(Test FG – Jeux vidéo) Injustice 2

 
Il n’y a pas d’unité réelle dans la communauté des jeux de combats. C’est un peu ce qui est reflété dans Injustice depuis ses débuts. Est-ce que NetherRealm a appris de Mortal Kombat X? Voyons voir.

Injustice 2 est la suite directe du jeu de combat de superhéros mettant en vedette des personnages de DC Comics. Le premier Injustice mettait en scène Batman contre Superman alors que ce dernier a assassiné le Joker, ce dernier étant responsable du meurtre de Lois Lane, fiancée de Clark Kent (Superman). Bien sûr, cela a causé une division au sein de la Justice League et voilà qu’un nouvel ennemi profite de cette division pour s’emparer de l’intelligence des peuples.

Au beau milieu de ce vacarme, une nouvelle faction est formée: la Society, regroupant de nombreux supervilains incluant Gorilla Grodd (nouveau personnage jouable), Bane et Selina Kyle/Catwoman. Pendant que Bruce Wayne continue son combat, on voit des alliés comme Dinah Lance/Black Canary et Oliver Queen/Green Arrow. Bien sûr, Superman a ses propres disciples dont un certain Damian Wayne/Robin, le fils de Bruce élevé par la League of Assassins de Ra’s al Ghul.

Injustice 2 est un jeu de combat avec ses propres nuances dont le système de Clash pour restaurer la vie ou attaquer encore plus fort si on a assez de « Meter » mais avec 4 portions pour une seule barre, on peut soit effectuer un Supermove non-interactif ou y aller d’options défensives qui sont élaborées dans le tutoriel. Avec des combos pré-composés, le joueur devra examiner la hauteur de chaque coup et comment optimiser son offensive et sa défensive. Chaque personnage a son propre style mais quelques failles dans le système actuel permet à d’autres d’en profiter. Un travail de balance reste à faire.

Injustice 2 présente 29 personnages au lancement (Darkseid est un personnage payant et Brainiac doit être débloqué en finissant l’histoire). En tout, cela fait 27 personnages disponibles pour l’ensemble des consommateurs. Inclaut Brainiac et Darkseid, 16 personnages font leur première apparition dans la série en tant que combattants jouables. En comparaison, Injustice 1 avait 24 personnages au lancement mais aura vu l’addition de 5 combattants en contenu téléchargeable. Injustice 2 aura 9 combattants supplémentaires. En tout, le premier jeu avait 29 personnages. La suite en aura 38. Le mode Histoire regroupe bon nombre de personnages et surprises à travers 12 chapitres compressés en cinématiques et combats (4 pour chacun des chapitres) et met en valeur les nombreuses voix dont Tara Strong qui reprend Harleen Quinzel/Harley Quinn, elle qui assure le rôle depuis Batman: Arkham City.

Parmi ces personnages, on retrouve bien sûr Bruce Wayne/Batman (Kevin Conroy) et Kal-El/Superman (George Newbern) mais Kara Zor-El/Supergirl (Laura Bailey) fait son entrée en scène en plus de Jaime Reyes/Blue Beetle (Anthony Del Rio). Dans ce vacarme, on retrouve l’assassin ultime Floyd Lawton/Deadshot (doublé par Matthew Mercer qui est McCree dans Overwatch), la séduisante Dr. Pamela Isley/Poison Ivy (Tasia Valenza « maîtrise » la voix sensuelle requise) et le psychotique Dr. Jonathan Crane/Scarecrow (doublé par Robert Englund, LE Freddy Krueger). Petit passage en tant que fan: Robert Englund en tant que Crane est quelque chose que je n’ai jamais vu venir considérant le talent de Dino Andrade pour le jeu Arkham Asylum mais fait beaucoup de sens quand on considère la carrière de l’acteur et le personnage qu’il a incarné dans A Nightmare on Elm Street. Reste qu’on a un « matchup parfait ». Englund avait d’ailleurs repris son rôle légendaire dans Mortal Kombat alors que Krueger était un combattant invité.

