(Test FG – Jeux vidéo) Mario Tennis Aces

 
Mario et ses complices font la compétition dans plusieurs disciplines sportives depuis quelques années. En dehors des jeux olympiques par SEGA Sports Japan, la majorité des jeux de sports mettant en vedette le plombier ont été développés par Camelot Software Planning. Si leur dernier effort sur Wii U fut un échec sur presque toute la ligne, ont-ils appris de leur leçon? À nous de vous le décrire.

Avis de divulgation: Le jeu a été évalué par l’auteur qui a précommandé le jeu après le E3 et a testé la démo en ligne. L’auteur ne sait pas si une copie de test était fournie. La même politique d’honnêteté s’applique.
Mario Tennis Aces est le septième jeu de tennis mettant en vedette les personnages importants de la franchise Super Mario ou Donkey Kong. Oui, j’inclus même Mario’s Tennis lancé avec la Virtual Boy. La franchise a pris son envol avec Mario Tennis sur N64 (j’avais 11 ans quand ce jeu est sorti) avant d’atteindre un niveau exceptionnel sur Nintendo Gamecube : Mario Power Tennis. Avec des dérivés sur console portable et un titre complet sur Nintendo 3DS, Mario Tennis Open, on aurait cru que Mario Tennis : Ultra Smash allait redonner cet aspect « Power » mais on était vraiment dans le filet. Mario Tennis Aces tente donc d’éviter une double-faute qui pourrait coûter le championnat soit la confiance des consommateurs et fans de Nintendo, la mienne par extension.
Avis de divulgation : Mario Tennis était un coup de cœur de ma jeunesse et j’adore le sport qu’est le tennis. C’est une de mes disciplines préférées en tant que spectateur : j’assiste à la Coupe Rogers de Montréal depuis les huit dernières années (j’y retourne encore une fois en 2018). C’est un des rares sports auquel j’ai la chance de connecter avec ma famille. Pour moi, en tant que fan de Nintendo et fan de tennis, ce jeu doit être parfait puisque je suis le public cible. Ainsi, Mario Tennis Aces n’a pas droit à l’erreur.
Si le titre sur Nintendo 64 avait un côté semi-réaliste, le côté Mario (arcade) a été complètement assumé avec Mario Power Tennis. Si certains peuvent s’objecter du côté « Simon says/Jean dit » qu’offrait Mario Tennis Open, ce dernier offrait une bonne panoplie de personnages mais offraient malheureusement des animations et des effets sonores recyclés pour les personnages jouables venant de Mario Power Tennis. Ce qui sauvait Open était la diversité des stades, les réglages et les modes supplémentaires. Ultra Smash? C’était probablement le signe que la Wii U était sous le respirateur artificiel après l’excellente année 2014 ou même après le lancement de Yoshi’s Woolly World. Bref, passons à Aces.
Aces ouvre tout de suite sur son mode Aventure. Pendant que certains habitants du Royaume Champignon font la compétition au tennis, Wario et Waluigi arrivent mais ne semblent pas se comporter comme à leur habitude et, avec eux, amènent une raquette qui semble être affectée par une malédiction. Comme elle est présentée comme la plus puissante raquette, qui de mieux que Luigi pour tomber dans le panneau pour finalement forcer Mario à secourir son frère.
Le mode Aventure est essentiellement une compilation de défis tout en progressant dans une mini-histoire qui n’est pas ce qu’il y a de plus intéressant. On voit aussi des aspects de jeu de rôle mais permettez-moi de vous dire que le tout est complètement artificiel : Mario Tennis présente déjà ses personnages dans des catégories de style, pourquoi rajouter un autre système par-dessus? Néanmoins, vous avez votre vitesse de frappe, votre vitesse de pas de course et l’agilité. Mais le tennis reste un sport de précision, réflexion et contrôle. Le tout pourrait se compléter en 4-5 heures mais j’ai abandonné aussitôt que j’ai atteint le pont du volcan au moment de publier ces lignes car je ne me suis jamais autant ennuyé dans un Mario Tennis. Par ailleurs, l’aspect jeu de rôle ne change rien. Cela reste un mode avec des séquences tout de même compliquées si vous n’avez aucune idée des nouvelles fonctions d’Aces que je vais élaborer plus tard et c’est pourquoi ce mode est superficiel.
