(Test FG – Jeux vidéo) Y’s Origin (PS4)

 
Ma passion pour les jeux vidéo a débuté sans contredit avec les dizaines et dizaines de rpg disponibles sur le Super Nintendo. Chaque fois que je recevais le Nintendo Power du mois, je vérifiais si de nouveaux RPG allais sortir sur la Snes. Soudain, Y’s III, le premier de la série sur la console venait d’être annoncé et il ne m’en fallait pas plus pour être intrigué par la série. Malheureusement, à mon jeune âge, je n’avais pas vraiment d’argent et il s’est donc passé plus de 25 ans avant qu’enfin je puisse essayer mon premier titre Y’s cette année. DotEmu nous propose donc Y’s Origin en version légèrement amélioré sur console, titre qui n’était que sur PC auparavant.

Y’s Origin se déroule bien avant le premier opus, en fait 700 ans avant les événements du premier titre paru en 1987. Le royaume vit des jours calmes et paisibles comme tout bon début de RPGs, mais vous  savez comme moi que tout ceci ne durera pas. Soudainement, l’érection d’une tour maudite et des créatures démoniaques arrivant de nulle part viennent faire basculer la tranquillité du royaume. Les deux déesses gardiennes du royaume sont elles aussi portés disparus et les prêtres décident donc d’envoyer une équipe à la recherche de celle-ci qui sont leur seul espoir.

Ys1

Deux choix s’offrent alors à vous comme personnage soit incarner Yunica, une jeune et apprentie guerrière téméraire qui n’a peur de rien et qui manie la hache comme pas deux ou bien Hugo un jeune sorcier qui est habile à tirer des sorts dévastateurs. Chacun des personnages vivra l’aventure d’une façon bien différente et les dialogues seront eux aussi complètement différents. Une belle façon de vous redonner l’envie de jouer une fois la quête complétée avec l’un des deux personnages et de voir différemment certains angles de l’histoire.

ys2

Une fois le personnage choisi, vous voilà directement au pied de la tour maléfique. Vous rencontrez quelques personnages et déjà vous êtes dans l’action. Et de l’action, ce titre en est bourré et ne donne pas beaucoup de temps pour reprendre votre souffle. C’est d’ailleurs un jeu d’exploration de donjons bourré d’ennemis et de casse-tête. Une vue légèrement surélevée, des ennemis rapides, difficiles par moment, en grand nombres et surtout diversifiés sont ici gage d’un titre réussi. . On dirait par moment un Zelda : A link to the past sur les stéroïdes.

ys5

Les ennemis vous laisseront beaucoup de butin, de l’énergie aussi et bien sûr des bonus d’attributs qui sont des plus utiles. Vous pouvez compléter une partie de la tour et y revenir pour continuer votre chasse au butin car les ennemis réapparaitront. Par chance, car il vous faudra augmenter vos niveaux souvent pour être en mesure de continuer votre quête. Mais lorsque le système de combat est aussi intuitif et rapide que celui-ci, passer des heures à faire le boucher ne vous embêtera aucunement. Au fil des combats et de l’expérience gagnée, votre personnage obtiendra de nouvelles habiletés de plus en plus destructrices. Celles-ci seront indispensables pour affronter les divers boss de la tour. Ces boss sont énormes et ne pardonnent jamais. Un seul mauvais mouvement et vous voilà tué, obligé de recommencer votre bataille. D’ailleurs, il n’est pas possible d’utiliser des potions régénératrices durant les combats, ce qui est un choix plutôt étranges des développeurs. D’un autre côté, mon héros n’aurait certainement pas le temps de le faire dans la « vraie vie ». Mais cela m’a occasionné plusieurs fois une chute directe vers la mort. Disons aussi que Y’s n’est pas nécessairement un jeu facile, beaucoup d’ennemis en même temps rendent souvent les choses chaotiques et c’est tant mieux car ça crée un sentiment de fierté après avoir éliminé tous les ennemis en vue.

ys4

Le graphisme est digne des excellents jeux de la fin de l’ère du Playstation 2 mais légèrement amélioré pour les formats et écrans d’aujourd’hui. Le titre garde tout de même son côté nostalgique et pixélisé qui m’a tout simplement charmé. Oui le tout manque de qualité dans les textures et celles-ci se recopient un peu partout. Il faut dire que tout le titre se passe pratiquement que dans la tour. Le côté diversité est alors un peu trop absent à mon goût. La trame sonore vient rehausser le titre avec des mélodies rythmés et fracassantes. Le genre de trame sonore qui pourrait facilement s’écouter en voiture lors d’un road trip et qui nous fait sans en prendre conscience appuyer sur la pédale d’accélération.

ys3

Pour une première expérience avec un titre de la série Y’s, je peux vous dire que j’en suis tombé amoureux et que j’essaierai sans l’ombre d’un doute de trouver les autres titres de la série. Un titre bourré d’action, difficile à souhait, avec une histoire poignante et une trame sonore qui ajoute au charme de Origins. Un titre à posséder pour les amateurs de JRPG.

8.5/10

Twitter : @JackGerms

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s