(Test FG) Windmill Kings

 
C’est en me promenant sur Reddit que j’ai rencontré un développeur qui cherchait à faire connaître son jeu. Alors aujourd’hui je vous parle de Windmill Kings, un jeu de Bigosaur de type tactique/défense sur Switch et Steam.(Comme tous les jeux que je teste, le code a été fourni par le développeur, la version testée est sur PC)

Windmill Kings, c’est l’histoire d’un roi qui se fait cloner par la maladresse de son magicien et doit se battre pour reprendre son royaume usurpé par sa méchante copie. Il n’y a pas d’autre chose à cette prémisse qui vous voit combattre vos propres soldats afin de les recruter à votre cause. Le jeu offre deux modes soit la campagne et un mode versus. Le mode multijoueur vous propose de jouer contre un ami sur le même clavier ou contre l’ordinateur avec toutes les unités et les pouvoirs disponibles. Le mode campagne demande au Roi Rouge de regagner chacun de ses unités et pouvoirs magiques dans une série de niveaux qui vous mène à un combat final contre le Roi Bleu. C’est le mode le plus intéressant.

Vous commencez donc votre voyage à travers votre royaume avec une poignée de soldat. Vous pouvez alors choisir qui vous voulez affronter en premier, mais les guérisseurs sont les plus faciles et les plus utiles à prendre en premier. Ensuite, vous affronterez d’autres types de soldats ou des magiciens qui vous redonnent des pouvoirs magiques ou encore des moulins qui vous offrent plus d’or au début de chaque partie. Il y a aussi les tours qui offrent des combats contre plusieurs unités différentes et que vous devez combattre afin de progresser sur le chemin. Une fois toutes les unités regagnées, vous aurez un combat final contre votre sosie et un autre que je garde secret. Seuls les deux combats finals vous permettent d’utiliser votre inventaire au maximum. Une fois cela fini, il ne vous reste plus qu’à essayer la version Dark World qui se veut beaucoup plus difficile avec des unités inspirées de l’Égypte ancienne.

Le jeu n’est pas mauvais, mais il souffre de trois gros problèmes. Le premier est la durée, la campagne prend moins de une heure. Ensuite il y a « l’intelligence artificielle ». L’ordinateur est stupide, et vous réaliserez rapidement qu’il envoie ses unités toujours avec le même ordre. De plus, les unités de rang arrière comme le lanceur de bombe et le ninja sont complètement inutiles, car l’ordinateur ne les utilisera jamais à moins que vous ne les utiliser en premier! Une fois que l’on sait cela il est facile de gagner les parties en mode versus. Jouer contre un autre humain devient la seule raison de continuer le jeu. Finalement, le mode Dark World est joli, mais est brutalement difficile. J’ai rejoué en mode facile, mais vous imaginez qu’une fois que l’on connait le jeu, il y a peu d’intérêt pour refaire la campagne. En gros, ce n’est pas un jeu qui vaut les 5$ demandés sur PC encore moins les 10$ sur la Switch. Je vous conseille d’attendre une baisse de prix, à moins que vous ne planifier de jouer avec quelqu’un.

Page officielle

Page Steam

Page Switch

Points forts

  • Graphisme coloré et cartoon.
  • Simplicité des mécaniques.
  • Supporte deux joueurs sur le même clavier.
  • Supporte les écrans tactiles.

Points faibles

  • Rejouabilité presque nulle.
  • Difficulté brutale de la campagne Dark World comparé au reste.
  • Durée de la campagne.
  • Une seule musique répétitive
  • Prix.

-Eric Chamberland

Twitter @chambee