(Reportage FG – Jeux vidéo) Un « matchup » entre Nintendo et Georges St-Pierre contre l’intimidation

 
Depuis quelques temps, Nintendo et ses responsables de presse mettent les bouchées doubles pour la Switch et on assiste à tout un « matchup ».

Les photos sur cet article ont été prises par l’auteur. L’invitation à cet événement a été envoyée par Nintendo à des fins journalistiques.

Nintendo a organisé, au Centre Père-Sablon, un événement bien spécial qui rassemblait des élèves de l’école primaire Montcalm de Montréal en compagnie de l’éternel champion et ex-détenteur de la ceinture des mi-moyens du UFC Georges « Rush » St-Pierre, athlète en arts martiaux mixtes, ceinture noire en Kyokushi et jiu-jitsu brésilien, et défendeur de son titre à 9 reprises consécutives (2e fois champion le 19 avril 2008 contre Matt Serra à Montréal avec une victoire en deux rounds par TKO) jusqu’à son retrait de la compétition malgré une fiche de 25 victoires et 2 défaites en AMM, son dernier combat à Las Vegas remontant au 16 novembre 2013 dans sa victoire suivant un verdict partagé devant Johny Hendricks, lui qui aura été détenteur de la ceinture des mi-moyens pour un combat. Sa dernière présence dans l’octogone canadien remonte au 16 mars 2013 lors de sa victoire sur un verdict unanime contre Nick Diaz à Montréal.

20170609_102959

Bien que les médias sportifs étaient là pour avoir des réponses quant à un éventuel retour dans l’octogone des combats ultimes et les discussions du président-promoteur du UFC, Dana White, le sujet était bien autre. Georges St-Pierre, originaire de Saint-Isidore, a une fondation visant à mettre fin à l’intimidation chez les jeunes et promouvoir l’activité physique et le groupe d’élèves avait préparé des lettres et témoignages qui ont été remis au champion, lui-même ayant été victime de violence durant son enfance en milieu scolaire. Les sommes amassées grâce aux commanditaires et sponsors sont versées à des origanisations dédiées à la prévention de l’intimidation dont Tel-Jeunes. Mais où est le rapport avec Nintendo? C’est tout à fait simple: on avait droit à la présentation du jeu ARMS, un jeu de combat avec des personnages dont les bras sont aussi élastiques que « Stretchy Guy ». Comme la Switch permet l’utilisation de commandes pour simuler l’aspect d’envoyer une vague de « jabs » ou crochets, on voit effectivement l’aspect physique amené avec l’utilisation des Joy-Con du système.

20170609_114924

Des élèves pouvaient donc se mesurer à « Rush » dans des parties amicales sur ARMS ou Mario Kart 8 Deluxe. Selon l’athlète, l’exigence physique était réelle comme on fait face à un joueur et que l’aspect simulation peut rappeler le sport tel qu’il est. En compagnie des collègues médias, il a été question de réalité virtuelle et la popularité montante des sports électroniques et, toujours selon Georges, l’aspect psychologique de jouer compétitivement à un jeu vidéo et jouer à un sport dans la réalité ou même se battre dans une arène entraîne des séquelles similaires sans oublier l’investissement dans les pratiques et les risques de dopage. Comme quoi les sports virtuels et électroniques et les sports traditionnels coexistent.

J’ai senti Georges plus ouvert que la dite-majorité des amateurs de sports qui ne croient pas qu’un tournoi de jeu vidéo devrait être diffusé sur les cases horaires des chaînes sportives… alors que des tournois de League of Legends, Injustice 2, Counter-Strike: Global Offensive, Super Smash Bros. et Overwatch (pour ne nommer que ceux-ci) sur Twitch ou leur simple diffusion par des joueurs bien ordinaires ou des personnalités de la toile attirent des milliers d’internautes partout à travers le monde, plus que les sports traditionnels.

Au final, l’important fut que l’événement s’est déroulé dans la bonne humeur. Georges a la chance, malgré son implication dans un sport perçu comme « trop violent » d’inspirer des jeunes à se démarquer de par leurs bonnes actions au lieu de leurs poings. Il a aussi la chance d’inspirer des joueurs et athlètes à se dresser devant les obstacles et garder l’esprit d’un champion.

Merci à Nintendo-Canada pour l’invitation à cet événement. Un salut particulier aux collègues médias présents et un merci tout spécial à Georges « Rush » St-Pierre d’être ce qu’il est: un humain, un guerrier. En tant qu’amateur de jeux de combats ainsi que les arts martiaux mixtes et la boxe, ce fut une rencontre des plus mémorables. En espérant que ce le fut tout autant pour les jeunes de l’École Montcalm.

Vous pouvez visiter le site de la Fondation Georges St-Pierre.

Pour des infos sur ARMS, vous pouvez consulter le site officiel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s