout de papier avec une histoire qui n’aide en rien dans le jeu !

En collectionnant les divers objets cachés dans la chambre, vous accédez à des trappes et en combinant certains objets certaines actions se produiront qui révéleront plus sur l’histoire et vous amènera plus proche de sortir de cette maudite chambre, mais surtout de ce jeu. Il est impossible de raconter quoique ce soit sur le jeu sans dévoiler les étapes à suivre. De plus le jeu est très court, moins de 2 heures seront assez pour le compléter. Ce qui est bien dans le jeu c’est de lire l’histoire de ce pauvre Français, marié à une Japonaise en 1917, qui tente de rejoindre sa famille au Japon. Mais voilà, il se retrouve sur un paquebot russe et la révolution fait rage au moment de sa traversée. Les bribes d’histoire ne sont malgré tout pas assez pour vous tenir en haleine.

Votre meilleur ami.

Votre meilleur ami.

Le reste du jeu vous devez explorer les recoins vident de cette cabine de bateau, mais est-ce vraiment une cabine? Ou une chambre d’hôtel? Sommes-nous… nous même ? AH! un autre créateur qui tente de faire dans le mystique. Tous les objets ont plusieurs utilisations et sans vous donner la solution je dirai seulement que le calendrier est votre meilleur ami…

On collectionne lentement les objets autour de la pièce.

On collectionne lentement les objets autour de la pièce.

Si certaines action comme utiliser une clé pour ouvrir un tiroir sont assez simple et facile à déduire, l’utilisation d’un coffre-fort comme micro-onde(?) me laisse plutôt perplexe quant à la suite logique d’action que l’on demande au joueur, ce qui fait que l’on commence à tout essayer genre mettre la carte postale sur la table tournante en espérant que quelque chose se produise. J’ai fini par sortir de la chambre, ou peut-être de mon corps si l’on se fit à la fin. Avec une paranoïa des chambres rouge.

La porte qui devient une obsession.

La porte qui devient une obsession.

Crimson Room Decade est disponible sur Steam

Point fort:

  • jeu qui fait beaucoup avec peu d’éléments.

Points faibles:

  • Rien n’a du sens, contrairement à des jeux comme Myst.
  • Graphisme très minimal et de qualité inconstante.
  • Musique.
  • Déplacement du personnage.
  • Prix de 10$

-Eric Chamberland

Twitter @chambee

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s