(Test FG – Jeux vidéo) Infinium Strike

 
Quand on pense à combat dans l’espace, plusieurs jeux déjà connus ou films nous viennent rapidement en tête. On pense à action, vitesse, explosion et des tirs de laser tout partout dans l’écran. Infinium Strike nous offre presque tout cela mais à moins grande échelle. Est-ce que cela en fait un moins bon titre ? Oui et non. Disons qu’un effort supplémentaire du studio Codex Worlds aurai été de mise.

Infinium Strike se place dans la catégorie des « Towers Defense », c’est-à-dire que des vagues ennemies foncent directement sur votre vaisseau et qu’il vous faudra tout simplement y installer différentes tourelles et armements pour être en mesure de vous en sortir vivant. Le tout saupoudré d’une légère histoire qui ne vous tiendra probablement pas sur le bout de votre siège mais qui offre quand même pour ce type de jeu un côté rafraichissant. Il faut noter que la plupart des jeux de ce style ne nous offrent qu’une succession de niveaux et rien de plus.

infinium1

Chaque ennemi abattu vous donnera des crédits pour acheter de l’armement dans l’un des menus mal foutus et mal optimisés jusqu’à ce que vous trouviez par vous-même la touche raccourci pour construire rapidement l’armement voulu. Une petite aide supplémentaire lors du tutoriel aurait été fort apprécié dans ce cas-ci. Plusieurs tourelles peuvent être installées au départ et d’autres emplacements peuvent être débloqués en utilisant encore une fois vos crédits. Vient ici le premier défaut du titre qui m’a laissé fort perplexe dans la conception de Infinium Strike. Chacune des tourelles a des propriétés bien à elle. Jusqu’ici, tout est normal. Par contre, chacune des tourelles peuvent atteindre qu’une certaine distance avec leurs tirs et certains ennemis restent bien éloigné du vaisseau et n’avancent jamais bien loin. Lors d’une de mes parties, j’ai dû recommencer car le dernier ennemi présent était un de ceux éloignés et je n’avais aucune tourelle qui tirait jusque-là. Oui, j’avais la possibilité de vendre mes tourelles pour faire des crédits mais même après la vente, je n’avais pas assez d’argent pour installer une tourelle suffisamment forte pour éliminer cet ennemi. J’ai donc dû recommencer ce niveau. C’est minime comme défaut mais je n’ai aucune pitié pour ce genre de « glitch ».

infinium3

Une option pour augmenter la vitesse du jeu est aussi disponible, un peu comme lorsque j’avais un 286 avec un turbo sur le devant pour améliorer la vitesse de mon ordinateur. Pourquoi diable offrir cette option dans Infinium Strike? Car le jeu est leeeennnnnttttttttttttt, les vagues ennemis arrivent par dizaine mais ceux-ci sont d’une lenteur incroyable, ils ne doivent pas connaitre la vitesse lumière encore dans leur galaxie. Une option vous permet donc d’augmenter la cadence et d’avoir enfin un jeu plus vivant. Mais pourquoi donc le studio n’a-t-il tout simplement pas décidé de faire un jeu plus difficile sans en casser le rythme à tout bout de champ? Une décision que je ne m’explique tout simplement pas. Pourtant, ce jeu à un énorme potentiel.

infinnium2

Alors que la plupart des towers defense offre un chemin précis aux vagues ennemis, ici nous devons protéger les quatre côtés de notre vaisseau interstellaire. Il vous faudra donc changer de vue rapidement ou vous fier à votre radar pour savoir d’où arrive les vagues ennemis. Jusqu’à 44 tourelles peuvent être installés de chaque côtés et croyez-moi, c’est peu. Certains ennemis étant des plus puissants, vous devrez construire la bonne tourelle pour être certain de résister. Grâce à la gestion de ces quatre côtés, le jeu gagne légèrement en action, peut-être est-ce la raison qui justifie la lenteur des ennemis ? Mais c’est non valable pour moi.

L’ambiance du jeu reste superbe. Côté sonore et musical, le tout est parfaitement orchestré. Graphiquement, certains éléments semblent avoir bénéficiés de beaucoup plus d’amour que d’autres ce qui donne parfois un mélange d’éléments un peu chaotique. Mais nous sommes loin d’un désastre et le tout reste quand même d’une très bonne qualité quand l’on sait que le tout vient d’un petit studio.

Au final, la lenteur d’Infinium Strike est venu scier en deux le plaisir que j’avais avec la gestion des quatre côtés du vaisseau. L’histoire bien que standard vient agrémenter le style de jeu mais ne peut pas venir contrer le gros défaut du titre. Vous aimez les towers defense et l’espace, c’est peut-être un achat mais attendez une vente.

Note :  6/10

Twitter : @JackGerms

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s