(Test FG – Jeux vidéo) Tekken 7 (PC)

 
Un autre? Un autre jeu de combat? Cela veut dire que le genre est en pleine forme et qu’on n’a pas besoin d’un Shaq-Fu 2. Finie la rigolade, passons aux choses sérieuses… Qu’est-ce que Tekken 7 a sous la dent?

Ce test est rendu possible grâce un code digital fourni par un représentant de presse lié à Bandai Namco Entertainment Inc.

Tekken 7 est la nouvelle entrée dans les jeux de combat en 2017 après une période dans les arcades asiatiques sur près de deux ans sous le nom de Fated Retribution soit la version actuelle… sur nos machines et consoles. Mon introduction est claire et démontre que le genre a plusieurs titres pour les initiés mais quand vient le temps de choisir un produit, le néophyte va généralement se contenter de ce qui est connu. Tekken 7 semble être un choix astucieux et Katsuhiro Harada, le producteur de la franchise, adore le fait que cette série soit une sinon la plus populaire sur le marché. Tekken 7 commet des erreurs monumentales que la majorité des critiques ne mentionneront pas et permettez-moi d’élaborer sur ces aspects en tant que néophyte de la franchise… mais qui connait les standards requis!

Tekken 7 est un jeu de combat 3D ce qui fait que la majorité des concepts appris dans des jeux comme Street Fighter ne vont pas s’appliquer. Vous avez une arène limitée par les murs et quelques sols qui sont destructibles pour certains niveaux de stades. Ainsi, la maîtrise des mouvements est importante. Vous pouvez faire des pas de côté et vos « dashes », vous avez accès à quatre boutons d’attaques et une panoplie de commandes pour chaque personnage. Les commandes sont définies par les membres soit vos bras et jambes sans oublier les combinaisons offertes que l’on peut explorer en entraînement.

Le scénario (ou le début) met en scène Heihachi Mishima qui reprend la tête de son entreprise et annonce un nouveau tournoi « King of Iron Fist » et, selon Katsuhiro Harada, l’histoire offrira les réponses sur le clan Mishima. Des nouveaux venus sont inclus dont une certaine Kazumi Mishima (en tant que boss final) en plus d’un invité de marque soit Akuma de Street Fighter. Des vétérans dont Kazuya, Yoshimitsu, Nina Williams et King sont bien présents ce qui porte le total de combattants à 36 personnages jouables dès l’achat du jeu.

Image23

L’absence d’Eliza à cause de son exclusivité de précommande n’exclut pas le fait que la liste de persos jouables est certainement complète.

Un des combattants, Roger Jr., a été coupé à cause d’activistes pour la protection des animaux… malgré l’inclusion de Kuma, un ours, et Panda. Bien que ceci est discutable, ce n’est pas satisfaisant d’apprendre qu’Eliza, le combattant de précommande, n’est PAS disponible en achat individuel et le code fourni pour la critique n’incluait pas Eliza ce qui est non seulement dommage mais est complètement un manquement au niveau éthique de la part de Bandai Namco. Cela veut dire que vous ne pouvez pas choisir ni vous entraîner contre ce personnage au besoin ou même apprendre ses nuances.

Le jeu inclut un mode Arcade assez rudimentaire bien que le mode Histoire inclut un contenu épisodique pour les combattants à mesure que l’on avance dans le scénario. Il y a bien sûr le mode en ligne et je dois vous informer que le netcode fonctionne très bien malgré des problèmes évidents de synchronisation. Il est possible d’ouvrir un salon pour un maximum de 6 joueurs dans un système King of the Hill. Certains chargements sont excessifs sans être nécessairement en comparaison avec Street Fighter V.

Image25

Si vous aimez personnaliser des personnages, vous adorerez cette fonction et explorerez les folies et possibilités.

Ce que Tekken 7 fait mieux que n’importe quel jeu de combat sur le marché est la personnalisation du combattant qui peut être excessivement ridicule mais cela prouve un soucil du détail qui mérite d’être souligné. On peut donc rendre notre personnage extrêmement loufoque, changer quelques couleurs et ainsi de suite. On peut également changer quelques trucs au point de vue de l’interface ce qui esst excellent. Il faut débloquer le contenu de par nous-même en jouant des matchs que ce soit en ligne ou hors-ligne mais on ne peut affronter l’ordinateur en dehors du mode Arcade ou Histoire. Il y a un mode « Treasure » où on peut débloquer plus rapidement les trucs de personnalisation ce qui n’est pas mauvais du tout.

Tekken 7 a, en général, tout ce que vous avez besoin et la version PC est solide mis à part quelques ralentissements au hasard et temps de chargements excessifs. Certaines cinématiques, à cause des flashbacks, ne reflètent pas le rendu moderne du mode Histoire rendant les transitions bizarres et brisent une partie de l’immersion. Bien que l’on peut choisir le niveau de difficulté, les combats se font trop rapidement et le mélange des voix anglaises et japonaises brisent totalement le moindre intérêt que j’ai pour la mise en situation. Si cela vous convient, tant mieux… Car je me dois d’embarquer dans un coup de gueule sur un point qui a été critiqué par les amateurs et professionnels et je me dois de suivre sur cet aspect fondamental… et je pourrais en rajouter sur l’absence de « Reprise » (les Replays des Matchs) qui est un essentiel pour revoir nos matchs que ce soient nos défaites ou nos victoires et ainsi réparer des erreurs.

