(Test FG – Jeux vidéo) Miitopia

 
L’arrivée d’une nouvelle console chamboule toujours l’univers d’une compagnie et Nintendo l’a très bien vécu depuis quelques mois avec l’arrivée de la Nintendo Switch. Malgré tout cet engouement, la firme nippone n’a pas délaissé son côté portable en offrant un trio de jeu dernièrement avec Ever Oasis, Hey! Pikmin et celui qui nous intéresse dans ce test: Miitopia. Malgré que Nintendo possède le monopole de la console portable, jamais il ne s’assoit sur leur succès et continue de faire prospérer ce marché. Preuve étant, la mise en marché toute fraîche de la New Nintendo 2DS XL. Toujours est-il que via cette rédaction, je vous offre mes impressions face à ce jeu qui met en vedette les fameux Mii popularisés par Nintendo.

D’entrée de jeu, je ne me cacherai pas la tête dans le sable, Miitopia est tout simplement un RPG pour débutants ou si vous préférez un RPG pour les nuls, sans être péjoratif évidemment. Le jeu est très facile et même un enfant sachant lire pourra y jouer aisément. Voilà qui devient intéressant, surtout que ce titre sort durant la période estivale et comme plusieurs partent en vacances, ça fait un bon titre pour les plus jeunes à jouer en patientant l’arrivée à destination.

Le scénario qui est loin d’être fort original, mais demeure somme toute amusant dans son approche. Toujours est-il que l’histoire se déroule dans une contrée dans laquelle il fait bon y vivre ou l’harmonie prime entre tous ses habitants. Jusqu’au jour ou un méchant décide d’envahir ce village et tout bonnement voler le visage des gens s’y trouvant. Hé oui, ça l’air que ça se peut… dans la tête des développeurs de Nintendo en tout cas. Donc, vous, le héros de service, devrez partir à la recherche du méchant dans le but de piger dans le sac à faces et ainsi redonner un faciès à tout ce beau monde. Attention par contre, car avant d’en venir aux prises avec ce personnage malfaisant, vous devrez affronter ses nombreux sbires qui après un combat réussi, vous remettra un de ces visages pour ainsi petit à petit redonner le sourire à tous les gens.

Évidemment, puisant son inspiration dans divers titres comme Bravely Default par exemple, vous serez accompagné d’un autre personnage au départ, pour devenir un trio et finalement un quatuor. Ces combattants qui se joindront à vous s’avèrent être des Mii que vous choisirez dans la banque que les joueurs auront mis en ligne ou bien fabriquer de toute pièce de votre part. Mon équipe était constituée de Starfire, Batman, Dumbledore et moi-même. C’est bien pour dire, l’imagination n’a pas de limite. Le maire de ma ville était… ouais le Joker. Rien de trop grave.

Malheureusement, si vous pensiez y trouver une histoire riche ou dans la tradition des jeux de rôle de ce type, faudra revoir vos positions, car c’est totalement le contraire avec Miitopia. Tout est simplifié, même l’histoire qui est très basique. Pourtant, ce type de jeu mise énormément sur cet aspect. Tout personnage rencontré prend la forme d’un Mii et c’est la plus grosse caractéristique du jeu. Ces Mii peuvent être créés, importés de votre banque personnelle ou si vous avez joué au jeu Tomodachi Life, vous pourrez l’utiliser. En plus bien sûr, des nombreuses créations en ligne. Cependant, malgré un vide évident, le titre offre une réelle fraîcheur avec l’implémentation des Miis.

La durée de vie oscille entre 30 à 40 heures environ, mais encore là, tout dépend de votre manière de l’aborder. Le tout se boucle sans de réels défis, en ligne droite ça fonctionne bien et les allers-retours sont forts nombreux. Vous serez amené à retourner dans les endroits visités pour remettre les visages en place.

