(Test FG – Jeux vidéo) Danger Zone

 
Dans quelques années, je devrai apprendre à mon premier fiston à bien conduire. Pour l’instant, il se pratique sur des titres comme Mario Kart et par chance, ça ne prend pas de permis de conduire. Moi dans ma jeunesse, je me suis pratiqué sur des titres comme Burnout où rentrer dans les véhicules était permis et même grandement recommandé. Three Field Entertainement, composé d’anciens membres de Burnout, nous offre Danger Zone, un jeu complet du « crash mode » du défunt Burnout.

Dès le départ, on vous place immédiatement dans le contexte d’une simulation d’accident. Aucune histoire réellement et c’est bien comme ça. Parfois, il faut savoir entrer directement dans l’action et certains types de jeux ne se prêtent aucunement à une narration. Chacun des niveaux de Danger Zone se passe dans une espèce de simulateur qui malheureusement contient pratiquement toujours le même arrière-plan. Chaque niveau vous est présenté au départ en faisant un léger survol pour vous montrer de quels endroits arrivera le trafic. Par la suite, vous vous élancerez pour faire le plus gros accident possible en créant le plus de dégâts et ainsi récolter une médaille de bronze, d’argent ou d’or.

Danger01

Bien entendu, chacun des niveaux sera en tant que tel un défi en soi en vous demandant de faire un nombre de dégâts en dollars minimum pour récolter le bronze et pouvoir passer au niveau suivant. Pour certains joueurs, d’obtenir une médaille d’or sera probablement un objectif assez intéressant pour recommencer et recommencer le même niveau mais pour moi ce fût loin d’être le cas et aussitôt la médaille de bronze obtenu, je suis passé au suivant sans plus attendre. Il faut dire qu’au final, le tout devient malheureusement un peu trop redondant surtout quand on est le seul à pouvoir voir les accidents créé. Je me rappelle encore des soirées complètes avec des amis à jouer au mode Crash de Burnout et à rire avec une bonne bière entre les mains. Avec des amis à la maison, Danger Zone peut facilement recréer ce même genre de sentiments et de fun.

Pour créer l’accident le plus payant et spectaculaire qui soit, on vous offre dès le départ une vue d’ensemble du parcours, car celui-ci vous offre bien souvent un léger casse-tête, une route bien établie qu’il faut trouver pour créer le plus de points possible. Sur ce chemin déjà pratiquement tracé se trouve des icônes bonus vous offrant des dollars de plus en les frappant. D’autres vous donneront également un breaker supplémentaire. Ceux-ci servent à créer une explosion directement à l’endroit de votre voiture, ce qui peut être très pratique lorsque plus aucune voiture n’arrive ou que l’accident est presque terminé. Bien souvent, en utilisant ce smashbreaker, l’explosion fera redémarrer une autre série d’accident en augmentant encore une fois vos dollars de dommages.

Danger02

Le visuel est beau sans nécessairement être exceptionnel. Disons que pour un petit studio il fait amplement le travail et nous offre des explosions de qualités mais dans un environnement dépourvu d’intérêts étant toujours identiques d’un niveau à un autre. Rien pour nous aider à vouloir y retourner jour après jour en ayant hâte de voir ce qui nous est réservé comme nouvel endroit. C’est malheureux car avec des niveaux différents et aux thèmes différent Danger Zone aurait été une toute autre expérience.

Danger03

Malheureusement, outre le mode solo, rien d’autres n’a été ajouté au titre qui souffre d’un manque flagrant de diversité. Oui Danger Zone est plaisant, par courte session par-ci et par-là, mais ce manque de différents modes vient rapidement l’envoyer dans vos jeux qu’on oubliera facilement. Le titre n’offre qu’une succession de niveau pratiquement identique les uns après les autres et c’est ici qu’on voit les limitations du petit studio Three Field Entertainement.

6/10

@jackgerms

Publicités

Un commentaire sur “(Test FG – Jeux vidéo) Danger Zone

  1. Pingback: Le jeu Danger Zone en route pour exploser sur Xbox One | Facteur Geek

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s