(Test FG – Jeux vidéo) Phoning Home – PC

 
Il y a parfois dans une vie des coïncidences étranges qui arrivent et qui sont rigolotes. C’est le cas présentement alors que je vous écris ce paragraphe d’introduction pour le jeu Phoning Home de Ion Lands. Ce jeu vous met dans la peau d’un petit robot qui ressemble étrangement à Wall-E de Disney, film que mes enfants écoutent au moment d’écrire ces lignes. Drôle de coïncidence non? Est-ce que Phoning Home est aussi intéressant et amusant que Wall-E?  Non.

Phoning Home est principalement un jeu d’exploration qui commence lorsque vous (ION) et votre vaisseau vous écrasez sur une planète inconnue et que vous devez trouver un moyen de « téléphoner à la maison » pour être en mesure de retourner chez vous. Au cours de votre périple, vous retrouverez également un autre vaisseau écrasé qui vous fera rencontrer ANI, un autre robot allié qui souhaite aussi retourner à la maison. Bref, vous vous retrouvez dans le film E.T de Stephen Spielberg.

Ion est un robot fait pour l’exploration et ne possède donc aucune arme. Il devra se débrouiller tout au long de l’aventure et survivre. Chacune de vos actions vous coûtant un peu de votre batterie, vous ne pourrez pas au départ vous avancer bien loin avant que celle-ci soit vide et il vous faudra donc revenir au vaisseau pour la recharger. Un système qui vous oblige à ne pas trop vous éloigner et à bien explorer partie par partie. Ion n’est pas seul au départ, le vaisseau possédant une intelligence artificielle du nom de TR2, celle-ci vous parlera et vous guidera dans vos objectifs. Le jeu mise d’ailleurs beaucoup trop sur cette I.A pour faire la narration du jeu et on finit par s’en lasser rapidement et à espérer qu’elle aussi manque d’énergie et qu’elle se taise à tout jamais.

phoning2

Les quêtes que vous recevez sont particulièrement trop linéaires et très similaires. Trouver une ressource X pour en faire un item X qui vous permet d’avancer dans votre quête principale. Certaines ressources sont parfois extrêmement difficiles à trouver la première fois. Mais fort heureusement, une fois trouvée, cette ressource apparait dans votre scanneur. Certains éléments très mal faits de jeux de plateforme sont aussi insérés ici et là. Il faut mentionner que ION possède un espèce de jetpack vous permettant de voler quelques instant en utilisant l’essence fournit. Ces séquences de plateforme sont frustrantes et inutiles et n’apporte rien au plaisir d’exploration que le jeu procure déjà. En fait, ça vient ruiner bien souvent notre plaisir à faire nos recherches.

phoning4

Le jeu possède un système de conception d’objet qui permettront à ION de s’équiper d’armes pour lui-même, d’outils et des objets nécessaires pour avancer. Le problème parfois c’est que les ressources que vous pouvez transporter sont limités et qu’il vous faudra faire certains aller-retours fréquemment pour compléter certains objets. Une décision fait pour augmenter la durée de vie du jeu sans hésitation. Il faut aussi ajouter que certaines de ses ressources sont essentiels pour la survie de ION pour les munitions de votre arme, pour votre batterie et votre essence. Il vous faudra donc jouer de façon stratégique par moment pour ne pas simplement succomber.

L’arrivé de ANI, l’autre robot, amène sur le moment un vent de fraîcheur après toute ces recherches de ressources seul en écoutant un discours inutile de notre I.A. Car contrairement à notre robot principale, ANI peut parler et nous apporte une panoplie de discussion intéressante pendant le reste du jeu. C’est un peu plus à partir de ce moment-là que nous tombons un peu plus en amour avec notre personnage principal. En fait c’est beaucoup grâce à ANI que nous en apprenons beaucoup plus sur les personnages du titre.

phoning3

Ani ne se déplace pas du tout comme nous et nous devrons à l’aide de petit portail l’aider à faire le même chemin que nous. C’est ici la partie un peu plus casse-tête du jeu et une des parties les plus chaotique aussi qui n’ajoute absolument rien au titre à part une frustration supplémentaire, surtout lorsque nous passons trop de temps sur le même casse-tête. De plus, ANI avance par lui-même et ne passe pas toujours par les endroits que nous avions prévus. Une frustration de plus.

L’ambiance du titre est cependant superbe et nos deux protagonistes passent par des endroits divers toujours des plus sublimes et différents. Les graphismes sont beaux mais simples aussi à la fois, sans rien révolutionner, on peut dire que ça fait la « job ». La bande son ajoute un élément solide avec des effets sonores de hautes qualités et des sons d’ambiances parfaits.

phoning1

Ion Lands aurait simplement dû se concentrer sur le côté exploration et histoire du titre et cela aurai été bien suffisant pour avoir un titre de qualité. Au lieu de cela, il a ajouté des éléments de plateforme et de casse-tête qui viennent frustrer le joueur. Sans ces éléments ajoutés, je vous aurais grandement conseiller Phoning Home mais ce n’est malheureusement pas le cas.

6/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s