Mes impressions de la Nintendo Switch

 
C’est samedi dernier, le 28 janvier, que Nintendo nous accueillait avec musique techno, applaudissements et plus d’une douzaine de jeux à essayer pour sa prochaine console, la Nintendo Switch. J’ai donc pu essayé une panoplie de jeux et finalement me donner une idée fiable sur la prochaine console de Nintendo et je vous livre donc mes impressions immédiatement ainsi que plusieurs vidéos pour vous en mettre plein les yeux.

La Switch : Une console hybride qui vous permet aussi bien de jouer sur votre téléviseur en y déposant la tablette sur sa base que sur la route ou un peu partout en utilisant les deux Joy-Con séparément ou directement connecté sur la tablette pour en faire une console portative. Deux secondes, c’est ce que ça prend exactement pour changer de la télé au mode tablette et vice-versa. Il vous sera donc facile de continuer vos parties sur la route. La tablette bénéficie d’une prise en main très agréable malgré le stick droit trop près des boutons selon mes goûts. Ceux-ci se retrouvent juste au-dessus du stick contrairement à une manette standard ou ces boutons se retrouvent dans la position nord-est par rapport au stick droit et qui facilite donc leurs accès. Mais malgré cela, je pourrais certainement quand même passer des heures à jouer en mode tablette au lieu de directement sur la télé. Mais ce que je retiens de la Switch? Son écran d’une qualité bien au-delà des attentes que j’avais. Je peux vous assurer que chacun des jeux que j’ai testé sur le mode tablette était magnifique et d’une définition surprenante. En fait, après discussions avec plusieurs collègues présents, nous avons même trouvé Zelda plus beau en mode tablette que directement sur les téléviseurs. Inquiétant ? Je ne pense pas, mais il faut rappeler que les téléviseurs étaient quand mêmes à quelques pouces de nos visages.
Les Joy-con :  Ces petits contrôleurs qui se placent de chaque côté de la Switch pour en faire une tablette portative. Qu’en ai-je pensé ? Petite, très, très petite mais utilisable seulement lors des parties en multijoueur, si bien sûr vous n’avez pas dépensé plusieurs sous pour vous acheter jusqu’à quatre controllers pro. Bien entendu, les dragonnes seront fournies et viendront grossir légèrement les Joy-con quand vous serez à la maison, mais sur la route, les longues sessions de jeu avec ces petites manettes vous apporteront sans aucun doute des crampes aux mains car en quelques minutes de jeu seulement, j’ai eu un léger inconfort.
Le contrôleur pro : Se situant entre une manette de PS4 et de Xbox One, j’ai eu du mal à m’y habituer. Non pas qu’elle n’est pas confortable, au contraire mais sa taille différente fait en sorte que je n’ai pas aimé l’utiliser, surtout qu’au prix annoncé, je commencerai donc en utilisant le Joy-Con Grip
Le Joy-con Grip : La manette la plus confortable à mon avis pour la Nintendo Switch. Malgré sa grosseur quelque peu inhabituelle, c’est sans contredit la manette que j’utiliserai par défaut pour jouer. Elle m’évitera d’acheter le contrôleur pro à un prix beaucoup trop cher comparativement aux autres joueurs de l’industrie.
Zelda Breath Of The Wild : Le jeu phare du lancement de la Nintendo Switch, le 3 mars prochain. Le jeu que j’hésitais à essayer lors de cette événement, non pas par manque d’intérêt mais parce que je ne voulais pas l’essayer avant d’avoir ma propre Switch et d’y jouer toute la journée du 3 mars. Un jeu qui ne décevra aucunement avec des graphismes superbes mais qui manquait légèrement de vie. Un ou deux ennemis par-ci et par-là, mais rappelons que ceci n’était qu’une démo de quelques minutes pour l’événement et que je n’ai aucun doute de la profondeur du titre final. Les contrôles étaient intuitifs et en quelques minutes, j’ai pu constater quelques nouveautés pour un titre Zelda que je vous laisserai découvrir par vous-même.

Arms : Un jeu qui lors de son annonce n’a pas fait l’unanimité sur les médias sociaux et qui continue à faire parler de lui. Je peux cependant vous dire que le jeu est beaucoup plus technique et contient quand même beaucoup de subtilité dans les mouvements que vous pouvez effectuer avec les Joy-con. Bloquer, envoyer des coups et les faire dévier, sauter, esquiver et utiliser des coups spéciaux sont de la partie et à voir mes deux défaites consécutives, je confirme que le tout n’est pas si facile à apprivoiser. Je doute cependant de l’intérêt que le titre suscitera surtout auprès de la communauté plus vieille de joueurs. C’est définitivement un titre fait pour les jeunes familles ou pour les gens qui jouent encore avec Wii Sports car c’est le même genre d’expérience avec un niveau de plus dans la jouabilité.

1-2 Switch : Probablement mon coup de cœur de l’événement même si je me demande encore la question si je l’achèterai ou non. Disons que trois courtes démos nous ont été présentées mais celles-ci (comme vous pouvez le constater dans la vidéo) nous ont fait avoir énormément de plaisir. Les mini-jeux y sont originaux et utilisent la fonction HD Rumble des Joy-Con, fonction qui a été à mon avis très mal expliqué dans le Nintendo Direct de janvier. J’essaierai donc de mieux vous l’expliquer même si je doute fort que mon explication sera à la hauteur des sensations que cette fonctionnalité fait vivre. L’un des démos vous demande de prendre le Joy-Con comme si celui-ci était une boite en bois dans laquelle se trouvent un certain nombre de billes. Vous devez par la suite faire bouger cette boite pour trouver le nombre de billes. C’est là que le HD Rumble vous offre une sensation encore jamais ressentie dans un jeu vidéo. Plusieurs petites vibrations vous donnent l’impression que ces billes se retrouvent dans le Joy-Con : celles-ci roulent et se frappent contre le bord du Joy-Con comme si c’était réellement la boite. C’est après cette expérience seulement que j’ai enfin compris la séquence du Nintendo Direct où des glaçons étaient déposés dans un verre. Une vingtaine de mini-jeux se retrouveront dans 1-2 Switch et s’ils sont à la hauteur des trois démos essayées, c’est ce qui fera en sorte que je décide de l’acheter ou non. Au final, j’attends seulement quelques informations de plus pour me décider mais sachez que le jeu en vaudra peut-être la chandelle.

Plusieurs autres titres étaient également de la partie et j’ai pu jouer à la plupart de ceux-ci. Dans mes coups de cœur, je pourrais ajouter Has Been Heroes pour les amateurs de RPG Tactique, Bomberman pour le jeu multi-joueurs de salon ainsi que Splatoon 2 qui sera un incontournable cet été. J’ai pu réaliser avec l’aide de Patrick plusieurs vidéo qui vous sont présentés et qui vous donneront un aperçu de l’expérience qui vous attends.

Zelda et 1-2 Switch seront disponibles au lancement de la Nintendo Switch le 3 mars prochain. Quant à Arms, il arrivera au printemps 2017. Ces trois titres phares de Nintendo offrent tous un petit quelque chose d’intéressant et d’innovant pour les joueurs et chacun y trouvera probablement son compte. Il manque encore beaucoup trop d’informations sur la Nintendo Switch comme le jeu en ligne, l’interface et plusieurs questions technique qui j’imagine seront bientôt répondu dans un autre Nintendo Direct. D’ici là, mon enthousiasme pour le 3 mars est monté d’un cran et cette petite console deviendra fort probablement l’une de mes préférés de Nintendo.
Twitter : @JackGerms