(Test FG – Jeux vidéo) Splatoon 2

 
L’été c’est le temps de l’année où chaque jour de congé, mes enfants sortent dehors et nous demande pour aller acheter des fusils à l’eau au Dollorama. Ils passent par la suite la majeure partie de la journée à s’arroser et bien sûr à intentionnellement nous en envoyer au passage. Appelons ça un rafraichissement d’été gracieuseté des enfants. Nintendo profite donc de cette période pour nous donner à nous les parents une sorte d’exutoire pour se venger et à notre tour et arroser des gens intentionnellement. Splatoon 2 est donc maintenant disponible pour la Nintendo Switch pour notre plus grand défoulement et plaisir.

Splatoon 2 arrive exactement deux ans après le premier qui a connu un bon succès et qui s’est faufilé subtilement aussi dans le monde du e-sports, surtout au Japon. On pourrait le voir comme un jeu de tir en ligne bien similaire aux autres du même genre mais il en est tout autrement, croyez-moi. Ce second titre nous offre peu de grandes nouveautés mais ce n’est pas une mauvaise chose prenant en considération que ce qu’il faisait de bien dans le 1er est toujours présent et même peaufiné par moment. Le principe de base reste la même, encrer le niveau plus que votre adversaire tout en essayant de les éliminer pour justement les empêcher de prendre possession du territoire. Un objectif simple qui propose cependant un grand défi avec une jouabilité parfaite lorsque maitrisé.

splatoon01

Vous êtes toujours un Inkling, ces petits être mi-calamar, mi-humain qui peuvent d’un simple bouton se transformer entièrement en calamar pour se faufiler dans l’encre de votre couleur éparpillé un peu partout dans le niveau de jeu. Cette habileté est probablement la plus utilisé dans n’importe quelle des parties en ligne du jeu car elle vous permet vous cacher des joueurs de l’autre équipe, d’avancer plus rapidement car les inklings sont beaucoup plus rapide quand il nage, de recharger votre arme qui utilise bien entendu toute cette encre et au final, d’être là pour vous permettre de créer des tactiques de défense et d’attaques qui surprendra vos adversaires. Je vous recommande fortement d’apprendre à utiliser votre nage à toute les sauces durant vos matchs car cela pourra vous sauver la vie plusieurs fois, je vous le jure.

splatoon02

Le titre se veut avant tout un jeu en ligne et c’est tant mieux car il le fait à merveille. Les serveurs, jusqu’à présent, fonctionnent sans faille même s’il est parfois un peu long avant d’avoir tous les joueurs disponibles pour commencer la partie. Le mode principal du titre en ligne est le match classique qui ne vous offrira que le mode guerre de territoire qui vous demande de peinturer la plus grande surface possible dans le temps imparti. Une fois le niveau 10 atteint avec votre inkling, les matchs pro et ceux de ligue seront débloqués et des modes différents vous seront proposés. Parmi ceux-ci se retrouvent les défenses de zones qui vous demande de garder en votre possession certaines parties précises ou bien le mode Tour de contrôle, qui comme le nom l’indique vous demandera de contrôler une tour sur la carte qui bien entendu se déplacera pour mettre un peu de piquant dans tout cela. Pour ceux qui voudrait toutefois pouvoir jouer en solo ou qui, pendant un cours instant d’un voyage en voiture par exemple, n’aurait pas accès à l’internet, Nintendo vous propose donc un mode hors ligne solo qui vous fera passer quelques heures. Des niveaux qui servent un peu à vous montrer tout ce que votre inkling peut faire dans Splatoon 2. Rien à se jeter par terre, un mode bien basique que j’avouerai avoir eu de la difficulté à terminer par manque d’intérêts et car l’histoire y est aussi très simple et sans grand rebondissement.

L’une des belles nouveautés de Splatoon 2 est le mode horde appelé Salmon’s Run qui vous permettra, avec l’aide de trois autres joueurs en ligne, d’affronter des vagues ennemis et de ramasser un nombre d’œufs X pour passer à la ronde suivante. Des ennemis qui possèdent chacun des caractéristiques bien à eux pour réussir à les achever et qui nécessiteront par moment une planification particulière avec nos partenaires de chasse. Au départ de chaque ronde, on nous attribue une arme au hasard et il vous faudra apprendre rapidement à la maîtriser pour être en mesure de passer à la ronde suivante. J’ai eu un malin plaisir avec ce mode et il m’a grandement étonné même si parfois il est difficile de coordonner nos stratégies avec nos partenaires de jeux car le système de communication vocale est trop compliqué pour rien, mais ça c’est un autre débat non? L’avantage de la Nintendo Switch c’est qu’il nous est désormais possible de jouer à Splatoon avec d’autres utilisateurs de Switch en local, c’est-à-dire dans une même pièce par exemple. Malheureusement, il m’a été impossible de tester ce mode avec la version finale du jeu, j’ai par contre pu le faire lors de l’évènement Nintendo en mars dernier et tout était parfait.

splatoon04

Des armes, des gilets, des chapeaux et des souliers, il y en a des tonnes dans Splatoon 2 et c’est tant mieux car c’est l’une des grandes forces du titre. La personnalisation y est sans limite et vous permettra facilement de créer un Inkling qui deviendra votre Alter-ego et qui complètera parfaitement le style de joueur que vous êtes. Chacun des vêtements et armes possèdent des attributs particuliers qui changent rapidement le court d’une partie. Ceux-ci peuvent par exemple vous permettre de nager dans l’encre ennemis sans trop vous ralentir, de permettre à vos armes secondaires comme les bombes encrées de faire plus de dégâts ou bien simplement vous aider à remplir votre réserve d’encre plus rapidement. Le tout est incroyablement bien équilibré par Nintendo et rien n’est trop puissant pour être un « Game Breaker ».

Splatoon 2 est presque parfait si ce n’est de l’introduction de départ qui démarre chaque fois qu’on ouvre le jeu. Qu’on me pardonne, j’aime bien Coralie et Perle qui sont fort sympathiques et drôles, mais qu’on me présente les cartes disponibles à chaque début de session me fait sortir de mes gonds. Une façon plus rapide aurait dû être proposée considérant que cette critique fût déjà adressée dans le premier Splatoon, mais bon, entre vous et moi, ce n’est pas la fin du monde.

splatoon03

J’aime énormément Splatoon 2, je l’attendais depuis un bon moment déjà et mes dîners au travail sont maintenant remplis de plusieurs matchs en ligne grâce à la portabilité de la Nintendo Switch. Beaucoup d’actions, de plaisirs vous attendent vous aussi dans ce titre qui je l’espère ira rejoindre encore plus de gens que le premier car il le mérite amplement.

9/10

Twitter : @jackgerms

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s