(Test FG – Jeux vidéo) Anthem

 
D’entrée de jeu, je ne vous cacherai pas la grande admiration que je voue au studio Bioware. Je pense à plusieurs titres de grande qualité offerts aux joueurs, en occurrence, Mass Effect: Trilogie, Dragon Age: Origins, KOTOR, Jade Empire. Malheureusement, le studio semble avoir perdu des plumes depuis son affiliation avec EA.

Les joueurs ont critiqué négativement Dragon Age 2, Mass Effect: Andromeda et les ventes n’ont pas été au rendez-vous pour Dragon Age: Inquisition. Alors, Bioware après la polémique face à Mass Effect: Andromeda à mon point de vue injustifiée, se devait de revenir en force et regagner le respect de tous.

Arrive maintenant le dernier né de Bioware, Anthem. Est-ce le titre qui va redonner ses lettres de noblesse au studio? Pour ma part, il s’agit d’un gros oui et voici pourquoi.

Après avoir joué à la beta fermée et ouverte, je le savais dans quoi je m’embarquais. Un jeu à grande échelle avec un développement à long terme. Un peu comme la formule de Destiny de Bungie. Par contre, à part quelques parallèles, la comparaison s’arrête ici. Anthem se veut plus vaste, plus complet, plus abouti, plus approfondi pour une première. Le jeu n’est pas parfait, mais voilà à mon point de vue une entrée réussie et je vous l’explique.

Tout d’abord je me dois de soulever les critiques négatives dont le jeu a été frappées inutilement. Je ne me ferai probablement pas d’amis, mais j’émets mon opinion quand même. Je vais être clair, ceux qui critiquent le studio en disant que le jeu est vide, pas intéressant, etc… euhhhhhhhh allooooooo, le studio a été clair depuis le début, il s’agit d’un jeu qui sera développé sous un modèle à long terme. Il est normal que le jeu se remplisse de nouveaux contenus au fur et à mesure non? Qu’est-ce que vous n’avez pas compris? Petite leçon de vie: avant de mettre 80$ sur un jeu, on se renseigne de grâce. Bon, maintenant que c’est clair, je me lance pour vous.

De prime abord, le scénario nous place sur une planète inconnue: Anthem alors qu’un conflit mondial est en cours. Pour bien comprendre l’ampleur de cette guerre, il faut reculer très loin. Jadis, il fut un temps ou les Dieux maîtrisaient l’Hymne, une source de création pure, mais depuis ils ont disparu. Depuis, plusieurs factions tentent de s’approprier cette source d’immense pouvoir. Dû à cette guerre incessante entre les différents groupes, un terrible cataclysme menace la vie des habitants de Fort Tarsis. C’est alors que les freelancers, (dont je fais partie) un groupe de pilotes anciennement tenu en haute estime, mais aujourd’hui déchu, s’unit pour combattre le Dominion, une faction maléfique, afin de restaurer l’ordre et sauver les restes de l’humanité.

Est-ce que le jeu se limite à seulement une mission principale? Oh non, le jeu est très riche en contenu divers. Bien que la quête primaire vous occupera durant plusieurs, plusieurs heures, vous aurez également de nombreuses quêtes annexes de toute sorte, des défis, un mode en partie libre qui permet un volet exploratoire plus permissif ainsi que divers événements parsemés ici et là. Toutes ces étapes servent de un à faire avancer l’histoire, mais également de vivre l’expérience du monde qu’est Anthem. Après seulement quelques heures passées dans le jeu, il dicte son énorme potentiel. Dès sa première journée de sortie, les bases jetées sont solides.

Tester et critiquer le jeu Anthem est fort complexe. Pourquoi? Simple, car il s’agit d’un jeu avec contenu évolutif. Ce qui veut dire que ce n’est pas parce qu’au départ le jeu peut être critiqué d’une telle manière, que l’on retrouvera les mêmes arguments quelques mois après sa sortie. C’est pour cette raison que j’ai attendu quelques mois avant de vous pondre mon test.

Je vais diviser cette critique en trois sections: ce qui fonctionne, ce qui devrait être amélioré et le potentiel sans cesse grandissant d’Anthem.

Au niveau de ce qui fonctionne depuis le départ: premier aspect, son scénario. Il s’agit d’une histoire qui s’écrit et surtout se vit de mission en mission. Ne vous arrêtez pas que dans la quête principale. Pensez rendre visite à tous les personnages non jouables. Ils vous offriront une panoplie de quêtes annexes doublées de différents objectifs à réussir. De quoi vous occuper des dizaines d’heures. En plus de quelques récits bien ficelés évidemment. C’est Bioware aux commandes après tout.

Second aspect, sa jouabilité et mécaniques de jeu qui fonctionnent au quart de tour. Dans ma tête, il est clair que Bioware a passé un temps fou à développer et améliorer les techniques de vols, combats, défense de chaque Javelins. Il y a Superman, Iron Man… et les Javelins maintenant. La prise en main de ces armures surpuissantes se veut être le dernier bastion dans le but de sauver de ce qui reste de l’humanité. Est-ce que vous vous rappelez le jeu Motorstorm. Il fallait passer dans l’eau pour refroidir le moteur de son véhicule avant qu’il n’explose. Ici, c’est similaire, on doit trouver une source d’eau pour refroidir son Javelin. Bon okay, il n’explosera pas, mais vous perdrez le contrôle en plein vol. Un peu gênant en combat aérien. Parlant Javelin, une fois qu’il devient votre propriété, une multitude de possibilités s’ouvriront à vous. Je parle ici en termes de nouvel équipement, de pouvoirs, d’armes, capacités, habiletés et améliorations. De plus, même si le Javelin est une sorte de robot dans lequel on s’y glisse, il est fort agile, malgré le sentiment d’un certain poids. Il peut voler, se propulser, glisser, plonger, etc. Bref, c’est jouissif de le prendre en main.

