(Test FG – Jeux vidéo) ReCore

 
Après avoir été annoncé l’an passé au E3 2015, ce jeu avait tout de suite pour ma part suscité un engouement débordant. De par son lien entre les deux personnages, une jeune femme et son chien robot et aussi par son graphisme. De plus, le développement était assuré par un certain Keiji Inafune, célèbre pour son travail sur les franchises Dead Rising, Mega Man et Onimusha, je pouvais déjà me dire que les ingrédients étaient réunis pour offrir un titre de qualité. Sans plus attendre, voyons ce qui en découle.

ReCore est un jeu d’action/aventure doublé d’un jeu de tir se déroulant à la troisième personne et se jouant uniquement en solo. Le scénario nous place dans la peau de Joule se réveillant dans le monde de Alter-Eden après des siècles plongée dans un sommeil artificiel. Lors de son réveil, elle est persuadée d’être le dernier être humain à la surface d’une planète subissant une terraformation perpétuelle depuis des décennies. Donc, vous êtes l’un des derniers êtres humains, vivant sur une planète contrôlée par des ennemis robotiques qui ne veulent qu’une chose: votre destruction.

Cependant, plusieurs questions subsistent dans notre subconscient. Que s’est-il vraiment passé durant notre sommeil et surtout qu’est-il arrivé à notre père? Un récit prenant qui contient une panoplie de surprises et de rebondissements. D’ailleurs, qui n’est pas sans rappeler l’excellent jeu Enslaved: Odyssey To The West et son monde empreint de robotique et le formidable film Mad Max: Fury Road de par ses environnements post-apocalyptiques. Il ne s’agit pas que de leurs seules inspirations. Certains membres de l’équipe de développement ayant travaillé sur la franchise Metroid Prime, plusieurs reconnaîtront quelques mécaniques de jeu similaires.

test-fg-jeux-video-recore-2

Bon, bref Joule dès ses premiers pas devra apprendre à combattre à la dure certains Orbots (nos ennemis) pas très complexes au départ, mais qui deviendront plus résistants en avançant dans le jeu. Le premier boss qu’elle devra affronter donnera un orbe aux effets surprenants. Cet artefact ouvrira la voie à Joule dans sa quête d’en apprendre plus sur la disparition des humains. Malgré un univers empreint d’une grande dose de solitude pour Joule et d’une ambiance de tristesse, les développeurs misant clairement sur cet aspect, le jeu réussi à se contrebalancer par le courage et la détermination de Miss Adams. Une sorte de Lara Croft futuriste. J’ai adoré la dualité entre Joule et son chien robotique Mack. Elle le traite comme un véritable animal.

Ce qui m’amène à la durée de vie du titre. Il faudra compter entre 8 à 12 heures pour le terminer. Pour ma part, j’y ai mis beaucoup de temps, car je fouillais chaque petit coin de la carte dans le but d’y trouver quelques items forts utiles. J’en aurais pris plus, beaucoup plus même, mais pour le prix: 49.99$, il vaut amplement l’achat. À noter que le jeu ne contient pas de mode en ligne pour le multijoueur, qu’une campagne solo et c’est parfait ainsi.

Les mécaniques de jeu reposent sur plusieurs systèmes tout aussi efficaces l’un que l’autre. Il faut savoir que Joule peut se défendre de différentes manières. Elle peut dégainer son arme très rapidement et mettre en joue les ennemis avec une espèce de visée automatique. Celle-ci suivra votre ennemi dans ses mouvements. Viser avec la gâchette de gauche et tirer avec celle de droite. Ça peut paraître simpliste expliqué comme ça, je vous l’accorde, mais elle peut aussi activer une frappe plus puissante renforcée par un coup qui se charge avec la touche RB. De plus, Joule possède un bel arsenal de mouvement: le saut, le double saut, les chaussures à réacteurs pouvant franchir des distances plus grandes et voler quelques secondes vers la direction choisie. Vous pourrez également combiner certaines de ses habilités. Comme utiliser les réacteurs et le saut par la suite. Bref, tout ce dont vous avez besoin pour évoluer dans votre quête. En plus de ceci, vous pourrez utiliser une sorte de grappin qui permet d’ouvrir des portes et de s’accrocher à votre ennemi dans le but de l’anéantir et de collecter son orbe. Orbe qui sert de monnaie dans le jeu dans le but d’améliorer personnages et armes. Là où les développeurs ont longuement réfléchi et ça se ressent, vient de l’implémentation d’un système de couleurs pour classer les ennemis. Au menu: blanc, bleu, jaune et rouge. Chaque ennemi pourra infliger des dégâts selon son type de couleur et vous devrez choisir la bonne attaque selon cette couleur pour un maximum de dégâts. Exemple, un ennemi de couleur rouge réagira de manière plus forte si vous l’attaquez avec un votre canon de la même couleur. Mack aura également son mot à dire sur le champ de bataille. Vous pourrez l’envoyer à l’assaut en appuyant sur la touche Y de la manette. Il peut sauter sur la cible, utiliser une arme avec un tir principal et un tir chargeable. Joules peut aussi esquiver les attaques et contre attaquer au bon moment. Ce qui lui confèrera un avantage de taille. De belles idées qui rendent les combats nerveux et quelque peu stratégiques. Étudiez bien votre ennemi et le terrasser devrait ne pas être si compliqué.

