(Test FG – Jeux vidéo) Dead by Daylight

 
La plupart des films d’horreur et de suspense suivent un peu la même prémisse, soit des personnages qui se font poursuivre par un tueur et qui se font un à un capturer et finalement tuer. Nous aimerions bien leur crier à travers notre télé de ne pas aller de ce côté ou bien de ne pas ouvrir cette porte car nous savons bien que le tueur se cache de l’autre côté. Dead by Daylight du studio Behaviour Interactive vous offre maintenant cette possibilité, soit de survivre à votre façon à un tueur en série.

Dead by daylight vous place rapidement dans la peau d’un des quatre survivants essayant de survivre et de s’échapper du tueur lui aussi contrôlé par un joueur lors de partie en ligne offert par le titre. Le but est simple mais devient pourtant compliqué, stressant et effrayant au fil du temps qui s’écoule. Pour compliquer le tout, il ne faudra pas simplement se sauver, mais aussi repartir chacun des moteurs électriques défectueux caché un peu partout dans le niveau pour être en mesure de faire ouvrir la porte et ainsi fuir le tueur.

dead2

Lorsque vous contrôlez l’un des survivants, il vous faudra être silencieux, rester calme et vous déplacer de façon précise pour trouver l’un des moteurs. Rendu à celui-ci, il faudra utiliser vos talents de mécanicien pour le réparer. Vous devrez garder les yeux sur l’écran sans cesse car un cercle vous demandera d’arrêter une flèche à un endroit très précisément. Si vous ne réussissez pas, vous raterez votre réparation, le moteur explosera partiellement et donnera ainsi votre position au tueur. C’est souvent à ce moment-là que vous entendrez le battement de votre cœur augmenter au fur et à mesure que le tueur approchera. Une méthode choisie par le développeur pour vous avertir et par le fait même faire augmenter votre propre pouls et surtout faire grimper votre stress. Ce simple battement vient formidablement agrémenter l’ambiance déjà incroyable du titre.


dead1

Pour vous aider à survivre, plusieurs habiletés sont déblocables partie après partie, expérience après expérience accumulés. Ainsi vous pourrez être plus rapide, avoir plus d’énergie ou simplement être en mesure de réparer les moteurs plus rapidement. Des items indispensables sont aussi au menu comme des trousses de soins que vous pourrez utiliser sur vous ou sur vos compagnons lorsqu’ils ont été frappés par le tueur et qu’ils rampent au sol, des lampes qui aveuglent plus longtemps le tueur pour vous permettre de vous sauver. Et lorsque le tueur vous court après, il ne vous suffira que de faire tomber des planches pour créer un obstacle supplémentaire au tueur pour le ralentir. Mais ne soyez pas naïf, le tueur aussi a plus d’un tour dans son sac.

Parlant du tueur, vous pourrez vous aussi en prendre possession et choisir d’être celui qui fera augmenter le rythme cardiaque des survivants. Au départ, vous ne pouvez choisir qu’un seul tueur ayant le pouvoir de devenir invisible pour s’approcher de ses proies, mais il devra redevenir visible pour être capable de capturer ou de frapper les survivants et un son de cloche les avertira de déguerpir. Par la suite, d’autres tueurs se débloqueront dont le chasseur qui se permettra de placer des pièges à ours un peu partout pour prendre les survivants au dépourvu. Le tueur peut également augmenter ses habiletés, être plus rapide et devenir ainsi encore plus effrayant. Il ne faut donc pas le sous-estimer.


dead5

Dead by Daylight offre l’une des ambiances les plus stressantes et macabres cette année. Le studio s’est assurer d’avoir un jeu lugubre, macabre et qui vous fera sursauter plusieurs fois par partie. Même si le titre ne dispose pas de graphiques extraordinaires, ceux-ci ajoutent une touche un peu vieillotte qui rappelle les bon vieux films d’horreur des années 80-90. Je ne sais pas si le tout était réellement voulu, mais je lève quand même mon pouce.

dead4

Le gros problème du jeu de base réside dans le peu de variétés offerts. J’aurais préféré d’autres modes supplémentaires que le seul offert, c’est-à-dire trouver les moteurs, les réparer et ensuite s’enfuir. Un mode double tueur par exemple, ou un mode où il faut capturer ce dit tueur, etc. Plusieurs idées me viennent en tête et j’espère que le studio en prendra bonne note pour peut-être des téléchargements futurs.

Dead by daylight, par son ambiance plus que parfaite, par son originalité et ses sursauts occasionnés offre un titre qui se doit d’être joué seul tard le soir. Faites-vous plaisirs, couchez les enfants, achetez le titre sur Steam et passez-y une bonne partie de la nuit. De toute façon, il vous fera faire de l’insomnie.

9/10

Twitter : @JackGerms

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s