Les combats se basent sur un type tour par tour pas très complexe. Pas très complexe et trop dirigiste. On ne contrôle que notre personne avec comme option: attaque, magie ou utilisation d’un élément consommable. Les autres membres de l’équipe se débrouillent avec leur système d’autonomie qui ne semble pas toujours à point. Le seul impact que l’on peut avoir sur eux demeure l’utilisation d’une salière que l’on doit saupoudrer sur un des persos dans le but de lui redonner des points de vie ou de magie. On peut également placer un combattant dans une zone de repos, question qu’il reprenne des forces pour revenir plus tard et poursuivre l’affrontement. Durant cette période de zénitude, le membre en question ne pourra pas attaquer ni subir de dégâts. Si après un système tellement simpliste, vous trouvez que ce n’est pas encore assez, sachez qu’il existe une option pour avoir droit au combat automatique. Hormis quelques combats un tantinet plus difficiles, vous ressortirez gagnant pratiquement chaque fois. Bref, oubliez les grandes stratégies et tactiques.

Comme vous pouvez le lire, l’intérêt du jeu ne provient pas de son système de combat, mais plutôt dans le fait qu’il faut créer une chimie entre les différents membres de votre escouade. Pour ce faire, vous devrez créer de fortes amitiés, voire de l’amour, les approvisionner en bouffe de toute sorte ainsi que oui les gâter avec des nouveaux items que vous pourrez vous procurer dans les différentes auberges. Différents type de classe sont définis par des métiers qui influe sur le comportement du personnage, son équipement, ses attaques et ses magies. Au total, vous aurez à choisir parmi la douzaine de métiers disponibles. Vous aurez à gérer votre équipe selon son comportement ainsi que ses affinités qu’il développera avec chacun d’eux.

Autre point négatif le chemin pour se rendre à un endroit précis s’emprunte toujours de la même façon. En ligne droite, vous affronterez des ennemis sur votre chemin jusqu’à arriver à une auberge, la destination choisie ou pourrez à l’occasion dévier de votre voie pour dénicher un coffre, mais rien de bien extravagant. En fait, le jeu ne pousse pas à l’exploration, ce qui fait que la durée de vie à la baisse est grandement décevante.

Le graphisme demeure très, très de base. Les développeurs n’ont clairement pas mis l’emphase sur cet aspect. Les environnements sont vides, les personnages sont moches et les auberges se ressemblent toutes. Je ne l’ai pas testé avec la 3D, car j’y jouais sur la New Nintendo 2DS XL pour vous dire, cette option, ne m’intéressait guère. Les effets de magie sont bien sans plus. Par contre, avec un jeu vide comme ça, la fluidité est parfaite. Ce qui est surtout une bonne chose lors des combats.

Au niveau sonore, bien pas grand-chose à dire. Les pièces musicales sont répétitives et facilement oubliables. Par contre, j’ai bien aimé l’option ou on peut les entendre apporter un commentaire lors des combats, que ce soit pour complimenter ou s’assure que tout va bien, le tout puisé à même votre degré d’affinité avec les autres membres. Ce qui devient primordial d’entretenir ses fameux liens entre les persos tout au long de l’aventure.

Au final, est-ce que j’ai aimé? Oui, un peu, mais sans plus. Un jeu qui devrait plaire davantage aux plus jeunes. Un achat à plein prix? Non, j’attendrais une baisse de prix, il y a des meilleurs titres que celui-là sur le marché de la console portable de Nintendo. Certes, il renferme quelques éléments originaux, mais il comporte trop de points négatifs pour qu’il demeure dans ma console encore bien longtemps.

Cote FG: 7/10

Points positifs:

  • Un RPG très accessible.
  • La personnalisation des membres de son équipe.
  • Le système d’affinité entre le quatuor.
  • Les dialogues lors des combats.

Points négatifs:

  • Un scénario très sommaire.
  • Un système de combat décevant et trop simpliste.
  • Des environnements vides, très vides.
  • Beaucoup trop redondant.

Fiche technique:

  • Développé et publié par Nintendo.
  • Jeu de type RPG.
  • Exclusif à la Nintendo 3DS/2DS.
  • Offert en anglais ou français.
  • Mode solo et mulitjoueur en ligne.
  • Site officiel: http://miitopia.nintendo.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s