(Test FG) Draugen

 
Je connaissais à peine le studio norvégien indépendant Red Thread Games par la série Dreamfall Chapters. Cependant, maintenant je peux vous mentionner que leur nouveau jeu, en occurrence, Draugen (prononcé comme dragon), vaut son pesant d’or. Le studio entre tranquillement, mais surement dans la cour des grands. Après avoir lu la critique qui suivra, vous serez à même de comprendre et de peut-être vous ranger de mon côté. Trêve de bavardage, je me lance.

Draugen c’est quoi? Il s’agit d’un jeu d’enquête se jouant en solo en vue subjective se déroulant dans la Norvège des années 1920. Je, Edward Harden, célèbre voyageur (bon pas tant que ça) reçoit une lettre et doit me rendre en Norvège à la recherche de ma sœur Betty, mystérieusement disparue. Non, je ne suis pas de la même catégorie qu’un Sherlock Holmes, mais quand ça touche la famille, on peut se transformer en Inspecteur Columbo. Donc, je me rends dans le dernier village où ma sœur aurait séjourné. J’y vais accompagner d’une jeune femme énigmatique et très extravertie et répondant au nom de Lissie ou Alice, c’est selon.

Le but de cette opération était pour découvrir ce qui s’était passé avec ma sœur certes, mais disons, que je n’étais pas au bout de mes peines, car je devais aussi élucider le grand mystère d’un village devenu fantôme. Pourquoi, il n’y avait plus âmes qui vivent? C’est ce que nous devions découvrir moi et Alice.

Le scénario qui semble plutôt banal de prime abord, je vous le concède, ne l’est pas du tout en fait. Plus j’avançais et plus je devenais surpris de ce que les développeurs me balançaient en pleine tronche. L’enquête de ma sœur, okay, mais si ce n’était que ça. Le mystère était beaucoup plus grand que ce à quoi je m’attendais. J’étais loin du bout de mes peines. À un moment de l’histoire, tout a basculé et jamais je ne l’ai vu venir. Chapeau Red Thread Games pour ce retournement de situation inattendu. Cet événement a tout changé, à vous maintenant de le découvrir. Bref, un scénario qui débute lentement, mais rempli de rebondissement. Jamais, je ne me suis ennuyé. J’en aurais même pris plus. Soit dit en passant, la fin amène un grand questionnement et il y a place à une suite. Simple opinion de ma part? Non, vous constaterez par vous-même si vous y jouez.

Le jeu base ses diverses mécaniques de jeu sur des titres comme Firewatch ou Gone Home. C’est-à-dire que je devais poser des actions bien distinctes. Soit marcher du point A au point B et pointer/cliquer sur diverses zones ou items. Rien de bien compliquer, mais d’une efficacité redoutable. Outre ces phases, le jeu renferme quelques items à dénicher ou s’assoir et faire des esquisses. Ça n’a pas d’incidence sur l’histoire, seulement allonger la durée de vie ou cumuler quelques Succès de plus. Parlant du temps que j’y ai consacré, j’ai investi environ 5 heures. Disons que mon aventure s’est déroulée très rapidement. Malgré plusieurs allers-retours, je n’ai vécu aucun épisode de redondance, car tout mouvement avait un sens.

Ce type de jeu ne se base pas sur un graphisme éblouissant. Cependant, même si clairement le budget ne fut pas placé en grande partie sur cet aspect, le jeu se débrouille très bien. Vous pouvez voir certains décors enchanteurs dans les images insérées tout au long de ma critique. Le récit évolue en fonction de la météo et de l’état mental d’Edward. Car, oui il y a une large part du jeu qui amène un questionnement. Ce n’est pas chose aisée de démystifier le vrai du faux, je ne dirai que ceci. Cependant, il y a quelques irritants comme certains objets ou textures qui chargent à l’avancée ainsi que quelques ralentissements.

Côté sonore, c’est du tout bon. Je devais interagir avec Lissie par l’entremise d’un système de dialogue réaliste et surtout dynamique. J’ai senti une belle dualité et complicité entre les deux personnalités très différentes de moi-même et de Lissie. Le jeu est disponible en anglais avec sous-titres en français. La bande originale se fond avec l’action présente à l’écran.

Au final, voilà une belle surprise dans ce premier trimestre de l’année 2020. À un prix de 25.99$, il peut paraître cher pour une expérience d’environ 5 heures, mais beaucoup de jeux sont plus dispendieux et moins bien aboutis. Opinion personnelle: je vous le recommande.

Cote FG: 8.5/10

Points positifs:

  • Un scénario qui gagne de l’ampleur en avançant.
  • Le retournement de situation inattendu.
  • Le jeu de Lissie.
  • La double énigme.

Points négatifs:

  • Courte durée de vie.
  • Quelques irritants, mais sans plus.

Fiche technique:

  • Développé par Red Thread Games.
  • Publié par Red Thread Games.
  • Jeu d’aventure.
  • Jouable en solo.
  • Offert en anglais avec sous-titres en français.
  • Disponible sur PC, PS4 et Xbox One. (testé sur Xbox One X)
  • Site officiel: https://www.draugen.com/