(Test FG) Star Wars: Jedi Fallen Order

 
Je suis un fan de Star Wars depuis que je suis en âge d’apprécier le cinéma. Les films qui gravitent autour de l’univers de George Lucas sont pour la plupart très bons. Malheureusement, ce n’est vraiment pas la même situation pour ce qui est des jeux. Pas qu’ils sont si mauvais, mais disons qu’ils ne représentent pas vraiment ce à quoi je m’attends d’une telle franchise.

Outre quelques titres comme Star Wars: The Force Unleashed, Knight Of The Old Republic et la campagne de Star Wars: Battlefront II, j’en veux toujours plus. Soit que certains éléments manquent, soit que ça devient redondant, bref, peut-être que je suis difficile à satisfaire après tout. Donc, c’est ce qui m’amène au jeu Star Wars: Jedi Fallen Order. J’ai suivi son développement depuis son annonce initiale et je dois dire que j’avais hyper hâte de mettre la manette dessus. Maintenant que c’est chose faite, je vous livre mon ressenti global. Un petit conseil: après avoir lu ce test, courez prendre votre formation de Jedi en vous procurant cet excellent titre.

Le scénario m’a placé dans la peau de Cal Kestis (Cameron Monaghan, le Joker dans la série TV Gotham), un jeune Jedi qui, encore apprenti, a survécu à l’Ordre 66 décrété par le Sénateur Palpatine. Selon plusieurs, il s’agirait du dernier Jedi de sa lignée. J’étais condamné à vivre dans un monde totalement hostile. Je suis parvenu à échapper de peu à l’Empire et devenir ainsi un clandestin fortement recherché. Mais, suis-je le seul Jedi restant au final? À vous de le découvrir… Chronologiquement parlant, il se place entre les épisodes 3 et 4, donc près de cinq ans après les événements de Star Wars: Épisode III – La Revanche Des Sith.

L’histoire est vraiment intéressante et aurait pu donner un excellent récit pour une adaptation au cinéma. On va de rebondissement en surprise avec de très beaux clins d’œil à cet univers si riche. Je n’ai vécu aucune longueur, même si le jeu est bâti sur des aller-retour, j’y reviendrai plus tard.

Ce jeu créé par Respawn Enterainment (Titanfall), mélange plusieurs éléments inspirés d’autres franchises. Le style de jeu, qui rappelle un Dark Souls pour ses zones de repos et qui ressuscitent les ennemis, lorsque Cal grimpe, un peu d’Assassin’s Creed et d’Uncharted ainsi que le combat qui fait penser à Batman: Arkham. Ce qui offre un excellent mixte et crée un nouveau type de mécaniques de jeu. On peut y ajouter quelques éléments de Prince Of Persia également. D’ailleurs, l’une des premières scènes rappellent grandement celle du Train dans Uncharted 2.

Outre moi et quelques personnages non jouables, j’ai fait toute l’aventure avec mon fidèle comparse, un petit robot répondant au nom de BD-1 qui s’inspire lui aussi d’un personnage bien connu des fans des films, c’est-à-dire BB-8. Il est tout simplement adorable. Bon okay, un peu moins que bébé Yoda dans la série The Mandalorian, mais tout de même, il comporte son utilité pour une panoplie de situations. Tout d’abord, il permet de redonner de la vie en nous lançant des capsules de Stim. Il sert aussi de tyrolienne et de scanner différents éléments comme des graines de fleurs ou plantes qui peuvent être récoltés et vues dans la section sur le Mantis, un peu comme notre base. Un style de Normandy dans Mass Effect. Il sert aussi à reconnaître les différents ennemis et le bestiaire. Il peut pirater des ordis ou tableaux de commande pour avancer ou trouver de nouveaux passages. Sans lui, vous n’y arriverez jamais.

L’histoire principale se divise sur quelques chapitres ainsi qu’une panoplie de quêtes annexes. Le tout se déroulant en solo sur environ 20 heures. On y joue comme un jeu LEGO. C’est-à-dire que pour tout découvrir, il faudra acquérir certains items ou pouvoirs pour retourner dans des endroits qui étaient impossibles à accéder. Pour tout faire, c’est impossible sans revenir dans les zones au préalable visitées. Plusieurs documents audio (Échos) ou écrits se retrouvent un peu partout dans les différents environnements. Chaque nouvel ennemi ou nouvelle race de faune ou flore se retrouve résumé dans un journal. On peut le consulter à sa guise. Il en va de même pour les différents personnages rencontrés ou de nouvelles zones explorées.

