(Test FG – Jeux vidéo) Street Fighter V: Arcade Edition (PC)

 
Pas de Super Street Fighter V ou de Ultra Street Fighter V disait Capcom… Nous voilà près de 2 ans après son lancement en février 2016 et face à une compétition sérieuse et Street Fighter V doit encore se placer au beau milieu des titres établis depuis le début de cette génération.

Street Fighter V: Arcade Edition est une mise à jour « gratuite » pour les détenteurs du contenu de Street Fighter V jusqu’au 16 janvier 2018. Cette édition sur les tablettes et Steam doit inclure tous les personnages de la passe de saison 1, ceux de la deuxième et les personnages de lancement.

Pour les néophytes, a-t-on réellement besoin de vous mentionner que Street Fighter est techniquement considéré comme étant le grand-père des jeux de combat grâce à l’impact culturel de Street Fighter II: The World Warrior et les multiples versions de Street Fighter III dont Third Strike? Street Fighter est la franchise où tout jeu de combat doit se mesurer en terme de standard mais Street Fighter V, à son lancement en février 2016 sur Steam et PlayStation 4, était objectivement incomplet et distribué aux mains des joueurs professionnels sans le contenu solo qu’on recherche à l’occasion.

Street Fighter V: Arcade Edition inclut enfin un mode Arcade qui est représenté sous cinq volets soit les cinq jeux de base depuis le début de la franchise. On ne peut que choisir les personnages présents (ou inspirés) d’un jeu précis afin de jouer un volet spécifique. Bien que le mode Arcade soit un élément essentiel pour du contenu solo dans les jeux de combat, il fait pitié en comparaison au contenu offert dans Mortal Kombat XL (et Injustice 2) par NetherRealm ce qui est excessivement décourageant. Nous pouvons tout de même jouer contre l’ordinateur.

La méthode pour acquérir certaines portions du contenu est encore le « Fight Money », une forme monétaire dans le jeu, pour débloquer des personnages au lieu de payer les passes de saison. Cependant, l’ajustement fait en sorte qu’on doit jouer en ligne pour bénéficier des gains de « Fight Money » en excluant le système de missions qui sont peu claires mais qui offre un gain massif à l’occasion. Essayer les défis de combo peut vous offrir ce Fight Money à condition d’avoir débloqué le personnage en question comme Juri ou Akuma.

À la différence de Guilty Gear Xrd ou Injustice 2 où on a une présentation de matchups où on peut jouer et apprendre le personnage grâce à de mini-guides, Street Fighter V n’offre que des démonstrations non-interactives. Ainsi, effectuer des cercles complets pour des attaques de style plaquage (le ScrewPile Driver de Zangief par exemple) n’est pas clair. La jouabilité en ligne est encore et toujours à la ramasse avec des délais de connexion mais les chargements, en général, sont beaucoup moins longs comme la séquence qui affiche les combattants dans une présentation assez « stade ».

La grosse nouveauté d’Arcade Edition est l’ajout de nouveaux « V-Trigger », un pour chaque personnage déjà lancé. Certains ont reçu de nouvelles attaques, d’autres ont été rebalancés. Si les combos des Défis « Volume 1 » et « Volume 2 » peuvent ne plus fonctionner pour certains personnages, le mode d’Entraînement a reçu une modification particulière. Le jeu offre, pour la première fois dans son histoire, une option pour afficher à l’aide des chiffres le nombres de trames (frames) où votre personnage récupère plus ou moins que l’autre selon les attaques. Cela vous permettra mieux de juger les combos potentiels ainsi que tester les séquences de boutons pour garder votre adversaire en défense, etc.

La saison 3 est disponible pour achat sous forme de passe de saison avec Sakura qui est la première combattante. Si certains sont furieux du retour de Blanka, l’éternel rival de Ryu s’amène sous peu avec ses Tiger Uppercuts: Sagat.

Verdict: L’Arcade Edition de Street Fighter V est l’édition à avoir si vous n’avez pas encore joué à Street Fighter dans votre carrière de joueurs. Il est seulement deux ans trop tard. Si plusieurs problèmes au niveau des contrôles, l’entraînement et la diversité des modes de jeux est réglé, le jeu reste pénible en terme de netcode.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s