(Test FG – Jeux vidéo) Tesla vs Lovecraft

 
Connaissez-vous Nikola Tesla? Tesla est un célèbre inventeur surtout connu au niveau de l’énergie électrique. Ses visions trop avancées pour l’époque font de lui le parfait savant fou. Maintenant connaissez-vous H.P. Lovecraft? H.P. Lovecraft est l’un des écrivains d’horreur les plus mythique du XX siècles à qui on doit le mythe de Cthulhu.

10 tons réunis ces deux légendes dans un jeu déjanté. On va jouer Nikola Tesla qui a vu son laboratoire incendié par les forces de Lovecraft. En anglais, on dit que c’est un «Twin-stick shooter». Donc, on contrôle le personnage avec le stick de gauche et on vise les ennemis avec le stick de droit.

Impression avant de jouer:

J’ai fait plusieurs critiques de jeu de 10 tons, mais quand on m’a demandé de faire celle-là je me suis dit pas encore un jeu de 10tons. Ils sortent des jeux à profusion et la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. Mais là je peux dire que j’ai été surpris. Premièrement le titre, j’avais une vague idée de Tesla, mais je connais bien Lovecraft avec ces écrits. Plusieurs jeux de société sont basés sur les ouvrages de Lovecraft. Dans mes recherches sur Tesla, j’ai découvert que son laboratoire a vraiment passé au feu. Mais aucunement Lovecraft était impliqué dans cet incendie. Donc, j’abordais très positivement ce test.

Impression en jouant:

Le principe du jeu est simple, on doit passer à travers une multitude d’arènes et affronter les créatures qui sortent tout droit de l’univers de Lovecraft. Après chaque tableau on va gagner des points d’expérience qui vont nous permettre d’acquérir différentes améliorations.

L’action est au rendez-vous, car dans chaque arène vous allez affronter des centaines de monstres. On joue en vue isométrique. On commence toujours une arène dans un mech (robot) très puissant qui nous permet de faire beaucoup de carnages, mais pour une durée de temps limité. Après, on se retrouve à pied pour combattre des hordes de monstres. Par contre, on va pouvoir reconstruire notre mech en ramassant dans l’arène les différentes pièces. Une fois, que nous avons acquis toutes les pièces on pourra piloter à nouveau notre mech et faire encore un méga carnage.

Plusieurs armes sont à notre disposition, elles vont apparaître dans l’arène. On va également retrouver des items pour nous aider comme regagner des points de vie, des munitions, une bombe nucléaire pour anéantir tout le monde… Point intéressant, on va pouvoir augmenter nos capacités en temps réel dans le jeu c’est-à-dire au fur et à mesure que l’on tue les monstres on gagne de l’expérience et en haut de l’écran on va avoir une indication d’appuyer sur Y pour augmenter nos capacités. En appuyant, on va devoir choisir entre 2 choix qui sont différents à chaque fois comme augmenter nos points de vie, faire plus de dommages avec nos munitions, avancer plus rapidement, etc. Plusieurs options qui vont nous aider.

Le graphisme est très joli, plutôt « cartoon » que réaliste et j’aime bien. Côté musique, je l’ai bien aimée et je n’ai pas ressenti le besoin de fermer celle-ci.

Il y a également un mode multijoueur local à 4 joueurs.

Impression après avoir joué:

Pour terminer, j’ai bien apprécié le jeu, beaucoup d’action. Mes mini Buddy sont trop jeunes pour jouer à ce jeu, mais j’aurais bien aimé jouer avec eux et éliminer tous ces monstres. Oui, c’est répétitif, mais on s’attendait à ça lorsqu’on joue à ce style de jeu.
Disponible sur toutes les consoles et sur PC. Pour environ 16-18$, Tesla vs Lovecraft est un bon petit jeu d’action.

Note FG: 8/10 (testé sur Xbox One)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s