Image24

Bien qu’on ait un mode d’entraînement, le jeu n’offre pas les normes et standards.

Ce que je n’ai pas eu à faire pour un jeu comme Guilty Gear Xrd, Skullgirls et Killer Instinct, c’est d’aller sur Youtube pour comprendre les bases. Pourquoi? Les jeux avaient des tutoriels que je peux qualifier d’exceptionnel et je ne vais JAMAIS cesser de le dire. Autant vous dire que les tutoriels d’Injustice 2 et Street Fighter V n’étaient pas des plus spécifiques, je ne peux critiquer Tekken 7 comme je peux critiquer Injustice 2 et Street Fighter V… parce que Tekken 7 commet l’audace de ne PAS inclure de tutoriel.

Aller sur Youtube ou voir des diffusions en flux continu pour comprendre un jeu, ce n’est plus une excuse en 2017. Les développeurs doivent faire l’effort pour que leur jeu soit visuellement ET jouablement spécifique concernant les règles et systèmes. Il y a des icônes dans Tekken 7 et je ne peux même pas savoir ce que ça veut dire. Je n’irai pas me fier à un manuel d’instructions pour comprendre un jeu car les années 2000 sont passées. Je ne peux même pas savoir ce qu’est un Power Crusher ou un Screw. Je ne peux même pas savoir comment arrêter les projections ou certaines commandes. Je ne peux pas savoir les règles des frappes Mid ou autres. Je ne peux même pas savoir les règles de « buffers » ou cancels. Oui, on a effectivement des démonstrations de combos mais il n’y a aucun incitatif à les faire comme il n’y a aucune récompense contrairement à Guilty Gear  Xrd ou même Street Fighter V qui n’est PAS l’exemple à suivre en tant que produit.

Je ne peux même pas apprendre les personnages en dehors des sessions de pratique (je n’ai même pas encore trouvé l’option pour enregistrer les fonctions du Dummy) bien qu’on peut savoir les récupérations après certaines fonctions grâce une option dédiée… alors que Guilty Gear Xrd, Skullgirls, Injustice 2 (au minimum) et Street Fighter V (non-interactif) offraient des tutoriels d’attaques et stratégies pour CHAQUE personnage jouable.

Image26

« Va sur Youtube » n’est pas un argument pour comprendre la base d’un jeu vidéo en 2017. Skullgirls, Killer Instinct et Guilty Gear Xrd l’ont compris. Tekken 7 est piégé en 2008.

J’aimerais bien passer des heures dans le mode d’entraînement à apprendre un personnage comme King mais je ne peux réellement avoir une chance de comprendre si le jeu ne me dit rien. Je ne peux même pas savoir certaines techniques « cachées » comme comment annuler un « backdash » et autre. Certains inputs doivent être faits de manière précise. Oui, j’ai pu faire une session avec quelques joueurs en plus d’avoir gagné quelques matchs en ligne via le « Ranked » ne serait-ce qu’en punissant les attaques ou mouvements des adversaires mais jamais je n’ai pu jouer le personnage selon les règles de système malgré les Power Crushers ou « Rage Arts » qui sont des mécaniques de jeux. En fait, j’ai gagné de la manière que le jeu doit être approché soit en éliminant l’aggressivité et en cachant mon plan de match via des feintes et une patience. C’est d’ailleurs dans mon dernier round contre un adversaire spécifique que j’ai pu enchaîner les combos à mon rythme.

Tekken 7 a l’essentiel pour le genre en plus d’avoir un netcode qui respecte la norme. Oui, il aura beau attirer une panoplie de joueurs occassionnels mais combie d’entre eux vont continuer à jouer avec l’absence de tutoriels et le fait que le jeu était disponible sur les machines asiatiques depuis 2 ANS!? Permettez-moi d’être cynique mais, pour moi, un jeu de combat doit accueillir un grand nombre de joueurs et offrir plus que le minimum. Harada-san, nous ne sommes plus en 2008… Attendez, Pokkén Tournament avait des tutoriels! Pourquoi Tekken 7 devrait-il être une exception? Mais permettez-moi tout de même de vous dire que j’ai eu un fun fou malgré les défaites en ligne lors de ma session en salon (lobby) et rarement ai-je pu rire en jouant. Le jeu EST bon mais a des détails qui m’empêchent d’être 100% dédié à devenir encore meilleur.

Verdict: Je ne peux nier que j’aime l’aspect compétitif en plus de la personnalisation des personnages mais je ne peux recommander le jeu au public ultra-occasionnel. À 70$ sur PC (portage qui marche sur mon système), Xbox One et PlayStation 4, vous avez un produit que je considère complet pour les amateurs à l’exception d’un personnage manquant. La bande originale est agréable, les animations sont correctes. Un jeu clairement conçu pour son public cible et rien de moins.

Ce test est rendu possible grâce un code digital fourni par un représentant de presse lié à Bandai Namco Entertainment Inc.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s