(Test FG – Jeux vidéo) Deadbeat Heroes

 
Austin Power, un classique du cinéma, un genre de super-héros anglais avec un humour bien entendu très britannique qui nous a habitué à des farces disons-le spéciales. Deadbeat Heroes du studio Deadbeat, c’est un peu comme le Austin Power des jeux vidéo mais en un peu moins intéressant. Pourquoi? Disons que même si les idées de bases sont intéressantes, rien ne lève vraiment comme le dirait Austin

La plupart des héros de Londres sont tombés sous les griffes de l’organisation de méchant du jeu. Il ne reste que nous, un héros du nom de Capitaine Justice simplement muni d’une légère cape et de notre acolyte espion Felix. Quel scénario! Directement sorti de l’imagination des plus grands de ce monde, humm ok pas vraiment mais je ne crois pas que le but premier du développeur était de nous mélanger avec un scénario digne d’un Oscar mais bien de simplement nous donner une prémisse simple pour nous envoyer directement dans l’action. Car cinq minutes suffissent pour compléter le tutoriel et pour nous rendre déjà dans le premier vrai niveau du jeu. Un point positif que plusieurs autres développeurs devraient prendre en exemple au lieu de nous lancer dans de long tutoriel inutile.

Dead01

Heureusement pour la ville, notre espion Félix est muni d’un gant qui lui procure d’innombrables habiletés au combat. Le jeu est simple, vous naviguez de pièces en pièces en éliminant chacun des ennemis présents jusqu’à la fin du niveau. Des contrôles simples et intuitifs sont au rendez-vous, attaques, esquives et sauts, rien de bien compliqué pour nos petits doigts. Plusieurs attaques différentes sont disponibles en utilisant bien entendu des combinaisons différentes, des attaques en esquivant, des attaques en plongeon ou bien directement dans les airs vous seront utiles pour certains ennemis qui doivent être attaqués d’une certaine façon pour être éliminés. Par exemple, certains ennemis devront être étourdis ou bien confus pour être attaqués ou pour perdre leurs protections. Malgré tout ça, le système de combat reste très limité et ce même si des objets sur le terrain vous permettront d’augmenter votre vitesse. Félix se cachera derrière les objets du terrain aussi mais honnêtement cela ne sert pas à grand-chose. Votre meilleur atout pour sortir vivant des combats restera de courir sur les murs pour éviter les différents projectiles ennemis.

Dead02

Quarante niveaux vous sont présentés, tous divisés en plusieurs groupes avec un des patrons à combattre au final. Pour l’atteindre, vous devrez réussir les trois niveaux précédents avec une note minimale. Si vous ne réussissez pas à le battre, vous devrez à chaque fois refaire le 3ème niveau pour accéder à nouveau au patron. Un concept qui me dépasse alors qu’on nous punit pour ne pas avoir réussi à se battre correctement ou à avoir appris la première fois les patterns de l’ennemi. Lorsque vous finissez un niveau, vous êtes renvoyés directement au menu de départ, non pas dans un niveau vous permettant de choisir votre niveau, non, au menu de départ lorsque vous démarrez la partie, un peu comme si l’on jouait à un niveau démo et que à la fin du niveau, on vous retournait au départ. Un peu étrange comme choix de l’équipe de développement, surtout lorsque l’on joue à deux joueurs et qu’il faut à chaque fois que le deuxième joueur se reconnecte.

Dead04

Visuellement, le titre accroche l’œil, d’une bonne façon bien entendu. Le tout est simple mais permet quand même de voir cette touche britannique dans le design du jeu. Les effets lors des combats sont juste et la trame audio est simple comme le reste de tout cet univers d’ailleurs. Petit bémol cependant, dû au design très simple, le tout parait beaucoup trop souvent vide. Ceci viens entacher le style visuel réussi et rendre le tout un peu trop ennuyeux pour le regard. C’est d’ailleurs quelques choses qui m’a fait décrocher du titre rapidement.

Dead03

Deadbeat Heroes est un jeu qui possède un peu trop d’irritant pour être fortement conseillé. Lors d’une vente flash cependant, je pourrais vous le conseiller pour les gens qui souhaitent se défouler rapidement dans un titre amusant avec de courtes séquences de combat le fun. Son style visuel londonien est aussi intéressant mais tombe trop à plat par le manque de détails. Une note malheureusement faible pour un titre qui aurait pu bénéficier de plusieurs mois de développement.

5/10

Twitter : @jackgerms

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s