(Test FG – Jeux vidéo) Beyond Enemy Lines – PC

 
Hey les parents, il vous est déjà fort probablement arrivé de trouver l’un des projets artistiques de votre fiston chéri laid ? Vous vous êtes sûrement dit qu’il ne fallait surtout pas lui dire et vous l’avez félicité en lui disant que c’était probablement la plus belle création au monde. Et bien aujourd’hui je vous annonce que je me défoulerai dans cette critique du pire jeu auquel j’ai joué dans ces dernières années. Et même si ce jeu fût programmé et réalisé que par une seule personne, cette fois je ne me gênerai pas. Beyond Enemy Lines est une catastrophe même si peut-être l’effort du créateur y était.

Polygon-Art est l’œuvre d’un seul jeune homme. Il est admirable dans un univers rempli de grosses compagnies de voir un brillant individu essayer de se démarquer en livrant un jeu complet à lui seul. Malheureusement, celui-ci souffre bien entendu d’un manque flagrant de profondeur et de mécanisme, la passion mis dans le jeu ne pouvant sauver le tout. Le jeu est en fait pratiquement injouable, frustrant et déficient à tous les niveaux, et il fut pénible d’y passer du temps pour finalement être capable d’en faire un test écrit. Il m’aura fallu plus d’un mois pour trouver le courage par-ci et par-là d’y consacrer du temps, celui-ci ne me sera jamais remis d’ailleurs.

beyond1

Beyond Enemy Lines se défini comme étant un jeu de tir tactique ultra-réaliste qui ne pardonne pas. Si se faire détecter par un ennemi lorsque nous sommes caché à plus de 500 mètres derrière une camionnette est réaliste, alors thumbs up. Si des balles qui semblent être toujours imprécises et aller partout sauf où l’on tire est du réalisme aussi, alors thumbs up une fois de plus. Et si les ennemis ne vous manque jamais et sont assurés de vous toucher à chaque coup tiré, ce jeu est fichtrement réaliste alors. J’espère que vous saisissez le sarcasme ici présent  et que votre réalité n’est pas la même que le développeur.

beyond3

Dans le but de nous offrir plusieurs possibilités tactiques, le développeur a décidé d’y aller avec des cartes d’une grandeur beaucoup trop grande. Il vous faudra marcher et marcher en croisant un arbre par-ci et par-là. Vous arriverez par la suite à votre destination et bang, vous serez tué avant même d’avoir pu faire quoi que ce soit. Et même si vous seriez en train de tirer 25 balles dans la tête de votre ennemi rencontré, celui-ci vous tuera d’un seul et unique coup. Grâce au système de sauvegarde qui vous empêche de créer un point de sauvegarde à votre guise, il vous faudra recommencer la mission du début. Nous savons  tous qu’en 2017, la plupart des joueurs aime recommencer et recommencer des dizaines de fois la même mission beaucoup trop longue à la moindre petite mort.

Les missions sont au départ dictées par le développeur lui-même. Une voix aigu, stridente et beaucoup trop forte arrivera alors dans vos oreilles, dû fort probablement à  son microphone acheté dans un magasin à un dollar. Les sons ambiants et effet spéciaux sont aussi d’une qualité plus que médiocres et semblent avoir été acheté sur un site qui vous offre des .wav sans droit d’auteur. Le tout vous propose alors une expérience décevante et j’ai même fermé le son à plusieurs occasions. Peut-être aussi que le développeur voulait avoir la même qualité sonore que celle des graphismes présentés. Vous vous rappelez de la version remasterisée de Golden Eye l’an passé? Et bien c’est encore plus mauvais que ça. Une qualité médiocre pour un jeu plus que médiocre. Je n’ai même pas envie  de m’attarder sur le sujet et d’y perdre encore plus de temps en écrivant ce test.

beyond4

Dans son ultime but de faire un jeu ultra-réaliste, le concepteur a amené son titre à être tout le contraire avec des choix ridicules. Les graphismes nous donnent envie d’effacer le titre suite à notre première partie et la bande son montre sans contredit la qualité du titre. Les missions ne sont ni intéressantes, ni amusantes et l’histoire vous laissera aussi froide que ce dernier hiver. Sauvez votre précieux temps et n’achetez pas ce jeu. Notez que comme je me sentais mal de lui donner 0, je lui offrirai donc un 1/10.

Twitter :  @jackgerms

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s