Bioware aurait pu vous laisser choisir un Javelin et vous laisser faire tout le jeu avec lui. Cependant, avec les quatre classes présentes, on laisse toute la liberté au joueur de changer quand bon lui semble de Javelin. Par contre, il faut savoir que vous ne pourrez pas changer l’attirail de votre Javelin en pleine mission. Vous devrez revenir à Fort Tharsis et apporter les correctifs nécessaires. En phase de combats, outre les armes des différents Javelins, un système de combos est mis en place se divisant en deux groupes de compétence: le premier servant à infliger un malus comme le feu ou la glace, le deuxième puisera sa force du premier et servira à détruire votre ennemi. Une fois bien maîtrisés, les combos s’avèrent fort utiles sur-le-champ de bataille.

Sachant tout ça, est-ce qu’il est possible de s’y aventurer seul et tout compléter? Oui et non. Certaines missions sont trop difficiles pour y arriver seul, mais le jeu outre ces quelques instances peut se jouer en solo sans problème. Si jamais, vous galérez trop, pensez à changer le niveau de difficulté. Bon ça c’était pour ce qui fonctionne plutôt bien.

J’arrive maintenant à ce qui devrait être amélioré. Premier point: l’optimisation. Bien que le jeu semble bien se débrouiller dans ce cas, reste que le jeu a sans cesse besoin d’une meilleure optimisation. Malgré une certaine amélioration depuis sa sortie, les temps de chargement semblent encore un peu trop longs. Second point: les développeurs pourraient également travailler sur les quelques bogues de collisions ainsi que des textures se chargeant à l’avancée de mon personnage. Nous sommes en 2019 quand même et Bioware possède les ressources pour plancher sur ces quelques problèmes. Troisième point: les déplacements du personnage qui sont beaucoup trop lents dans Fort Tarsis. Le tout a été rectifié, mais pas en améliorant la marche du personnage, non, maintenant, il y a possibilité de lancer une mission sans se rendre à son Javelin. C’est déjà un peu mieux. Dernier point: le butin face au niveau de difficulté plus élevé. Malgré que vous choisissiez le niveau de difficulté le plus élevé, le butin obtenu ne sera pas beaucoup plus important qu’avec un niveau inférieur. Un correctif en vue?

Maintenant, ce qui fonctionne bien avec un énorme potentiel sur l’avenir du jeu. Le graphisme, malgré quelques déceptions citées plus haut, le jeu est très joli. Les différents décors sont riches autant en détail qu’en vie de toutes sortes avec une faune, une végétation et des ennemis bien présents. Les effets de lumière sont bien rendus et les personnages très bien modélisés. Que dire des Javelins? Ils sont superbes et offrent une jouabilité distincte entre eux. Le monde ouvert est vécu en temps réel. Y est inclus un cycle de météo avec un système jour/nuit fort dynamique. Pour les prochaines mises à jour, les développeurs devraient s’inspirer des effets météo que l’on retrouve dans le jeu Just Cause 4 par exemple en y intégrant des tempêtes, voire même des tornades. Ce qui changerait la donne drastiquement lors des affrontements.

Le plus impressionnant dans le jeu, graphiquement parlant demeure la fluidité des Javelins en vol ainsi que les plongées dans l’eau, car oui, en plus de l’exploration sur terre, on peut explorer les fonds marins. Encore là, je pousserais l’expérience encore plus loin prochainement.

Au niveau sonore, le jeu est offert en version intégrale anglaise ou française avec comme à l’habitude de Bioware, un excellent doublage avec à la clé, un très bon jeu des acteurs présents. C’est ce que j’aime des projets signés Bioware: une histoire qui est autant construite par le joueur que par les PNJ et leurs différents récits. Je pourrais les écouter me parler durant des heures. D’ailleurs, on s’y attardant quelque peu, on peut en apprendre beaucoup sur le monde de Anthem. Ils sont une source intarissable de savoir et connaissances. La musique de son côté n’est pas en reste.

Au final, malgré les mauvaises critiques injustifiées à mon point de vue, je vous le recommande haut la manette. Surtout si vous appréciez les jeux comme Destiny et évidemment l’univers créatif de Bioware. Laisse-lui une chance de s’affirmer sur le long terme.

Cote FG: 8.5/10

Points positifs:

  • Un scénario imaginé par Bioware.
  • Un potentiel énorme sur le long terme.
  • Une durée de vie conséquente.
  • Les Javelins.
  • Un graphisme saisissant.
  • Des PNJ qui en jettent.
  • Un doublage efficace.

Points négatifs:

  • Plusieurs correctifs à apporter.
  • Une meilleure optimisation est souhaitée.
  • Un système de butin et récompense à retravaillé.

Fiche technique:

  • Développé par Bioware.
  • Publié par EA.
  • Disponible sur PC, PS4 et Xbox One (testé sur Xbox One).
  • Offert en version intégrale anglaise ou française.
  • Jouable en solo ou multijoueur en ligne.
  • En version boîte ou téléchargeable.