(Test FG – Jeux vidéo) Monster Hunter Stories

 
Les monstres je m’y connais. Depuis une dizaine d’années déjà j’en chasse de chez moi de temps en temps. Il y en a souvent sous le lit, dans le garde-robe et même parfois au plafond. Il faut dire que mes fistons ont comme tous jeunes enfants une imagination bien débordante quand vient l’heure du dodo et les monstres apparaissent bien étrangement qu’à ce moment précis. Capcom aussi aime bien les monstres et il cumule plusieurs titres à succès avec sa série Monster Hunter. Cette fois, il vise un public beaucoup plus jeune qu’à l’habitude avec son nouveau jeu sur Nintendo 3ds, Monster Hunter Stories.

Vous voilà maintenant à l’âge de pouvoir devenir un Rider, un chasseur de monstres et d’œufs comme le sont vos ancêtres et les membres de votre famille. C’est le grand jour et vous partez donc dans cette nouvelle grande aventure. Bien sûr, le chemin sera périlleux et plusieurs bouleversements seront là pour vous rappeler que tout n’est pas toujours si facile. L’histoire de Monster Hunter Stories est intéressante et les personnages y sont attachants. Je pense entre autres au chat parlant que vous rencontrerez dès le départ qui vient ajouter une touche humoristique tout au long du jeu. Il y aura des rebondissements, des moments plus tristes et d’autres forts intenses.  Nous sommes loin d’une histoire digne d’un grand RPG de Square Enix par exemple mais disons que Capcom a su garder mon attention tout au long de mon périple.

MHS1

Alors que la série Monster Hunter a toujours été une série orientée sur l’action en temps réel. Ce nouveau titre vient nous offrir une jouabilité plus calme, plus simple et avec des combats qui se passent en mode tour par tour. D’ailleurs, ces combats nous rappellent un jeu de Roche-Papier-Ciseaux car ils possèdent un peu de stratégie et un peu de chance. Je m’explique : Vous possédez trois attaques différentes, une de force, une de vitesse et une technique et c’est réciproque pour votre adversaire. Vous devez choisir avant chaque tour laquelle vous voulez exécuter et quels ennemis attaquer. Si une ligne de combat apparaît entre vous et l’ennemi, un duel sera alors lancé et c’est ici que le facteur chance prend son envol. Car pour être en mesure de faire le plus de dégâts possibles, il vous aura fallu choisir la bonne attaque pour contrer celle de l’ennemi. Une attaque force remporte sur une attaque technique qui elle remporte sur une attaque de vitesse qui elle au finale gagne contre l’attaque force. Vous voyez ce que je voulais dire. Avec le temps, on apprendra que certains ennemis utilisent plus souvent un type d’attaque et c’est ici que le facteur stratégie mentionné auparavant fera son entrée dans le jeu.

 
Mais quel sont les ennemis rencontrés? Des Monsties, un diminutif pour Monstre Amis qui confirme mon point de vue sur l’âge ciblé par les développeurs pour ce nouveau Monster Hunter. Ces Monsties peuvent devenir vos compagnons et vos alliés si vous trouvez un œuf à faire éclore. Ces œufs ce trouveront le plus clair du temps dans des repères où il vous faudra parcourir des décombres et des corridors mal éclairés pour au final y découvrir un nid d’œuf. Ces œufs auront une odeur différente, une couleur et une taille unique. C’est ici qu’un choix devra être fait et qu’une fois ramené au village, votre œuf éclora en un Monsties aux habiletés uniques.

MHS2

Ces habiletés pourront bien entendu être utilisées dans les nombreux combats et lorsqu’une attaque sera réussit de votre part, une jauge d’affinité augmentera pour vous permettre de monter votre Monsties et d’avoir accès à d’autres habiletés et attaques plus puissantes. Au total, il y a plus une centaine de compagnons différents qui vous sera possible de découvrir et d’avoir dans votre collection. On peut dire que l’inspiration de Pokémon y est plutôt très présente et c’est loin d’être une mauvaise chose car on devient rapidement accroc et nous voulons toujours découvrir de nouveau Monsties pour nous aider dans notre quête, qui elle durera plus de 40 heures.

 
L’univers de Monster Hunter Stories est à la fois riche mais drabe. Les repères, villages et autres endroits plus isolés ont obtenus une attention particulière de la part du développeur et des centaines de détails y sont appliqués par-ci et par-là faisant de ce jeu l’un des très beaux de la Nintendo 3DS. De l’autre côté, les endroits à aire ouverte où l’on doit marcher de longues minutes souffrent à l’inverse d’un manque total de diversités et de détails, ce qui nous laisse sur notre faim malheureusement. De plus, j’ai souffert de plusieurs ralentissements drastiques lors de mes sessions de jeux avec ma 3DSXL qui ont même parfois gâchés mes mouvements. Le jeu semble avoir clairement été pensé pour la NEW 3DS qui a un peu plus de puissance.

mhs3

Monster Hunter Stories est un bel ajout dans l’univers du même nom, un titre qui permet à plusieurs joueurs de découvrir cette série et aux plus jeunes d’avoir un jeu à se mettre sous la dent d’ici les prochains Pokémon. Un titre qui offre une belle histoire, une jouabilité facile d’apprentissage mais qui recèle des aspects plus stratégiques qui offrent une profondeur intéressante. Je vous le recommande les yeux fermés. Serez-vous un chasseur de monstre tout comme moi ?

8.5/10

Twitter : @jackgerms

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s