Parmi les défis, vous devrez détruire quelques grillages tout en gardant la balle sur le terrain, empêcher un partenaire de retourner les balles ou même de pratiquer votre nombre de retours de coups avec le Défi d’Échanges. Ceux-ci étaient, pour moi, des modes intéressants qui auraient dû faire parti du jeu de base à l’extérieur du mode Aventure. C’est ce qu’on avait dans Mario Tennis sur N64 avec le mode Piranha mais on pouvait choisir notre personnage. J’ai surtout remarqué l’absence du mode Anneaux qui capitalise sur la précision de nos coups et notre stratégie à préparer notre attaque ou divers types de coups. Certains diront que peu de joueurs utilisent ces modes… mais cela reste un argument que je vais contredire en disant que ceci était dans le jeu sur 64. Dans Mario Power Tennis, il y avait un mode Peinture où on retournait la balle contre un mur où on devait essentiellement peinturer un portrait. Ce n’est pas dans Mario Tennis Aces.
Qui dit Mario Tennis Aces dit Mario. Bien sûr, on a quelques personnages et trois d’entre eux arrivent sous forme de contenu téléchargeable gratuit (si vous avez le jeu). Au total, vous avez 16 personnages dès le départ. Parmi les personnages à venir, on a Koopa Troopa et Blooper qui peuvent être défiés dans le mode Aventure. Certains des personnages qui sont à défier ne sont pas réellement présents dans la liste des persos jouables comme Kamek et Boom Boom. Chacun des personnages a un style de jeu et les termes sont expliqués dans le Tutoriel. L’intrus dans cette liste est Chain Chomp. Ses déplacements sont bizarres mais je salue son inclusion comme étant originale. Cependant… où est Diddy Kong qui était sur Gamecube? Où est Dry Bones alors que le modèle est bien dans le jeu? À ce point… où est Baby Mario qui était dans Mario Tennis dès la 64? Où est Birdo? Où est Dry Bowser qui était dans Ultra Smash? Et cœur brisé… Où est Paratroopa s’il est réellement disponible plus tard? Oh et la majorité des animations de Mario Tennis Aces sont reprises d’Ultra Smash.
La grosse nouveauté… ou plutôt la mécanique que Aces tente d’amener est le Zone Shot (Coup Instinct en français). Sincérité oblige, ceci est l’équivalent du Ultra Smash de Mario Tennis : Ultra Smash. Vous devez remplir une jauge d’énergie à force de retourner des coups avec assez de puissance. Vous serez immobilisé dans les airs et vous pouvez viser avec le gyroscope ou votre stick sur le Joy Con. Plus vous prenez de temps, plus la jauge se vide. L’animation pour le Zone Shot est comme l’Ultra Smash. Vous avez accès aux Trick Shots (Coups Techniques ou l’équivalent du Defensive Power Shot de Mario Power Tennis) mais ceux-ci doivent être faits à un moment précis pour éviter de gaspiller la jauge. Ceux-ci retirent plus ou moins la nécessité des coups de base… ce qui rend le tout facilement exploitable et peu amusant lorsqu’on affronte de « meilleurs » joueurs dans les tournois en ligne. Il est aussi possible de faire un Zone Run (Course Instinct) en ralentissant le jeu lors du retour de balle mais ceci vide la barre d’énergie. Le Zone Shot ne peut être effectué que lorsqu’une étoile apparaît sur le court. Si votre jauge d’énergie n’est pas jaune, vous ne pouvez effectuer le Zone Shot mais vous avez accès au Flat Shot (Coup Plat) qui est l’équivalent d’un Smash dans le tennis standard sans la réelle animation qui donnerait un Smash (voir Mario Tennis au 64). Soyons honnêtes, les deux mécaniques principales sont des techniques complètement retravaillées qui étaient dans des jeux précédents.