De plus, un journal de quêtes est greffé à l’onglet Données. On peut y consulter le résumé des différentes quêtes accomplies. L’onglet Guide Tactique regroupe les différents ennemis rencontrés sur les différentes planètes: Empire, Bogano, Zeffo et Kashyyyk. Lorsque l’on appuie sur le bouton Select de la manette, un menu s’ouvre avec un résumé de ce qui se trouve dans la zone actuelle: carte en 3D, objectif de la mission, le pourcentage de la zone explorée et le nombre de coffres présents, dans lesquels on y trouve différentes ressources. Avec en plus le pourcentage de la planète explorée, les coffres restants et le nombre de quêtes à accomplir. De quoi rien n’oublier.

On peut améliorer les capacités de Cal via un arbre des compétences: soit la force, le sabre laser et la survie. BD-1 aussi peut être amélioré via certaines capacités cachées dans les différentes zones. Elles y sont greffées au gré de l’avancement de l’aventure. Il en va de même pour la tenue de Cal, la couleur de BD-1 ainsi que celle du Mantis, le vaisseau dans lequel on voyage.

Les points de sauvegarde sont nombreux et le procédé est similaire aux jeux de From Software. Les zones de repos que j’ai cité plus haut, je vous conseille hautement de les utiliser à chaque occasion que vous en croiserez une. Car, il s’agit de la seule façon de sauvegarder votre avancée. Sinon, lors de la mort, vous recommencerez à votre dernier emplacement. De plus, les zones renferment des raccourcis qui permettent de passer plus vite d’une zone à l’autre.

Côté prise en main, je pensais que de posséder les divers pouvoirs d’un Jedi serait difficile à assimiler, mais il n’en est rien. En fait, tout est bien expliqué et les mouvements sont très fluides, ça aide dans les scènes de combat intense. Rares sont les affrontements un contre un.

Une des mécaniques repose sur ce que l’on a pu voir auparavant dans Prince Of Persia, Titanfall, Mirror’s Edge pour ne nommer que ces exemples. Et ça fonctionne plutôt bien. Tout est une question de timing et de coordination. Je parle ici de parkour et de courir sur les murs. Un peu comme Batman: Arkham, on combat en lançant des attaques, contre-attaques, esquives et évidemment les fameux pouvoirs du Jedi. Ahhhhhhhh le sabre laser! Dernière chose, mais de ce côté, ça ne fonctionne pas très bien, je parle ici de cibler un ennemi, la caméra à tendance à ne pas se placer à l’occasion aux endroits voulus. Ce qui en résulte à des combats inégaux.

Il faut savoir que le jeu n’est pas facile. Si vous éprouvez certaines difficultés, sachez que le niveau de difficulté peut être revu en tout temps, excepté durant les combats. J’ai éprouvé quelques problèmes avec certains puzzles, car oui, il y a des énigmes pas piquées des vers.

Au niveau du graphisme, le jeu est magnifique en 4K et HDR. Les environnements sont reproduits d’une telle façon, que s’en est photo-réaliste. Toutes les zones sont vivantes, autant la faune, la flore et bien sûr les ennemis et à parfois des alliés. Par contre, tout n’est pas parfait. Autant que les diverses créatures sont impressionnantes à voir, autant que les personnages non jouables sont… ordinaires. Cependant, Cal, joué par Cameron Monaghan est criant de ressemblance. J’ai encore vécu des chargements d’objets et de textures au même moment que j’avançais.

Un petit bogue qui ne dérange en rien l’expérience globale.

Au niveau auditif, c’est du tout bon. Autant la bande originale que la trame sonore. Les pièces musicales demeurent dans la lignée de ce que peut offrir la franchise Star Wars. Le jeu des acteurs est juste et très bien joué. Le jeu est disponible en version intégrale anglaise et française. D’ailleurs, le doublage est impeccable. Les bruits ambiants puisés à même Star Wars sont jouissifs.

Au final, ne pas vous le recommander serait comme basculer du côté obscur de la force pour un Jedi. Alors, jeune Padawan, vole te le procurer de grâce. Un excellent jeu issu de la franchise grandiose qu’est Star Wars.

Cote FG: 9/10

Points positifs:

  • Le scénario prenant et plein de surprises.
  • La durée de vie conséquente.
  • Les nombreuses inspirations positives.
  • Les pouvoirs du Jedi.
  • Le jeu est riche et vivant.
  • Un graphisme impressionnant.
  • Le doublage impeccable.

Points négatifs:

  • La caméra parfois mal placée.
  • Des textures qui chargent.
  • Des personnages non jouables décevants graphiquement.

Fiche technique:

  • Développé par Respawn Entertainment.
  • Publié par EA.
  • Jeu d’action/aventure.
  • Mode solo seulement.
  • Offert sur PC, PS4 et Xbox One. (testé sur Xbox One X)
  • Disponible en version intégrale anglaise et française
  • Téléchargement ou en boîte.
  • Site officiel: https://www.ea.com/fr-fr/games/starwars/jedi-fallen-order