(Test FG – Jeux vidéo) NHL 20

 
Je suis un grand amateur de NHL… Je les avais tous jusqu’à l’an passé où j’ai décidé de bouder EA et l’équipe de développement de NHL pour deux raisons : Je trouvais que les changements apportés étaient beaucoup trop modestes pour le coût du jeu et deuxièmement car il ne l’avait pas sorti une fois de plus sur Nintendo Switch… Oui je sais que c’est un peu enfantin mais parfois le cœur n’écoute pas toujours la raison. Je m’étais dit que cette année je lui redonnerais une chance et qu’une année « sabbatique » devait sûrement m’avoir porté fruit dans mon appréciation du titre. Et bien au final je crois que ce fût l’une de mes très bonnes décisions de gamers.

C’est encore une fois nos amis de EA Sports, studio de Vancouver qui s’occupe de l’une des plus grosses franchises de sports, du moins en sol canadien, avec NHL 20. Première constatation, enfin l’entente reliant la série de jeu à NBC Sports est terminé et le tout donne un grand vent de fraîcheur dans toutes les transitions, menus et affichages du jeu en laissant tomber les logos de NBC un peu partout. Ça fait du bien et du premier coup d’œil on s’aperçoit que ce NHL sera différent des dernières parutions. Fini également les discours monotones du Doc Emrick et de son collègue analyste encore plus soporifique Ed Olczyk. Oui je sais que Doc Emrick est un grand commentateur, mais après toutes ces années, il semble manquer de passion. Bref, le nouveau duo James Cybulski et Ray Ferrero offre une toute nouvelle dynamique au jeu. Des commentaires encore plus efficaces et surtout une énergie qui manquait depuis l’entente avec NBC. James nous offre même quelques mots en français lorsque nous jouons avec les Canadiens. Avec les ventes que le Québec offre au jeu NHL, j’aimerais vraiment que EA Sports se décide à utiliser des commentateurs d’ici pour nous offrir une expérience encore plus unique.

002

Mais tombons dans le vif du sujet et ce que la plupart des amateurs veulent savoir : Quelles sont les nouveautés de ce NHL 20? Soyez rassuré, il y en a pas mal et personnellement, le passage de NHL 18 à celui-ci s’est fait avec une prise en main un peu plus difficile au départ. Disons que d’appuyer sans cesse sur le bouton pour faire un puck check comme dans NHL 18 a été révisé de façon à ce que j’obtienne plus d’une dizaine de punitions par match, un changement drastique dans ma façon de jouer mais qui reflète le côté réaliste que NHL 20 nous offre. D’ailleurs, plus d’une quarantaine d’animation de tirs ont été filmés et rajoutés au jeu pour augmenter encore plus le réalisme et offrir aux amateurs les véritables tirs de joueurs connus comme le fameux tir sur réception d’Ovy. Les gardiens, comme à chacune des années passées, ont reçu aussi quelques améliorations notamment dans l’intelligence des rebonds et déviations. Maintenant, le gardien essayera comme dans la vrai vie d’envoyer les tirs dans un endroit sécuritaire et pour éviter ainsi les buts sur retour de lancer. Ce simple ajustement du gardien vient changer complètement la manière de penser lorsque l’on joue. La prise de possession de la rondelle sur le bord des bandes a aussi été révisé et seigneur que le jeu gagne en fluidité au niveau de la jouabilité, il y a si longtemps que l’équipe de EA Sports aurait dû s’y plonger.

004

Du côté des modes de jeu, plusieurs nouveautés sont au rendez-vous et plusieurs modes ont subit des améliorations. Les modes Ones et Threes vous offrent maintenant, dans la lignée des batailles royales, d’affronter 81 autres joueurs jusqu’à l’élimination de tous les autres. Un ajout qui demande des habiletés exceptionnelles et c’est le pourquoi de ma non victoire jusqu’ici. Le Clash d’équipe du mode Équipe de rêve vous donne la possibilité de jouer contre des équipes assemblés par vos joueurs favoris réel. Des équipes choisies par Auston Matthews ou bien PK Subban par exemple. Et bien sûr, remporter une victoire contre ces équipes et vous débloquerez des récompenses pour améliorer votre propre équipe. Des défis hebdomadaires ont été ajoutés dans le World of CHEL et plus de 2000 articles pour personnaliser votre joueur sont désormais disponibles. D’ailleurs, quatre nouvelles patinoires ont été insérées dans le titre pour offrir une diversité intéressante. On peux dire que les efforts du développeur de sortir des additions y étaient cette année. Autre gros ajout est la gestion des entraîneurs dans le mode saison. Il vous faudra maintenant non seulement négocier et gérer les performances des joueurs ainsi que leur moral mais également celui des entraîneurs. Je peux vous assurer qu’un entraîneur malheureux entraînera avec lui dans sa chute le reste de l’équipe, je parle en connaissance de cause jusqu’ici dans ma saison de misère.

005

NHL 20 n’est pas parfait et ne le sera probablement jamais, les fans demandent toujours plus et sont extrêmement exigeants, mais celui-ci arrive au point de saturation à mon humble avis. Je crois sincèrement qu’une nouvelle vision devrait être envisagé et qu’une sortie aux deux ans serait une option viable pour EA Sports avec bien entendu une légère mise à jour payante entre les deux sorties du jeu. Mon année sans NHL 19 m’a fait le plus grand bien et j’ai accueilli agréablement NHL 20 dans ma librairie de jeu. Celui-ci est rapide, réaliste et surtout amusant.

9/10

Twitter : @jackgerms