MTA_-_Zone_Shot_Against_DK
Ceci est le visuel lors du Zone Shot. Vous voyez ainsi la barre d’énergie mais observez aussi la jauge de résistance de la raquette du receveur.

Concernant les coups chargés au maximum et les services parfaits, et si vous jouez avec les règles standards (le mode Classique retire les Zone Shots et la barre d’énergie), l’adversaire se doit de retourner la balle avec un coup opposé à l’exception du Flat Shot (qui doit être retourné avec un Flat Shot). Sinon, le personnage reculera et pourrait perdre du momentum. Concernant les Zone Shots, ceux-ci peuvent être bloqués en frappant la balle au bon moment. Si vous frappez trop tôt, votre raquette sera endommagée. Vous pouvez utiliser les Trick Shots mais vous devez tout de même utiliser un bouton de frappe pour bloquer au bon moment mais cela est plus risqué.
Les Special Shots (Super Coup Instinct) agissent de la même manière que les Power Shots de l’épisode Gamecube mais ceux-ci briseront automatiquement la raquette si le coup n’est pas bloqué correctement. Vous aurez donc deviné que le style Jean dit/Simon Says de Mario Tennis Open et Ultra Smash est retiré pour un système qui se rapproche effectivement à Roche-Papier-Ciseaux. Ne faites pas la même erreur que Red Bull Esports : Mario Tennis Aces n’est pas un jeu de combat mais mise sur la même importance de prendre les bonnes décisions, les risques pour la récompense, garder le contrôle, etc. Le tout est cependant gâché : l’exploitation et le manque de balance du Trick Shot enlèvent tout sentiment de réelle progression en termes d’habileté en ce qui me concerne. Certains personnages dont Boo et Rosalina, cela devient qu’un combat pour réussir à retourner les coups coupés car les angles sont plus ridicules que dans les jeux précédents. Si vous jouez contre ces persos en ligne, espérez que la connexion tienne.
L’un des modes dans le menu principal est le mode Swing (Dynamique). C’est tout simple : avec les règles proposés (qu’on peut modifier mais je vais en rajouter là-dessus dans le prochain paragraphe), vous utilisez le Joy-Con comme une raquette. Le personnage bougera de par lui-même et c’est votre devoir de frapper au bon moment. Oui, on a l’équivalent de Wii Sports Tennis mais, au moins, on n’a pas une manette qui gaspille des batteries AA via une console qui prend maintenant un peu de poussière. Il est facile de rater nos coups dans ce mode et frapper la balle dans le filet mais le sentiment de réussir les frappes reste là. Le tout est précis et amusant mais ne serait-ce que pour 5 minutes. J’ai préféré jouer avec les deux Joy-Cons détachés pour le maximum de précision du gyroscope mais aussi pour éviter de bouger la console elle-même en mode portatif.
MTA_Koopa_Troopa
Je vais être complètement biaisé pour un instant mais depuis Mario Tennis, je joue tout le temps les tortues Koopa que ce soit dans Mario Kart, Mario Golf, etc. Ils sont tout simplement amusants à jouer.

