(Test FG – Jeux vidéo) Steins;Gate

 
La lecture et les livres sont la passion de ma conjointe. D’ailleurs, elle en fait même des critiques littéraires juste ici (oui une pub gratuite pour elle). Étant plus jeune, j’y passais également plusieurs heures par semaine mais au fil du temps j’ai malheureusement déserté les livres pour avoir plus de temps avec les jeux vidéo. Il est donc normal qu’un jeu comme Steins;Gate m’ait autant plu puisqu’il s’agit d’un livre visuel quelque peu interactif avec une histoire tout simplement parfaite.

Rintaro Okabe est l’un de ces étudiants simples ayant que peu d’amis mais qui possède une imagination débordante. D’ailleurs, dans cette imagination, il devient rapidement un diabolique scientifique du nom de Hououin Kyouma qui un jour comme il aime si bien le dire, détruira la terre entière et règnera sur celle-ci. Bref, il a surement lui-même jouer à beaucoup trop de jeux vidéo. Il croit d’ailleurs qu’une organisation secrète est à ses trousses pour lui dérober l’une de ses nombreuses inventions qu’il construit dans son laboratoire très mal caché dans un petit appartement. Son laboratoire abrite également sa toute dernière invention, un four à micro-onde qui par accident devient une machine ayant la possibilité d’envoyer des messages et objets dans le passé. L’histoire en est donc une de voyage dans le temps et de l’impact que chacune de nos décisions au quotidien a sur notre futur. Un peu cliché au départ, mais je peux vous jurer que le développement de l’histoire durant ces quelques trentaines d’heures vous surprendra.

steins1

C’est ici, après quelques heures de lecture, que l’aventure démarre réellement. Peut-être le seul gros bémol du titre, une introduction beaucoup trop longue pour venir captiver les joueurs. Oui les lecteurs s’habituent à l’introduction des personnages qui n’en finissent plus dans un livre régulier, mais pour un jeu vidéo, le tout aurait dû être plus rapide question de s’assurer que le joueur reste et que celui-ci garde son attention pour le titre. Mais une fois ce stade atteint, Steins;Gate est l’un des jeux les plus captivants de l’année.

steins2

Rintaro n’est pas seul dans cette histoire, même si la narration tourne principalement autour de lui. Il rencontre et s’entoure de personnages qui ont une énorme profondeur. Chacun de ceux-ci sont essentiels au déroulement de l’histoire. Disons qu’il y a cinq ou six personnages principaux, chacun apportant une facette et une personnalité plus que nécessaire à Steins;Gate et surtout apportant des dialogues que même Shakespeare aurait aimé. Si parfois certains personnages ne font que passer pendant quelques chapitres, ils auront un impact significatif sur Rintaro et les autres personnages principaux.

steins3

Préparez votre pouce, un entrainement à appuyer sur le bouton A ou sur la SpaceBar de votre clavier est plus que nécessaire car ce sera pratiquement la seule interaction avec le jeu. Bien que certaines séquences vous demanderont de naviguer sur votre cellulaire presque Hitech, 95% du jeu ne vous demandera que d’appuyer sur une seule et unique touche. J’aurais aimé que quelques intégrations supplémentaires soient insérées ici et là durant l’aventure mais je peux comprendre également que le titre n’est qu’un livre visuel et que les développeurs 5pb et Nitroplus n’ont pas voulu dénaturer le jeu. Au fond de moi, j’aurais simplement aimé que Steins;Gate soit le plus accessible possible pour que tout comme moi les joueurs puissent faire une découverte.

steins4

Je ne peux passer sous silence le visuel du titre qui a contribué sans contredit à me faire aimer ce titre. Un visuel très japonais, dessins tirés bien entendu d’un style animation Japonaise. D’ailleurs, une série d’anime Steins;Gate existe bel et bien et fût très populaire. Les dialogues apparaissent dans le bas de l’écran, vous offrant un visuel en même temps accompagnant tout ce texte. Le tout se passant au Japon, les références à cette culture y sont aussi très très présentes et un codex vous permet d’aller lire plusieurs définitions pour les non-initiés.

Steins;Gate m’a séduit du début jusqu’à la fin. Une histoire qui n’a cessé de me surprendre jusqu’à l’une des nombreuses fins disponibles selon les quelques choix qui nous sont offerts dans cette longue aventure. Des personnages charismatiques, originaux et attachant qui ont chacun une personnalité unique. Une aventure littéraire qui m’a tout simplement bouleversé.

9/10

Twitter : @JackGerms

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s