Fear Himself

« Ne t’inquiète pas, petite chauve-souris. La seule chose à craindre, c’est la peur… lui-même! »

Injustice 2 est un jeu de combat qui met en valeur la créativité à travers les combos comme NetherRealm nous a habitué à son propre système. L’un des avantages est que l’interface d’utilisation durant les combats a été repensé et est plus clair pour chaque joueur. Le jeu nous offre encore une fois une panoplie de trucs à examiner en entraînement mais ne peut expliquer tous ces concepts comme le jeu « neutre » ou les combos dans les coins. C’est quelque chose que vous devrez figurer par vous-même. Cependant, NetherRealm est assez gentil, pour une fois, de nous présenter des mini-tutoriels pour CHAQUE personnage disponible. On apprend quelques combos composés et attaques spéciales qui reflètent le personnage sélectionné.

La principale nouveauté d’Injustice 2 réside dans son système de « gear ». Chaque personnage peut voir ses statistiques être modifiées pour accomplir des défis ou simplement avoir l’air plus « badass ». Plus on joue, plus on récolte ce gear mais il s’agit bien sûr d’un bel exemple de « grind ». Bien sûr, on peut trouver des trucs d’apparence similaire mais les statistiques sont différentes. Ceci est un gros plus pour permettre à chacun d’avoir un personnage loufoque ou effrayant au combat mais le négatif est qu’on ne peut pas toujours avoir ce qu’on veut. On peut choisir de désactiver les modifications de gear et ainsi garder l’apparence pour jouer compétitif lorsqu’on choisit un stade pour s’entraîner OU lors des matchs locaux ou contre amis comme les personnages eux-même montent de niveau. Et oui, on peut mettre un fédora sur la tête de Scarecrow (Krueger) ou le Joker (The Killing Joke) selon les gears respectifs. Accomplir l’histoire nous permet aussi de récolter du gear sans oublier le nouveau système de tours et défis: le Multivers.

Interface

L’interface a été repensé permettant à une présentation plus précise.

Le Multivers est divisé par plusieurs planètes qui sont rechargés au bout de quelques heures afin d’offrir de multiples types de défis. Ceux-ci offrent accès au gear en plus de permettre à tous les consommateurs d’explorer les personnages en dehors d’un simple match contre l’ordinateur. Bien sûr, le Multivers a une planète dite « Simulation » où on retrouve le mode Arcade qui est composée d’une fin pour chaque personnage jouable. C’est pour ça qu’il est important de monter vos personnages de niveaux MAIS ça permettra aux consommateurs d’essayer l’entièreté de la liste des personnages.

Le jeu se souvient si vous avez accompli des défis MAIS d’autres mini-défis s’ajoutent soit de petits accomplissements sous forme de prérequis. Par exemple, vous pourriez avoir une tour de 5 personnages mais si vous le faites avec Batman et que le jeu requiert, pour obtenir la récompense complète, que vous ayez Superman, vous devrez recommencer à votre guise. Là où le système a une faille est que si vous supprimez votre sauvegarde, vous pourriez perdrde non seulement une bonne partie de la progression mais le jeu considère déjà les trucs que vous aviez déjà débloqué à l’époque comme débloqué. Assurez-vous de ne JAMAIS perdre votre sauvegarde si vous vouliez certaines couleurs ou « gears » pour votre personnage.

Depuis Mortal Kombat XL, NetherRealm semble mettre les bouchées doubles pour permettre à sa communauté de profiter d’un maximum du jeu en ligne. Ceci étant dit, le netcode pour Injustice 2 (depuis MKXL) est l’un des plus solides pour ne pas dire le plus solide parmi les jeux les populaires. En fait, c’est presque au niveau de Killer Instinct et cela mérite d’être applaudi. On retrouve la majorité des modes comme Roi de la Colline et même la possibilité de s’entraîner avec un ami en ligne ce qui est parfait!

Verdict: Malgré quelques microtransactions, quelques problèmes de balance et son système de gear, NetherRealm offre un jeu complet au lancement pour les consommateurs mais permet aussi aux fans de DC Comics d’apprécier un peu du mode Histoire tout en découvrant de nouvelles facettes de leurs personnages favoris via l’entraînement. Injustice 2 est objectivement complet, jouable et sans réelle bavure. NetherRealm a effectué un tour de force et offre ce qui est possiblement le meilleur jeu de combat de la décennie en terme de personnalisation et jouabilité.

Injustice 2 a été évalué par l’auteur sur PlayStation 4 depuis une copie digitale achetée (Ultimate Edition). Le jeu sous ce format est aussi disponible sur Xbox One.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s