Le Cyni-Ludique: Sortir la politique et la stigmatisation du divertissement

 
Suite au massacre à Parkland, au nord de Miami (Floride), tout est en place pour relancer le débat sur le contrôle des armes à feu aux États-Unis d’Amérique, un pays sans véritable régularisation ou une arme peut être vendue plus facilement qu’un condom ou une bière. Naturellement, il y a un rapprochement à faire avec le jeu vidéo mais pas celui que nous souhaitons.

Lors de la crise qu’était l’élection présidentielle de 2016 qui a mené à la victoire de Donald J. Trump, plusieurs votaient sous prétexte qu’Hillary Clinton allait mener à la censure avec une politique du « politiquement correct ». Aujourd’hui, en tentant d’aller CONTRE le médium interactif, le gouvernement étasunien actuel démontre qu’il est aussi blanc que neige… un gouvernement qui censure la vérité. Le gouvernement mis en place ne veut pas avouer que ses politiques et points de vue vont à l’encontre de la majorité vocale à une échelle mondiale… sachez tout de même qu’il y a une forte portion qui supporte Trump sur cette planète sous les mêmes prétextes: le « politiquement correct », le « Feminazi » ou encore « Crooked Clinton ». C’est le même message mais sachez une chose: Trump se fout de l’électorat… comme tout politicien qui se respecte. La droite n’est pas mieux que la gauche et le fanatisme mène à des cas ou même les modérés sont jugés comme étant de la gauche alternative ou la droite alternative, un capitaliste ou un communiste, le féministe ou un activiste des droits des hommes, un Mussoliniste ou un Nazi. Il n’y a plus de juste milieu, seulement l’étiquette. Quand c’est rendu qu’on peut frapper sur quelqu’un sous prétexte d’une opinion différente au lieu d’entamer un dialogue, c’est que nous avons échoué comme humain… et cela vaut pour toutes les personnes qui pensent faire une différence.

Ceci étant dit, nous avons appris que le président étasunien allait rencontrer certains des hauts-dirigeants de l’industrie vidéoludique pour discuter de la violence des jeux vidéo et comment on peut amener à un meilleur contrôle de nos jeunes… Ah… Parce que celui qui a provoqué la fusillade à Las Vegas avec un semi-automatique modifié en arme automatique pour tirer via la fenêtre d’une chambre d’hôtel était un gamer… Je peux user de la même généralisation que les médias traditionnels pour prouver le ridicule de la situation.

Je suis écoeuré d’entendre les médias américains (mondiaux également) qui tentent de démontrer les liens entre la violence dans les médiums de divertissement et les fusillades ou toute forme de violence dans la vraie vie. Ce n’est pas parce que tu joues à Grand Theft Auto que tu es un membre de gangster. Ce n’est pas parce que tu joues à Ride to Hell que tu es une personne en manque de sexe même si ton frère se fait tuer et que t’as le temps de sortir de ta mission pour baiser. Ce n’est pas parce que tu joues à Mortal Kombat que tu veux nécessairement découper quelqu’un de manière ridicule. Les gamers, qui sont en contrôle de leurs émotions et qui ont été élevés par des parents bien au courant et qui furent capables de démontrer à leurs enfants comment faire la différence entre la réalité et la fiction, savent que commettre un viol, un meurtre, un vol ou une fusillade est un crime passible d’un emprisonnement sans possibilité de libération. Certains mènent à des condamnations à mort.

Bien sûr, on ose faire le lien avec les maladies mentales et on finit par stigmatiser ces cas. Ceci étant dit, pourquoi un jeune de 17 ans, peu importe la capacité mentale, est-il capable de prendre une arme? Pour moi, ce n’est pas la nature humaine. Le Second Amendement aux États-Unis est une vraie farce défendue par une Association déconnectée du reste du monde. Il y a des ressources pour aider les personnes atteintes de problèmes mentaux et, devinez quoi… les jeux vidéo peuvent réconforter et prévenir… même les jeux violents qui exigent des réflexes et de la concentration avec un besoin de se surpasser.

Je vois au-delà de la violence quand je joue à des jeux vidéo. À chaque fois que je joue à Mortal Kombat, je ne vois pas la violence… Je vois les chiffres, je vois la portée des coups, j’entends les pas et les coups de poing. Bien sûr, il y a une satisfaction dans l’idée de vaincre un adversaire et l’impact psychologique d’être défait. Cependant, je ne joue pas à des jeux pour être « volontairement » inconfortable ou pour être dépressif.

Oui, il y a sûrement des cas où une personne, souffrant de problèmes chroniques que ce soit la bipolarité, la schizophrénie, la dépression, la psychose, etc. Mais il y a toujours moyen de consulter… et de contrôler ce qui pourrait mener à des morts d’innocentes personnes. Oui, les armes tuent mais si on pouvait contrôler ne serait-ce que pour prévenir d’autres cas comme Parkland, Las Vegas ou tout endroit où on apprend ou se divertit, on peut au moins réduire la stigmatisation qui est bien mature.

On n’a pas besoin de réduire le nombre de jeux violents (un médium qui offre une diversité de produits est un médium en santé)… Il faut seulement prévenir et régulariser ce qui tue dans la vraie vie… ou qui gâche des vies… que vous soyez un homme ou une femme. Ce n’est pas seulement les jeux vidéo mais aussi les films ou la musique.

Peut-on seulement jouer à des jeux vidéo et s’unir sous une seule bannière pour contrer l’hypocrisie des politiciens, activistes et être gamers pour jouer à des jeux? Peut-on réellement supporter les personnes qui contribuent de manière positive pour promouvoir les bénéfices du jeu vidéo pour le rétablissement moteur ou mental? Peut-on supporter ceux qui s’amusent tout en créant des produits pour notre médium? Peut-on supporter ceux qui ressentent de réelles émotions et une fierté de ce qu’ils créent? Peut-on supporter ceux qui CONTRIBUENT de manière honnête pour les consommateurs et les passionnés? Avons-nous besoin d’être aussi divisés par les trolls, les activistes de type « Harvey Dent », les politiciens et ceux qui cherchent l’attention médiatique au point de faire du mal? Peut-on avoir accès à des ressources pour prévenir des cas graves et soigner les personnes en détresse mentale?

Une fondation par Dre. Jennifer Hazel a été mise en place, Checkpoint.Org.Au, afin d’offrir un point de vue scientifique et bénéfique pour les personnes atteintes de maladies mentales grâce au pouvoir du jeu vidéo. Je souhaite donc dédier, en ce 8 mars et journée internationale des femmes… à cette personne en particulier qui amène, dans cette industrie, des solutions sans la stigmatisation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s