(Test FG – Jeux vidéo) Blackhole

 
Les trous noirs tel que défini par la science sont loin de ressembler à ce que les films et autres théories grand public nous ont laissées croire depuis la découverte de ceux-ci. Il faut avouer que ceux représentés dans les films et séries de science-fiction sont de loin beaucoup plus spectaculaires. Fiolasoft se sont bien entendu servi du côté science-fiction pour nous concocter l’un des très bon jeux de plateforme de 2016, Blackhole.

Vous êtes Mr.Café, comme le reste de l’équipage aime bien vous appeler. Vous êtes celui sur qui le capitaine cri pour se faire apporter son café sans bien sûr en renverser une seule goutte. Mais tout ça changera lorsqu’une catastrophe arrive à votre vaisseau et que vous êtes aspiré dans un trou noir et que votre vaisseau s’écrase sur ce que vous croyez être une planète au départ. Mais est-ce vraiment le cas ? Votre équipage est maintenant dispersé un peu partout et c’est à vous, l’underdog du vaisseau de faire en sorte que tout ce beau monde en sorte vivant.

blackhole2

Les jeux de plateformes 2d sont nombreux, et il est difficile de redéfinir ce genre et de le faire évoluer. Les développeurs de Blackhole ont cependant décidé d’utiliser le concept de la force gravitationnel et l’ont vraiment utilisé à fond. Pour parcourir chacun des niveaux, il vous faudra faire changer la gravité de votre personnage pour que celui-ci puisse le plus rapidement possible capturer les « selfburns » qui aideront à la réparation de votre vaisseau. Ceux-ci sont aussi indispensable pour ouvrir les portails des autres niveaux et ainsi progresser. Les niveaux sont de véritables petits chef-d’œuvres en terme de casse-tête et ce dès le départ du jeu. Il faudra souvent recommencer les niveaux car ceux-ci doivent être complétés dans un ordre précis. Recommencer un niveau une vingtaine de fois deviendra coutume et c’est probablement pour cette raison que les concepteurs ont intégré un bouton qui vous offre de recommencer rapidement.

blackhole3

Vous ne serez par contre pas seuls pour explorer cette planète car l’interface d’intelligence artificiel du vaisseau est bien active et est probablement la seule pièce du vaisseau encore intacte. Un peu dommage car avec son caractère d’être supérieur, votre aventure devient perturbante. Ce que je veux dire c’est que l’AI ne cesse de vous dire des commentaires désobligeant, et ce même quand vous réussissez une partie difficile. Oui on a décidé d’utiliser un personnage sans grande capacité et sans grand avenir, mais on nous le fait savoir un peu trop lors du jeu, ce qui m’a grandement agacé. On aurait pu trouver une autre façon de faire pour nous montrer à quel point le personnage est loin d’être apprécié. Bref, ça m’a dérangé. Et pourtant, le reste des dialogues est une pure merveille avec de nombreuses allusions au monde de la science-fiction et aux nombreuses séries et films du même genre. L’humour est aussi présent à pratiquement chacun des dialogues autres que ceux qui rabaissent constamment notre futur héros.

blackhole4

Six mondes seront à découvrir, chacun utilisant la gravité pour être complété mais aussi en ajoutant un facteur différent pour chacun des mondes. Dans le deuxième monde par exemple, celui un peu plus tropical, en plus de la gravité, il vous faudra jongler avec les plantes qui vous font rebondir, dans la bonne direction ? Plus souvent non que oui, mais c’est-ce qui fait du titre un réel défi. Ces six mondes sont beaux, détaillés et suffisamment différent pour ramener l’intérêt au jeu et vous faire continuer.

L’histoire est également d’un grand intérêt et vous voudrez également continuer pour savoir ce qui arrivera à Mr.Café. Vous en apprendrez plus sur les trous noirs, que votre équipage essaie de fermer les uns après les autres depuis des années. Et est-ce que votre Intelligence Artificiel est là pour vous nuire depuis le début ? Peut-être ? On en apprendra plus sur sa conception aussi. Bref, certains rebondissements qui font qu’une histoire prenante est possible dans un jeu de plateforme 2d.

Blackhole5

Un jeu aux nombreux défis, avec un personnage attachant mais un A.I qui m’a vraiment tombé sur les nerfs. Des mondes détaillés, une trame sonore vibrante et inspirée ainsi qu’une durée de vie plus que parfaite avec sa soixantaines de niveaux. Blackhole est une belle surprise pour 2016 et prouve encore une fois que les développeurs Indie sont de plus en plus inspirés. À vous procurer sans hésitation.

9/10

Twitter : @JackGerms

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s