(Test FG ) Minecraft Dungeons

 
Après avoir payé des milliards pour le Studio Mojang et sa franchise Minecraft, Microsoft a commencé à décliner sa franchise vers différents styles de jeu. Ce qui avait commencé avec Minecraft Story, se poursuit avec Minecraft Earth sur mobile et maintenant Minecraft Dungeons sur PC et consoles.

Minecraft Dungeons est plus une suite logique de Minecraft Story que du jeu de construction lui-même. En effet, il n’y a pas de minage, et très peu de bricolage. Ce qui reste c’est l’univers esthétique et les différents personnages qui peuplent le jeu mère. Alors comment Mojang s’y est-il pris afin de construire un jeu qui est digne de sa réputation? Comme avec Minecraft Story, en créant une histoire qui utilise les éléments qui peuplent le jeu et en nous lançant dans une aventure fantastique.

L’inventaire, où vous aller passer considérablement de temps entre les niveaux.

La mécanique du jeu est basée sur le style « Dungeon Crawler ». Pensez à Diablo, Torchlight, Dungeon & Dragon et Gauntlet. C’est probablement au dernier Gauntlet sorti en 2014 que Minecraft Dungeons ressemble le plus. Le jeu est extrêmement simple et devrait être facile à comprendre pour les gens qui on soit joué à des Donjons, soit jouer à Minecraft. Votre personnage n’est pas très compliqué à contrôler, outre l’attaque il est possible de faire des roulades ou d’activer des reliques et pouvoirs. Ceux-ci se recharge avec le temps, il n’est donc pas nécessaire de les alimenter. Les attaques traditionnelles se consiste d’une arme de frappe et d’une arme à distance. Toute la panoplie d’arme de Minecraft y est avec les épées, pics, arcs, arbalètes, ainsi que des nouveautés comme les cimeterres.  Afin de protéger des attaques, seule une armure est offerte. Pas de pantalons, bottes ou casque comme dans Minecraft. Cependant l’armure, comme les armes, peut être enchantée. Une façon de dire qu’on peut augmenter leur pouvoir de frappe ou ajouter des éléments supplémentaires, comme repousser un ennemi, ou faire une double attaque, ou mettre l’ennemi en feu, ou réduire le temps de recharge de certains pouvoirs. C’est un peu dommage que l’on ne puisse pas rien construire, à ce sujet peut-être on aurait pu avoir des mécaniques semblables à la série Lego. En revanche, mes enfants qui ne vivent que pour Minecraft ne semblent pas avoir de problème avec ça.

Le camp pour démarrer vos missions, acheter de l’équipement, pratiquer vos coups et quelquefois… découvrir des trésors.

Un court tutoriel vous apprend rapidement comment vous démêlez avec tout ça. Ensuite l’aventure commence, seule ou avec 3 personnes. Il est possible sur PC de jouer avec un clavier et une manette, mais à 3 joueurs ou plus vous devrez avoir une manette pour chaque joueur.  Si vous jouez seul sur PC le clavier/souris est vraiment supérieur, car il empêche de gaspiller des flèches ou de frapper dans le vide. Plusieurs niveaux sont offerts et le choix dépend de la force de votre équipe vs la difficulté du niveau. Évidemment il est possible de se lancer dans un truc plus difficile et risque sa vie pour avoir la chance de trouver du matériel de niveau supérieur. L’histoire nous est racontée par une narratrice au début de chaque séquence, et les objectifs sont marqués de façons claires pas trop de problème là-dessus. Il est fortement suggéré d’aller explorer chaque recoin afin de trouver du matériel intéressant ou des « loot pig ». Mais ce sont les flèches qui deviennent rapidement la ressource la plus prisée, et le point de contention dans une équipe.

Plusieurs régions distinctes à explorer, avec du contenu à venir.

Graphiquement Dungeons respecte le visuel de son jeu d’origine tout en ajoutant de petites touches décoratives qui ne sont pas habituellement dans l’univers carré. Performance? Pas trop de souci, le jeu roule relativement bien et la différence entre LOW et HIGH est minime. C’est Minecraft après tous et les textures sont ce qu’elles sont. C’est l’affichage qui va souffrir lorsqu’il y a trop d’ennemis à l’écran. Le menu graphique est assez complet et il y a même un compteur d’image seconde disponible. Franchement j’applaudis Microsoft pour le chemin parcouru depuis la sortie désastreuse de Gears Of War sur PC. Tous les joueurs étant sur l’écran en même temps, on n’a que le carré de couleur pour se différencier. À moins qu’un personnage ne porte la robe de magicien, tous les personnages se ressemblent beaucoup, et je jette le blâme sur le modèle unique de corps qui est appliqué à tous les personnages Minecraft. Les armures tendent à être grises et les carrés rose et violet ont un ton assez rapproché ce qui cause les joueurs #3 et #4 à se confondre l’un à l’autre. Durant la partie on doit aussi composer avec les joueurs que se lance trop loin du groupe ou ceux qui décident d’aller dans une autre direction, quand cela arrive il y a la possibilité que le jeu les ramène dans le groupe au cout d’un peu de vie. Il n’y a pas beaucoup de bogues dans le jeu, les occasionnel glitch et monstre coincé dans les murs ne sont pas si problématiques. Le problème le plus irritant est survenu lors d’une partie à quatre, alors que nous sommes sorties par erreur d’une cave sans avoir trouvé la clé. Il nous était possible de retourner à l’intérieur, mais un personnage restait toujours coincé derrière la barrière ce qui nous empêchait d’avancer. On a passé beaucoup de temps à essayer de résoudre le problème en enlevant des joueurs, etc., mais on a dû abandonner notre mission et tout le travail fait.

les combats peuvent devenir compliqués avec l’ajout des magiciens.

Durant la partie il faut prendre soin de gérer sa quantité de flèches, mais aussi sa potion de vie et de l’utiliser à des moments clé afin de ne pas être oublier d’attendre qu’elle recharge dans un moment crucial. Le jeu augmente aussi la quantité d’ennemis plus il y a de joueurs, je dois avouer que de jouer seul m’a permis de succéder plus facilement qu’avec les enfants… Il n’y a pas de classe fixe dans le jeu, il est donc possible pour un joueur de s’équiper de tout ce qu’il veut. Robe de magicien, Marteau de guerrier, arbalète, totem de vie, etc. Ça pourrait vous jouer des tours si personne ne prendre le rôle du guérisseur, mais vous pouvez aussi vous ramasser avec une équipe qui possède quatre totems de vie quatre totems de protection et quatre cubes d’âme explosifs ce qui, bien utilisé, vous permettra de vaporiser vos adversaires.

Le moment final!

Il y a 9 niveaux qui vous permettront de passer un bon moment en famille. Du DLC est déjà annoncé, mais il est possible de débloquer 2 autres modes de jeu plus difficile et il y a aussi les 6 niveaux de difficulté à débarrer. Un excellent jeu disponible en version Héros pour ceux qui voudraient plus de choix de modèles et avoir le DLC à venir inclus.

Page officielle

Page Microsoft Store

 

Points forts :

  • Une histoire qui utilise tout le monde de Minecraft.
  • Facilité à prendre en main.
  • Mécanique simple.
  • Joli.
  • Excellent jeu de coop.

Points faibles :

  • Difficulté à identifier les personnages un peu tous semblable.
  • Pas la possibilité de jouer avec le clavier si on a plus de 2 joueurs.
  • Pas de construction dans un jeu Minecraft.
  • Pas de rotation de la carte.

-Eric Chamberland

Twitter @chambee