La Bolivie mécontente de son image dans le jeu Tom Clancy's Ghost Recon: Wildlands

explorajeux-tom-clancys-ghost-recon-wildlands-beta-xbox-one

L’industrie vidéoludique est trop souvent pointée du doigt négativement pour les mauvaises raisons. Un bel exemple de cet énoncé, la Bolivie vs le jeu d’Ubisoft, Tom Clancy’s Ghost Recon: Wildlands.

En effet, la Bolivie a convoqué l’ambassadeur de la France, Ubisoft étant une société française, pour exprimer son malaise et son dégoût face à la manière dont le pays sud-américain est dépeint dans le jeu. Le bémol souligné vient du fait que le pays est tombé sous l’emprise des narcotrafiquants. Ce qui offre à tous une très mauvaise image de la Bolivie.
Les ministres des Affaires étrangères et de l’Intérieur ont tous deux convoqué l’ambassadeur français pour lui remettre une lettre destinée au bureau d’Ubisoft.
« Nous avons remis une lettre à l’ambassadeur de France, dirigée à cette entreprise privée, pour que les autorités françaises puissent intervenir et leur faire parvenir notre courrier », a déclaré le ministre de l’Intérieur à l’issue de cet entretien. « Nous nous réservons le droit de faire usage de toutes les actions légales » contre ce jeu, a-t-il ajouté.
Cependant, Ubisoft explique avoir voulu montrer la beauté du pays et non pas tous ses mauvais côtés. « Comme dans tous les jeux de la franchise de Tom Clancy, l’action se déroule à notre époque et s’inspire de la réalité. Mais les personnages, les lieux et l’histoire sont fictifs et uniquement créés dans le but de divertir. »
« Même si la réalité dépeinte dans le jeu est différente de celle de la véritable Bolivie, nous espérons que le monde que nous avons créé rendra hommage à l’incroyable beauté et à la topographie du pays. »

Voici mon opinion: il faut en prendre et en laisser, d’autant plus que selon l’ONU, la Bolivie est le troisième producteur mondial de feuilles de coca, servant à la production de la cocaïne, après la Colombie et le Pérou… Au final, Ubisoft n’est pas si loin de la vérité en fait. Il faut arrêter de voir son pays comme étant une merveille et faire face aux obstacles et surtout à la corruption dans le but de l’enrayer. Cependant, si cette corruption provient du gouvernement en place… il est tout là le problème.