(Test FG – Jeux Vidéo) The Thin Silence

En suivant le parcours du personnage Ezra vivez à travers cette histoire le processus de récupération de son traumatisme. Cette histoire, c’est le jeu The Thin Silence que j’ai joué et dont apprécié la sincérité par laquelle est livré le message du fardeau psychologique et physique que subit le personnage principal.

Ce jeu développé par TwoPM Studios et publié par Nkidu Games est disponible sous PC et, contrairement à bien des jeux bien plus ambitieux, nous prouve que le message ici livré est bien plus important que des graphismes léchés et du réalisme tri dimensionnel. Ce jeu a une mécanique simple, des graphismes au traitement 8 bit qui n’a rien d’impressionnant et quelques puzzles intéressants mais sa force est le message qu’il tente de transmettre à savoir que le rétablissement d’un traumatisme subit est un long parcours qui passe par plusieurs étapes de cheminement pour guérir.

TheThinSilence_5

Une histoire de conflit

Au début, l’histoire se dévoile tranquillement. Nous contrôlons Ezra, qui semble seul et déprimé dans un tunnel où vous devrez le guider et utiliser ce que vous trouverez pour surmonter les obstacles. Premier objet que vous trouverez sera une botte qui servira à pousser des objets. Un autre sera un hameçon que vous pourrez combiner avec la botte pour créer un autre objet vous permettant de monter des grillages ou montants en bois.

Vous trouverez plusieurs objets lors de votre quête où vous tentez de trouver le pardon et l’acceptation d’une guerre dont vous vous sentez responsable. Des bribes de l’histoire se révéleront à travers des photos, des souvenirs, des rencontres et des textes provenant de coupure de journaux ou de manifeste. Une musique simple et parfois mélancolique vous accompagnera mais jamais ne semble être imposée à tord. La musique accompagne bien les sentiments de notre personnage.

TheThinSilence_3

Le jeu est séparé en quatre actes, tous représentant une étape du processus d’acceptation et de guérison de notre personnage. Je trouve l’approche intéressante en même temps qu’instructive à l’égard du message qu’il tente de véhiculer.

Parce que j’aime bien conclure…

Le jeu ne dure que 6 heures mais je trouve cela bien suffisant. La simplicité de son graphisme et de ses contrôles simple rapporte bien au joueur ce qu’il faut pour comprendre les sentiments du personnage. Petit bémol, les textes parfois trop rapide qui disparaissent d’eux-même, j’aurais préféré pouvoir les lire sans presse et simplement appuyé une touche pour aller au suivant. Autre chose qui serait bien, un peu de localisation. Je m’explique, il n’y a aucun narration mais tout le texte est en Anglais, le jeu gagnerait à inclure d’autre langues.

Je donne tout de même un 7 sur 10. Ce n’est pas un mauvais score. Son but n’est pas de nous épater mais bien de nous faire réfléchir et prendre conscience de la réalité de ces maladies psychologique provenant d’événements traumatisants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s