(Test FG – Jeux vidéo) Toy Odyssey : The Lost and Found

 
Le film Toy Story nous a déjà montré quelque peu ce qui se passe pendant que nous sommes absents de la maison. Les jouets prennent vie, ils vivent de grandes aventures et c’est le plaisir fou. Toy Odyssey : The Lost and Found du studio Hikergames nous présente la chose un peu différemment en nous montrant ce qui se passe réellement durant la nuit. Des jouets ennemis qui attaque l’autre clan durant la nuit, des jouets prisonniers qu’il faudra libérer. Un concept très intéressant mais une réalisation plutôt décevante.

Vous êtes Brand, une figurine nouvellement arrivé dans la maison où il se passe des choses étranges. Félix, l’enfant de la maison, n’y est plus et personne ne sait trop pourquoi. Vous êtes donc désigné par les autres jouets pour explorer la maison et découvrir tous ses secrets. Maison qui changera de configuration à chacune des nuits que vous passerez dans celle-ci. Notez qu’une nuit finit quand vous retournez à la chambre de Félix ou si vous mourrez comme tout bon jeu de style Rogue. Ces niveaux aléatoires sont à la fois une bonne et une mauvaise expérience. Disons que c’est frustrant de savoir lors de la nuit 10 où est situé votre objectif et qu’à la suite d’une mauvaise chute où vous mourrez, de devoir tout recommencer et de retrouver votre chemin parmi les dizaines de pièces différentes, surtout que des pièces il y en a en quantité industrielle. Fort heureusement, des trous à rats sont dissimulés un peu partout et vous permette donc de vous transporter d’une pièce à une autre rapidement.
toy2

Plusieurs missions sont au rendez-vous : secourir un jouet perdu, retrouver un personnage, trouver un coffre spécifique ou simplement aller chercher un objet X pour nous permettre d’améliorer notre défense, car durant la nuit, les jouets ennemis ne se gêneront pas pour venir dans la chambre de Félix pour voler plusieurs ressources que vous aurez récupérez durant les nuits précédentes. Ces ressources serviront à plusieurs choses pendant votre aventure. Tout d’abord, à créer de nouvelles armes et protections qui bien entendu feront augmenter vos attributs d’attaque, de défense et surtout vos points de vie. Je dis surtout car au départ votre personnage peut se faire tuer en 2 coups par la plupart des ennemis présent dans la maison, donc petit conseils, augmentez vos points de vie dès le départ. Ces ressources vous aideront aussi à faire progresser Brand et à le doter d’habiletés supplémentaires comme exemple sauter plus haut ou bien être en mesure des faires des doubles sauts qui deviennent rapidement fort pratiques.
toy3

Si le concept du jeu est fort intéressant, le côté plateforme du titre en est tout autrement. Tout comme les pièces, les plateformes apparaissent de façon aléatoire au début de chaque nuit. Et je ne sais pas si le tout était voulu, mais parfois l’apparition de ces plateformes sont un peu chaotique et pêle-mêle dans les niveaux. Je m’explique : certaines plateformes peuvent être traversées pour grimper dessus alors que d’autres sont impénétrables et il faut donc les contourner en sautant pour les atteindre. Et il arrive donc beaucoup trop souvent que ces plateformes forment une séquence de jouabilité plutôt frustrante pour absolument rien. De plus, les différences dans les plateformes sont trop souvent difficiles à percevoir et il nous arrive donc de se fracasser la tête sur une plateforme impénétrable et de chuter pour rien. On mettra donc la faute sur l’algorithme aléatoire qui es donc probablement mal programmé par l’équipe de Hikergames. Les combats aussi souffre d’un choix bien étrange, les mouvements semble déjà très difficile pour Brand, c’est-à-dire qu’il bouge de façon trop précise et le mouvement ne semble pas du tout naturel. Ce qui fait que les combats sont parfois frustrants car il est souvent difficile d’éviter les attaques des jouets ennemis.
toy5

L’ambiance du jeu reste sombre, la plupart des pièces de la maison étant dans la noirceur. le jeu prône un coté lugubre mais qui vient parfaitement se mixer avec l’univers des jouets. Même si ceux-ci par défaut nous rappellent joie et plaisir habituellement, dans ce cas-ci, l’effet voulu par les concepteurs est tout simplement génial et presque effrayant par moment. Malgré sa redondance, les trames sonores et audio viennent ajouter une couche supplémentaire au côté lugubre et à l’atmosphère des plus étranges de la maison de Félix.
toy4

Toy Odyssey m’a plus au final malgré ces quelques problématiques au niveau de la jouabilité, mais on ne parle pas de gros irritants, simplement un léger manque d’expérience ou d’ambition de HikerGames. L’ambiance du titre et l’originalité dans l’ensemble font en sorte que vous ne devriez pas passer à côté de celui-ci. Fini les gentils jouets de Toy Story, venez visitez l’étrange maison de Toy Odyssey : The Lost and Found.

8/10

Twitter : @Jackgerms

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s