(Test FG – Jeux vidéo) Cadence Of Hyrule: Crypt Of The Necrodancer

 
J’ai toujours trouvé que j’avais le beat dans le sang et une oreille musicale alors que de son côté, ma conjointe m’assure que non et que c’est dans ma tête. Pourtant dans les jeux comme Beat Saber j’ai eu beaucoup de succès à lui montrer tout mon talent lors des chansons aux rythme effréné. Même chose pour les Guitar Hero et même les Dance Dance Revolution auxquels on a pu jouer ensemble au fil du temps. Et pourtant, je ne réussis toujours pas à la convaincre. Cadence of Hyrule : Crypt of the Necrodancer featuring The Legend of Zelda sera peut-être enfin la preuve de tout mon talent.

Cadence of Hyrule est un jeu de rythme à la sauce Roguelike, il est bien entendu basé sur le titre Crypt of the Necrodancer qui avait eu un énorme succès et qui était réalisé par la fabuleuse petite équipe de Brace Yourself Games. Le titre reprend le même principe mais dans une sauce prêtée par Nintendo, celle de The Legend of Zelda. Tous les éléments s’y retrouvent, que ce soit la fontaine des fées, par le village de Kakariko et même la forêt perdue qui vous fera ici aussi tourner en rond mais sur une cadence particulière. Les armes, les personnages et objets de la série mythique sont aussi au rendez-vous et vous vous croirez vraiment dans un nouvel opus de la franchise.

Dans le monde d’Hyrule, un homme mystérieux nommé Octavo utilise un luth magique pour endormir le roi ainsi que Link et Zelda. Cadence est transporté grâce au pouvoir de la Triforce jusqu’au royaume et réussit à réveiller nos deux héros. Ceux-ci devront parcourir le royaume pour affronter les quatre champions d’Octavo, chacun possédant un instrument magique. Une histoire simple mais efficace qui met la table pour une aventure enivrante.

Le jeu peut paraître simple au premier regard : avancer au rythme de la barre qui se trouve au bas de l’écran, votre personnage frappant automatiquement les ennemis à porter de cible. Mais dès le départ, vous verrez que tout ceci n’est qu’une illusion et qu’il vous faudra rapidement augmenter vos cœurs et votre équipement pour être en mesure d’avancer plus loin dans La Quête Musicale qu’offre le jeu (et bien quoi? il fallait bien que je plug ma Balado sur la Musique de Jeux vidéo quelques part dans ce texte non?) Les ennemis avancent eux aussi au rythme de la même mélodie que vous et ils suivent donc une logique qui leur est propre et qu’il vous faudra apprendre pour être en mesure de les éliminer. Le roguelike est bien présent et vous vous effondrez à plusieurs reprises dans la première heure de jeu, mais soyez sans crainte, vous ne serez pas les seuls. Après cette heure de frustration, le jeu devient plus simple, plus rapide et plus amusant, car même si chaque mort vous demande de recommencer presque nu, sans votre équipement indispensable, certaines armes et objets clés vous sont restaurés lors de vos nouveaux départs. Un jeu qui nous rend vite addictif.

Il faut dire que la musique ne nous permet pas de se passer du jeu. Les reprises de nos chansons préférées des Zelda y passent en grand nombre. Ce n’est pas moins d’une vingtaine de piste sonore qui sont remixés pour cette expérience musicale hors du commun. C’est Danny Baranowsky celui-là même qui a composé la bande sonore des Super Meat Boy, The Binding of Isaac et bien entendu Crypt of Necrodancer qui nous a concocté l’une des meilleures bandes sonores pour la série Zelda. Bien entendu, sans rien enlever aux pièces originales de Koji Kondo qui reste le grand maitre que l’on connait tous.

Mais même si vous n’êtes pas un friand des jeux de rythme, celui-ci est pour vous car il vous proposera un mode qui vous permettra d’y jouer sans la barre de rythme qui vous oblige à avancer votre personnage (Link ou Zelda selon votre choix) et ainsi profiter d’un tout nouveau titre de la série Zelda.  Un mode coopération est aussi présent et vous pourrez mesurez votre rythme en équipe et voir si vous et votre conjoint êtes sur la même note. De mon côté je n’ai toujours pas osé lui demander de jouer. Sachez aussi que lors d’une nouvelle partie, certaines parties du monde sont créées aléatoirement pour vous donner une nouvelle aventure. Donc même si vous avez mémorisé avec attention ou retrouver certain objets et bien sachez qu’ils n’y seront tout simplement pas. Chaque mort vous offre aussi de nouveaux donjons créés aléatoirement et ce dans la même partie, donc faites attention.

Cadence of Hyrule est un titre qui se fait malheureusement trop rapidement, il devient vite addictif et fait en sorte que vous pourrez peut-être même le passer en une seule session de jeu. C’est tant qu’à moi son seul grand défaut car le graphisme, la musique et son style emprunté à Crypt of the Necrodancer fait de lui un jeu qui se doit d’être dans votre bibliothèque numérique sur votre Nintendo Switch.

9/10