test-fg-jeux-video-recore-3

Par contre, ne pensez pas passer le jeu sans mourir. À certains points, le jeu est passablement difficile. Surtout dans une zone infestée d’Orbots. Plusieurs vous attaqueront en même temps sans que vous puissiez y faire quoi que soit. Un peu frustrant, mais ça fait partie de la « game ». J’ai noté une difficulté inégale, certaines zones étant trop faciles et d’autres, trop ardues.

Malgré toutes ces nouveautés et l’effet de fraîcheur, un certain facteur de redondance peut s’installer. Pour ma part, je n’ai pas senti cet aspect, car je voulais tellement en savoir plus que je n’y portais pas une grande attention. Cependant, je suis conscient qu’il pourrait en rebuter plusieurs.

Plus haut dans mon texte, je mentionnais les orbes qui se veut la monnaie du jeu et qui peuvent être collecté via l’extracteur de Joule sur les ennemis, car vous aurez tôt fait de comprendre qu’il s’agit de l’énergie dont les ennemis robots ont besoin pour fonctionner. C’est vrai jusqu’à un certain point. Il ne s’agit pas d’argent qui peut être échangé dans un marché, mais ces orbes peuvent être utilisés à même l’Établi De l’Exploreur qui se trouve dans l’abri de Joule. Vous pourrez améliorer votre personnage principal, Mack et… ah non, vous le découvrirez par vous même.

Le graphisme sans être sublime, fait le travail et ajoute à l’ambiance de désolation du titre. Les décors sont somptueux avec des étendues de sable à perte de vue. Le bestiaire est fort intéressant et si vous allez faire un tour dans les différents onglets du menu, le tout est disponible via un explicatif sur tout ce que vous croiserez. Les textures, les effets de lumières, la modélisation des persos sont bien travaillés. Cependant, tout n’est pas parfait. Les temps de chargement sont interminables et j’ai souvent été victime d’items qui chargeaient en même temps que mon avancée. Tout ça n’affecte en rien l’expérience globale, mais démontre une optimisation de temps à autre déficiente. Le tout est rapidement pardonné via son prix moins élevé que le 79.99$ habituellement demandé.

test-fg-jeux-video-recore-4

Après avoir analysé les deux versions entre PC et Xbox One via certaines vidéos, car je n’ai pas testé la version PC, je peux affirmer hors de tout doute que la version optimale, voire supérieure, c’est celle sur PC. À noter que le jeu est offert en mode « Xbox Play Anywhere » qui permet d’y jouer autant sur PC que sur Xbox One avec la même clé. Un très bon point pour Microsoft.

Côté sonore, c’est du tout bon. Le jeu est offert en version intégrale anglaise ou française et le doublage dans la langue de Molière est superbe. D’ailleurs, la voix de Joule ressemble vraiment à celle de Lara Croft dans Rise Of The Tomb Raider, malheureusement,  j’ai tenté de trouver si je misais dans le mille, mais sans succès. La bande originale est douce à mes oreilles et je mettrais la main dessus volontiers.

Au final, je ne peux que le recommander. Il s’agit d’une belle entrée en matière pour cette nouvelle franchise chez Microsoft. Le titre renferme trop de qualités pour sombrer dans les oubliettes rapidement. Surtout pour son prix, il représente un excellent achat. À rajouter à votre ludothèque sans crainte.

test-fg-jeux-video-recore-5

Cote FG: 9 Orbots abattus sur 10

Points forts:

  • Un scénario bien écrit qui pousse le joueur à vouloir en savoir plus.
  • Une fraîcheur bienvenue avec de nouvelles idées bien pensées.
  • Des combats nerveux et intuitifs.
  • Une excellente direction artistique.
  • Un monde ouvert agréable à découvrir.
  • Une bande originale sublime à l’écoute.
  • Un doublage de grande qualité.

Points faibles:

  • Une jouabilité qui peut devenir redondante.
  • Des temps de chargement interminables.
  • Une difficulté inégale.
  • Une optimisation quelque peu déficiente sur Xbox One.

Fiche technique:

  • Développé par Armature Studios et Comcept
  • Publié par Microsoft Studios
  • Jeu d’action/aventure doublé d’un jeu de tir à la troisième personne
  • Mode solo seulement
  • Disponible sur PC et Xbox One (testé sur Xbox One)
  • Offert en version intégrale anglaise ou française
  • Site officiel: http://www.recoregame.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s