(Test FG – Jeux vidéo) Oceanhorn : Monsters of Uncharted Seas – Nintendo Switch

 
Des imitations, il y en a dans tous les domaines, que l’on pense aux bijoux et aux nombreux vendeurs de reproductions à chaque coin de rue des nombreuses grandes villes. Ceux-ci offrent aussi bien souvent des sacs à main au nom connu à faible prix en indiquant rarement que ce sont des reproductions. Dans l’industrie des jeux vidéo, il en va de même et plusieurs développeurs ne se cachent pratiquement même pas pour faire de pâles copies de certains grands jeux. Mais il ne faudrait surtout pas mettre tout le monde dans le même panier non? Oceanhorn : Monsters of Uncharted Seas en est l’exemple parfait. Ce titre c’est inspiré directement d’un titre fort populaire en le mentionnant bien et nous offre un excellent jeu. En fait, nous pourrions classifier Oceanhorn d’hommage pur et simple à la série The Legend Of Zelda. Plusieurs éléments sont communs, presqu’un copier-coller, et plusieurs des mécaniques y sont aussi présentes. Cela n’en fait pas à mon avis une copie directe mais comme mentionné plus haut, un hommage, et ce même au dire des développeurs qui y voit en ce titre presqu’une relation maitre-élèves.

ocean1

Une histoire simple nous fait débuter le jeu. Un jeune garçon attendant le retour de son père qui n’arrivera jamais décide de partir à sa recherche. Il se fait raconter la légende de Oceanhorn, un monstre qui rôde dans les mers du pays et qui chaque 1000 ans détruit villes et civilisations. Ce jeune héros devient donc l’élu pour ce millénaire et devra partir à la recherche de certains éléments majeurs pour être en mesure de sauver son père et détruire Oceanhorn. Une histoire bien simple qui deviendra au fur et à mesure du titre un peu plus complète et qui s’améliorera avec plusieurs petits détails par-ci et par-là. Reste que cette histoire m’a laissé sur ma faim et ce ne sera pas le point fort de Oceanhorn.

ocean2

Un titre d’aventure et d’action dans le style Zelda A Link To The Past vous attend avec Oceanhorn, c’est-à-dire qu’une vue subjective du haut vous aidera à naviguer aux travers des niveaux et du monde d’Oceanhorn. Le  tout en se battant à coup d’épée et de bouclier. Plusieurs facettes font référence à l’univers de Zelda d’ailleurs. Il vous est possible de lancer des pots, de couper l’herbe pour ramasser objets et argents et ainsi acheter divers items essentiel. Plusieurs armes comme les bombes font parties de votre aventure et il vous faudra aussi trouver arcs et bottes au péril de votre vie pour avancer dans l’histoire. Ces nombreux rapprochements à la série Zelda n’en font aucunement une copie mais bien un clin d’œil sympathique et vu d’un autre œil par le développeur Cornfox & Bros. En aucun cas la comparaison avec Zelda ne m’a dérangé, en fait ça m’a plu d’avoir l’impression de jouer à un Zelda plus classique alors que Breath Of The Wild est une expérience complètement différente. Oceanhorn vous prouvera que la Switch est une plateforme parfaite pour les jeux de ce genre.

Notre héros possède également un bateau et s’amusera à naviguer d’une île à une autre en tirant sur les monstres marins qui y pataugent. Oui la référence à Wind Waker y est flagrante, même trop dans ce cas-ci. C’est probablement le seul aspect de l’hommage qui m’a déplu dans le jeu. La navigation se fait également automatiquement du point A au point sélectionné. Ne vous reste qu’à vous laisser guider parmi l’une des nombreuses îles à découvrir. Notons que dans cette version, plusieurs îles ont été ajoutées, venant allonger la durée de vie du jeu et nous offrant quelques éléments bien cachés pour notre plus grand plaisir d’exploration et de découverte.

ocean4

Outre les îles, notre héros devra s’aventurer dans de nombreuses grottes, temples et endroits à explorer. Une exploration qui ne se fera pas sans embûche ennemi, ceux-ci étant nombreux et diversifiés gardant encore une fois une certaines référence à plusieurs ennemis de l’univers Zelda. Ces temples et grottes cachent également plusieurs casse-têtes souffrant d’une trop grande différence de difficulté d’un endroit à un autre. Si un casse-tête est trop facile par moment, quelques instants plus tard, vous serez buté à une énigme qui vous fera rager pendant plusieurs minutes et ce, dès le début de l’aventure. Cette instabilité est parfois frustrante car elle bloque notre progression subitement. Par contre, une fois ces casse-têtes réussis, vous verrez que ceux-ci sont incroyablement bien pensés et que le développeur a fait une recherche et beaucoup d’essais et erreurs pour en arriver avec une panoplie d’énigmes réussis.

L’environnement est riche, coloré et détaillé rappelant encore une fois Wind Waker et ses thématiques paradisiaques par moment. Visuellement, je n’ai rien à redire sur Oceanhorn car il offre des graphismes plus que correct et le tout est presque parfaitement orchestré. Le seul petit hic c’est qu’à cause de l’angle de vue, j’ai par moment dû me promener par-ci et par-là pour finalement m’apercevoir que la porte que je devais prendre était juste en arrière d’un bloc de pierre et que je ne pouvais pas le voir. Un drôle de design par un développeur qui a pourtant peaufiné plusieurs autres petits détails mieux que celui-ci. Rien de grave mais simplement agaçant. La musique d’Oceanhorn fût en partie composé par Nobuo Uematsu. Celui-ci s’est joint au projet en tant qu’invité et nous offre de nombreuses mélodies digne d’un Final Fantasy et le style de Nobuo est présent du début jusqu’à la fin.

ocean3

Oceanhorn est sans contredit un titre qu’il vous faut sur Nintendo Switch. Il n’est pas parfait mais vous pourrez compter sur un titre Indie très solide qui vous donnera le « vibe » Zelda et qui vous plongera dans un univers intéressant. L’ambiance, les casse-têtes et l’aventure font d’Oceanhorn un excellent titre.

8/10

Twitter : @jackgerms

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s