Là où je suis complètement abasourdi, c’est l’absence de règles possibles dans la sélection. S’il est bien possible de voir les effets sur la balle APRÈS avoir vu le stade dans le mode Free Play (Jeu Libre), il est impossible de changer les règles de pointage. Si vous êtes, comme moi, un fan de tennis et que vous regardez des tournois du Grand Chelem, la série Masters 1000 de l’ATP (le volet masculin) ou les nombreux championnats WTA (le volet féminin), vous savez les règles : 2 ou 3 manches de 6 jeux à moins d’un bris d’égalité (Tie Breaker). Si les multiples manches sont disponibles dans le mode tournoi contre l’ordinateur, il est vraiment dommage que ce soit impossible de faire ce genre de sélection dans le mode Free Play, quelque chose qui était même disponible dans Mario Tennis Open ET Ultra Smash! Les supposés moins bons titres de la franchise en plus…
En parlant des tournois, c’est bien d’avoir les commentateurs pour la présentation des matchs mais je me souviens de Mario Tennis : il y avait des animations uniques pour les gains ou pertes des manches (sets) en plus de petites séquences non-interactives pour la remise des trophées et c’est la même chose dans Mario Power Tennis. Cela rajoutait de la personnalité et rendait le tout amusant à voir. On pouvait débloquer les versions « Star » des personnages une fois les trois tournois complétés avec un personnage. On pouvait même débloquer des tournois supplémentaires en plus de personnages. Oh et il y a autre chose : on pouvait faire des tournois en double! Malgré la présence de l’introduction du mode Aventure, on n’a même pas une vidéo d’ouverture du jeu comme dans presque tous les jeux de sports à la Mario. C’est bien beau de voir les traces de pas et la balle sur le terrain de terre battue mais la présentation en elle-même souffre.
Je sais que ce n’est pas le même sport mais je vais prouver mon point : le plus récent Mario Golf sur Nintendo 3DS. Ce jeu, malgré son inclusion d’une passe de saison qui revenait au prix total d’un jeu complet sur 3DS, avait 16 personnages dont 4 à débloquer. Dans la passe de saison, on en avait 4 de plus. Cela fait un total de 20 excluant le Mii. On avait quatre parcours de 18 trous, 6 parcours de 9 trous avec des obstacles de tout genre. La passe de saison incluant 6 parcours de 18 trous de type « remake » de Mario Golf 64. Chaque parcours offrait des défis spécifiques incluant le mode Anneau, un défi de vitesse, bâtons limités, etc. Chaque parcours vous permettait de placer le tee selon trois zones de départ disponibles… Tout ce que je vous ai énuméré, ce sont des options et du contenu. Je ne demande pas à avoir une passe de saison, je demande tout simplement à ce qu’on retrouve la base de ce qui faisait l’original excellent. Mais vous savez ce qui est le plus surprenant? Mario Golf : World Tour était le plus récent jeu de golf de Mario depuis Mario Golf : Advance Tour sur Game Boy Advance… Oui, 10 ans! Et durant les 6 dernières années, on aura eu 3 jeux Mario Tennis. Mario Tennis Open avait l’excuse d’avoir pris 8 ans depuis Mario Tennis : Power Tour sur Game Boy Advance… Le syndrome Metroid, on peut dire.
Mario Tennis Aces avait besoin d’une chose et c’était de ne rien couper en termes de contenu. Je ne sais pas ce que Nintendo et Camelot vont ajouter lors des mises à jour en contenu téléchargeable mais l’ajout de personnages ne sera pas assez. Il faudra mettre les modes supplémentaires offerts dans l’Aventure dans un menu accessible et que CHAQUE personnage soit accessible. Ajoutez des personnages à utiliser dans le Tutoriel. Je vois déjà des joueurs et consommateurs excuser le produit à cause de sa jouabilité qui, franchement, a de quoi qui fonctionne et qui est amusant quand on joue entre amis ou collègues de travail lors d’une pause mais ignorer le manque de mode au profit de la jouabilité, c’est comme lorsqu’on excusait Street Fighter V même s’il n’avait rien d’autre qu’un mode d’entraînement médiocre et des matchs en ligne qui ne fonctionnaient presque pas.
Verdict: C’est dans le couloir à l’extérieur du court simple en ce qui me concerne ce qui est une faute en langage tennis. Si peu en comparaison avec un titre sorti il y a 6 ans sur une console portable qui avait l’audace de recycler les animations de Mario Power Tennis. Oui, la jouabilité est amusante mais ça ne sauve pas un jeu en ce qui me concerne et le mode Aventure n’est rien d’autre qu’une série de défis qu’on aurait retrouvé dans un menu dédié… comme dans Mario Tennis sur N64. Et le plus frustrant dans tout ça? J’ai payé pour ce jeu. Achetez à rabais seulement.
Tout au long de ma critique, il a fallu que je sois respectueux et que je retienne ma colère car je ne peux pas croire que Nintendo sorte un tel produit et que le monde excuse ce genre de pratique. J’apprécie Nintendo lorsque la firme offre de bons jeux comme Super Mario Odyssey, Metroid: Samus Returns ou encore The Legend of Zelda: Breath of the Wild… Mais je sais admettre leurs fautes même s’ils ont une excellente machine soit la Nintendo Switch. Et je n’aurais cru que j’allais dire ceci: ce jeu Mario n’a aucune personnalité.
Je vais finir sur ce point: j’espère que les journalistes qui recommendent ce produit feront preuve d’un peu plus de discernement à l’avenir… et j’inclus les personnalités Twitch.
Le positif:

  • Stades colorés avec des effets intéressants sur la terre battue!
  • Des costumes différents pour certains personnages!
  • Diversité des contrôles!
  • Contenu à venir gratuitement avec les mises à jour et tournois!

Le négatif:

  • La jouabilité subtilement recyclée d’Ultra Smash est exploitable…
  • Les ralentissements en ligne…
  • Le mode Aventure est superficiel et les modes auraient dû être disponibles en dehors de l’Aventure…
  • Le manquement des modes et réglages qui existent depuis Mario Tennis sur N64…
  • Un manquement sérieux en terme de personnalité… Aucune séquence de célébration de tournois, etc… Oui, un manquement de personnalité dans un jeu Mario!!!

Fiche technique:

  • Jeu: Mario Tennis Aces
  • Développeur: Camelot Software Planning
  • Éditeur: Nintendo
  • Genre: Sports arcade
  • Exclusivité Nintendo Switch
  • Joueurs: 1-4 en local, multiples consoles ou en ligne
  • Classement ESRB: E pour Enfants et Adultes