(Test FG – Jeux vidéo) Goliath

 
Avoir mon propre robot je lui ferais faire les choses du quotidien que je déteste faire. C’est-à-dire : Vider le fichu lave-vaisselle, plier le linge et laver le plancher. Je l’utiliserais aussi fort probablement pour amuser les enfants ou bien pour être le gardien lors d’une sortie. Bien entendu, c’est en 2017 sur la planète Terre. Que se passerait-il si nous étions malheureusement envoyé sur une autre planète très dangereuse et que notre robot géant était notre seul espoir de survie ? Le jeu Goliath de Whalebox Studio répond à cette question existentielle.

Votre vaisseau s’écrase sur une planète inconnue et votre seul contact pour le moment est cet inconnu qui vous parle par la radio encore en état de marche de votre vaisseau. Il vous racontera comment il est possible de vous en sortir et que vous devez trouver pour commencer un endroit pour y construire un Goliath, un énorme robot qui deviendra votre plus grand allié dans les quelques heures proposées par ce jeu, au style survie mélangé avec quelques éléments de jeux de rôle.

Goliath01

Première étape de votre long périple, explorer, explorer et explorer pour trouver des éléments essentiels au développement de votre base et pour ainsi réussir à construire votre premier Goliath mais nous y reviendrons. Dès le départ, l’exploration sera essentielle mais il faudra le faire de façon modéré et en prenant votre temps. J’ai personnellement été un peu trop loin la première fois et une créature m’a littéralement décapité en un seul coup. Un jeu qui vous punit pour vos essais un peu trop rapidement selon moi. Au fil du temps, vous découvrirez que ce monde est malheureusement divisé entre certains groupes aux objectifs bien différents. Certaines décisions ayant une incidence sur la suite vous seront offertes et il vous faudra que vous alliez à un ou plusieurs groupes pour survivre un peu plus longtemps.

Goliath02

La deuxième étape et la plus intéressante est la construction de vos premiers Goliath. Plusieurs options s’ouvrent à vous tout au long du jeu. Certains types de Goliath comme exemple le Goliath de pierre devront posséder bien entendu des éléments de pierre qu’il vous aura fallu récupérer au péril de votre vie. Chaque Goliath construit peut être bien différent et vous offrir des styles de combats différents grâce aux nombreuses options différentes offertes. J’ai pu passer d’innombrables minutes pour simplement m’assurer que mon Goliath représentait exactement ce que je désirais. Ceci crée un lien avec notre Goliath et nous offre un sentiment de perte lorsque celui-ci se fait détruire en combat.

Goliath05

Les combats de Goliath sont quelque peu redondants et se ressemblent un peu tous malheureusement. Une bonne partie du jeu sont les combats et ceux-ci ne sont pas à la hauteur de bien d’autre jeux sur le marché pour un type comme celui-ci. Quelques attaques spéciales sont disponibles pour chacun de vos Goliath mais la plupart du temps, ce ne sera que du « button smashing ». Vous gagnerez bien entendu de l’expérience qui vous aidera dans vos constructions de Goliath et dans plusieurs autres petites facettes comme un RPG bien standard. Les missions sont également un peu trop similaires d’une fois à l’autre. On vous demande d’aller tuer un nombre X d’ennemis identiques pour récupérer un nombre X de ressources. Ce genre de mission revient constamment et enlève le sentiment d’accomplissement et de progression du jeu. Et ce ne sont pas ici des missions secondaires mais bien des missions standards qui doivent obligatoirement être faites.

Goliath03

Ce titre vous propose un univers riche où l’histoire et vos décisions concernant les différentes factions auront un impact sur la finale du jeu. Le titre n’est pas le plus beau mais possède un style visuel très intéressant mariant un style un peu bande dessinée à un peu plus conventionnel. Avec les différents endroits proposés vient un bon mélange de diversité et le tout vous plaira tout comme moi assurément.

Goliath m’a donné la chance d’avoir mon propre robot géant pour détruire tout sur mon passage mais ce ne fût pas suffisant pour en faire un titre indispensable pour moi. Les combats, malgré les nombreuses personnalisations de nos Goliath sont loin d’être satisfaisants est c’est le gros point faible d’un titre qui offre beaucoup de combats. Les missions sont également ennuyantes et trop similaires par moment. Goliath n’est pas un mauvais titre mais ne passera pas non plus à l’histoire.

7/10

Twitter : @jackgerms

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s