(Test FG – Jeux vidéo) Through The Woods

 
Je n’ai jamais eu peur d’avouer que mes meilleures expériences en tant que joueur proviennent du marché indé depuis un bon bout de temps. C’est avec ces jeux que je réussis à vivre de nouvelles expériences. Pas seulement avec de nouvelles mécaniques de jeu, mais également via des sujets tabous comme les maladies mentales, les relations parents/enfants, etc.

Lorsque j’ai reçu le code pour tester le jeu Through The Woods du studio indépendant norvégien Antagonist Games, je ne savais vraiment pas dans quoi je m’embarquais. Au final, je peux dire que ce jeu m’a permis de vivre une grande expérience qui va au-delà du simple jeu. Voici pourquoi j’ai grandement apprécié.
De prime abord, on nous balance un scénario mettant en scène une relation d’une mère avec son enfant qui semble banale, mais qui s’écrit et se raconte tout au long du jeu et en fait, on s’aperçoit que le tout va beaucoup plus loin que ce que l’on pense. Bref, on y incarne une jeune maman qui part avec son fils sur la côte ouest d’un chalet de la Norvège pour y passer un week-end et ainsi resserrer des liens avec son enfant qui trop longtemps fut pour le moins compliquer. Après quelques bons moments en famille, on se réveille le matin et part à la recherche d’Espen, notre garçon qui semble avoir disparu. Une fois repéré, on voit Espen en mauvaise posture kidnappé par un étrange individu à bord d’un… Drakar. Hé oui, on entre totalement dans le folklore scandinave mettant en vedette les coutumes, les mythes et légendes à l’époque des Vikings. S’en suit une poursuite durant environ 5 à 6 heures en temps de jeu, mais sur plusieurs jours dans le scénario, de durs labeurs dans le but de retrouver Espen.

Le récit d’une grande richesse, est venu me chercher. Pour plusieurs raisons, mais l’une d’entre elles a touché ma fibre familiale. Surtout dans le 5e et dernier chapitre. On comprend alors, toute la détresse vécut par la mère. D’ailleurs, ne jouer pas ce jeu devant un enfant de grâce, certaines scènes sont troublantes. Toujours est-il que j’ai vécu mes moments les plus intenses depuis mes pas dans l’excellent The Town Of Light, un autre jeu indépendant.
Avec Through The Woods, vous vous retrouvez devant une aventure fantastique, mais oh combien oppressante. Le jeu est construit via une mécanique de jeu s’appuyant sur on avance, on cherche, on explore, on court, on se cache, parfois on se la joue en mode furtif, sans aucun combat, mais parfois, on doit se frotter à certains personnages issus de la mythologie Viking. Trolls, Huldra, loups, vous devrez utiliser votre logique pour avancer dans votre quête de retrouver Espen. Vous aurez également à explorer partout, surtout chaque grotte, chaque maison dans les villages, car vous serez grandement récompensé. Pourquoi? Simple, dans chaque emplacement, vous trouverez des pages de texte qui une fois lus, vous expliquera et permettra de comprendre qui se déroule vraiment. De plus, vous aurez à interagir avec certains éléments du décor.

Le graphisme sans être incroyable, plus digne de la Xbox 360, permet de vivre une expérience stressante et qui nous garde sur le qui-vive. Un cycle de jour/nuit est intégré et vos ennemis sortiront à la tombée du jour. Portez une attention à la Lune ainsi qu’à chaque élément du décor, on ne sait jamais ce que les développeurs vous réserveront. Vous serez peut-être tout comme moi à l’occasion à tourner en rond, car le jeu ne renferme par de carte, il revient à vous de trouver votre chemin. On se sent toujours épier et le jeu joue sur cet aspect, ce qui m’a rendu très méfiant et avançant à la Dark Souls. On nous dessine vraiment bien cette grande période de l’histoire. Un cours historique dans un jeu, que demander de plus.
Outre ça, je n’ai pas vécu de bogue, pas de plantage ou autre problèmes. Peut-être un léger manque d’optimisation, car certains éléments se chargeaient et apparaissaient devant moi.
L’ambiance, après le scénario se veut l’aspect le plus intéressant et convaincant du jeu. Les bruits ambiants, surtout la nuit, le jeu des acteurs, dont celui de la maman, qui se parle tout au long de l’aventure, nous plongent dans une immersion totale. On a l’impression d’être seule face à nous même. Ce qui peut nous amener à une certaine folie. La clé? Ne jamais se décourager. La vie d’un enfant est en jeu après tout. Il est offert en anglais avec sous-titres et menus en français.
Au final, je le recommande haut la manette. Disponible au coût de 19.99$ via Xbox LIVE, il en vaut son prix. J’ai vécu une grande expérience. La fin tend même à une suite… on ne sait jamais.

Cote FG: 8/10
Points positifs:

  • Le scénario, qui est tout sauf banal.
  • Le choix de la mythologie Viking.
  • Le jeu des acteurs immersifs.
  • L’ambiance oppressante.
  • La fin…

Points négatifs:

  • Un graphisme digne la Xbox 360.
  • Un léger manque d’optimisation.
  • J’en aurais pris plus.

Fiche technique:

  • Développé par Antagonist Games.
  • Publié par 1C Company.
  • Jeu d’aventure
  • Jouable en solo seulement.
  • Offert en anglais avec sous-titres et menus en français.
  • Disponible en version téléchargeable uniquement sur PC, PS4 et Xbox One. (testé sur Xbox One)
  • Site officiel: http://www.antagonist.no/throughthewoods/