(Test FG – Jeux vidéo) Mario Kart 8: Deluxe

 
La franchise Mario Kart a vu le jour il y a 25 ans. Je ne crois pas que Nintendo pouvait se douter à cette époque que cette franchise devenue culte allait connaître un tel succès. Elle a depuis été déclinée en plusieurs opus, souvent copié, mais jamais égalé. Chaque nouvelle console de Nintendo se doit d’avoir un nouvel épisode de Mario Kart et la Nintendo Switch n’y échappe pas avec en occurrence, Mario Kart 8: Deluxe. Ouais il s’agit de la version portée de la Nintendo Wii U, mais détrompez-vous, car au final, elle s’avère être une version plus complète et qui frise la perfection. N’ayez crainte, la licence est toujours en pole position.

Je ne tournerai pas en rond trop longtemps, ouais il s’agit de l’opus le plus abouti, le plus complet. Bref, le meilleure de la franchise. D’entrée de jeu, je ne m’étendrai pas trop longtemps sur les similitudes, car la critique de Mario Kart 8 a déjà été rédigée en mai 2014 dont voici le lien: https://facteurgeek.com/2014/05/19/test-fg-jeux-video-mario-kart-8/ Je crois qu’à la suite de ce test, vous serez vraiment en mesure de vous forgez une bonne opinion du titre avec en complément mon test de 2014.

Sachez que cet opus s’offre la plus grande quantité de contenu jamais vu dans Mario Kart. Tout ce qui est présent dans le 8e y est avec en plus les contenus téléchargeables et plus encore. Au menu: 48 circuits, 12 coupes et une pléthore de personnages présents avec quelques inédits comme ceux issus de Splatoon ou Baby Bowser. Beaucoup d’items sont déjà déverrouillés, ne restant que Mario Doré, quelques véhicules ainsi, en plus des pièces interchangeables des véhicules.

Les nouveautés ne sont pas très nombreuses, mais tout de même perceptibles en qualité. Par exemple, j’ai remarqué un travail d’optimisation sur les différents modes, surtout le mode 200cc qui n’était pas évident pour la version Wii U. Maintenant les véhicules adhèrent mieux à la route et la maniabilité a été revue à la hausse. Les développeurs ont pensé vraiment à tout, même aux plus petits en y intégrant l’option de la direction assistée. La fille de ma copine a vraiment apprécié.

Autre nouveauté qui rajoute un défi et peut totalement changer le rythme d’une course, le retour des deux items a choisir comme arme ou défense. Merci Nintendo d’avoir écouté vos fans. Même son de cloche pour les plus meilleurs du monde, en tout cas ceux  s’autoproclamant ainsi. Nintendo y a inclus l’option du triple dérapage. Chaque dérapage bien contrôlé fera changer les freins d’une couleur jusqu’à trois et au moment de relâcher le tout, vous gagnerez un court gain de vitesse. Très utile arrivé en fin dans de course dans le dernier droit. La clé succès réside que dans le fait de jouer et jouer encore plus. Ce qui n’est pas plus mal, car, le jeu est tellement amusant.

Par contre, la plus grande nouveauté ou amélioration provient du mode Bataille. Ici, les développeurs ont pris le mode version Nintendo Wii U, là relégué aux oubliettes et refait au complet. Pour moi, il s’agissait du point négatif de la 8e mouture. Maintenant, ce sont de vrais affrontements, dans des arènes totalement dédiées avec 8 présentes. Vous y trouverez Bataille de pièces, Capture Du Soleil (très amusant avec des amis ou en famille), Bataille aléatoire, Bataille de ballons, Traque sur la piste et Bob-ombs à gogo. Tous ces modes sont bien sur paramétrables à souhait.

Le mode Bob-ombs à gogo, ce n’est que des bombes comme son nom l’indique. Bataille de pièces est assez évident de pas son appellation. Le mode Capture de soleil vous demandera de capturer un soleil sur la piste et a le garder un certain laps de temps défini. Attention, bordel à l’horizon. Le dernier est Traque sur la piste qui se veut une course qui ressemble à un mode policier vs contrevenant. Toutefois, le policier s’accompagne de la plante piranha bien connue de tous et une fois que vous vous êtes fait attraper, vous vous retrouvez dans une cage. Jusqu’à ce que qu’il n’y est plus de concurrents de l’autre camp en piste. Cependant, une fois en cage, vous avec une chance de vous échapper. Si un membre de votre équipe réussit à appuyer sur un gros bouton situé près de là, vous pourrez en sortir et continuer. Évidemment tous ces modes sont disponibles en solo (le plaisir est éphémère après quelques heures, en mode multijoueur local et en ligne.

Côté contrôles, le tout est similaire à la version Nintendo Wii U. Il y a plusieurs façons d’y jouer. Avec un volant, chaque concurrent avec un Joy-Con, via le Joy-Grip, avec le Nintendo Switch Pro Controller. Il y a même l’option d’activer ou non le gyroscope dans chaque Joy-Con. Seul petit bémol, jouer plusieurs minutes avec qu’un Joy-Con peut devenir inconfortable dû à la petitesse de la manette. J’avais déjà soulevé ce point dans ma critique de la Nintendo Switch. Par contre, pour un enfant, c’est parfait.

Si vous aviez peur que les jeux de la Nintendo Switch soit décevants côté graphisme, arrêtez ça euh tut suite. Mario Kart 8: Deluxe est beaucoup plus beau que son prédécesseur et la résolution est aussi bonne en version portable que via l’écran de la TV. Bref, le jeu est superbe. Une superbe fluidité, aucune latence. La caméra est toujours bien située et les animations des persos en course sont vivantes. Les circuits sont magnifiquement bien modélisés et tellement diversifiés. Vous y trouverez une panoplie d’interactions et des surprises.

Le jeu est offert en anglais ou français. Les pièces musicales sont un heureux mélange des musiques que l’on a pu entendre dans d’autres opus de la franchise ou puisé à même d’autres jeux de l’univers de Nintendo.

Au final, si je ne recommande pas un achat, il faudrait que je me sacre une volée moi même avant d’avoir utilisé une poupée vaudou au préalable. Un achat? Oui! À plein prix? Et comment! Trop de plaisir pour passer à côté. Un coup de maître signé Nintendo.

Cote FG: 9.5/10

Points positifs:

  • Le meilleur de la franchise.
  • Une magnifique refonte de la Nintendo Wii U.
  • Tout le contenu de Mario Kart 8 et encore plus.
  • Le mode Bataille refait totalement.
  • Un graphisme sublime.
  • Une fluidité hors pair.

Points négatifs:

  • Un mode solo encore à la ramasse (un mode carrière serait bien).
  • Pas de nouveaux circuits.

Fiche technique:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s