(Test FG) Evan’s Remain

 
Bien que je le crie haut et fort, les jeux indés, sont que très rarement décevants. Malheureusement, Evan’s Remain fait partie de cette courte liste. J’aurais voulu faire autrement, mais je n’en suis incapable. Voici un jeu bâclé et manquant de finition, pas par le manque de volonté des créateurs, mais surement par le manque de budget. Voici mon compte rendu de cette amère déception, disons que je m’attendais à beaucoup mieux.

Une histoire complexe:

Evan’s Remain met en scène un personnage nommé Evan, un jeune génie disparu. Une fille nommée Dysis (moi en occurrence) dut me rendre sur une île mystérieuse partie à la recherche du dit disparu. Cette île inhabitée semblait renfermer un secret dû à ses monolithes, mais quel secret et quel rapport avec Evan? Lors de mon arrivée, j’ai rencontré Clover, okay, mais je ne devais pas rencontrer âme qui vive me semble? Quel est le rapport avec tout ça? Que faisait-il là? Bref, le mystère était total et ne verra que son dénouement à la toute fin. Car, tout au long du jeu, tout demeure flou et pas à peu près. C’est vraiment mal expliqué. Le jeu m’a pris quatre heures et enfin c’était terminé. Pour faire court, je n’ai eu aucun plaisir à y jouer.

Une jouabilité déficiente:

Le scénario moche n’est pas le seul point négatif du jeu, les mécaniques de jeu ne sont pas mieux. Ayez en tête qu’Evan’s Remain est un jeu de plateforme doublé de puzzles. De prime abord, ça l’air bien… mais non, il ne faut pas se fier aux apparences. Le jeu se divise en deux temps: une phase de dialogues suivis d’une phase de niveau ou je devais manipuler des bases pour avancer dans les puzzles ou bien sauter de l’une à l’autre ou de me transposer de haut en bas ou droite à gauche. Certes la difficulté et le degré de complexité rehausse plus l’avancée s’effectue, mais bon, si certains d’entre eux s’avéraient trop compliqués pour mon cerveau, j’avais toujours, oui toujours l’option de les passer. Une fois voire deux fois, je peux comprendre, mais en tout temps? Je questionne très mal ce choix. Le problème ce n’était pas la difficulté en tant que telle, mais les mouvements saccadés du personnage, surtout lors des sauts, il y avait toujours un temps avant de me voir sauter en appuyant sur la touche appropriée et l’action à l’écran. De quoi devenir rageant par moment. Bref, ces phases ne font pas avancer l’histoire du tout. Si vous préférez voir le jeu comme une nouvelle vidéoludique, vous pourrez passer toutes les séquences de casse-têtes.

Un graphisme simple et impeccable:

À mon point de vue, il s’agit du gros point fort du jeu. Oui, il y en a un finalement. Le jeu fut construit sous un aspect « Pixel Art » et c’est superbe. Comme quoi qu’il n’y a pas que les jeux roulant sous un engin graphique puissant qui peuvent se débrouiller de belle façon. Petit budget et bonnes idées peuvent créer de grandes choses. Par contre, j’ai l’impression que les efforts s’arrêtaient là, car pour les phases de puzzles, il y avait que très peu d’originalité et le même arrière-plan revenaient sans cesse. L’autre point décevant, voire inconcevable, c’est les boîtes de dialogues. Okay, on va mettre quelque chose au clair, message aux développeurs: si vous n’êtes pas foutu de bien traduire un jeu dans ma langue et surtout pas en utilisant Google Translate, arrêtez de massacrer ma richesse et laissez tomber. Les phrases ne se suivent pas du tout, manque de mots, etc. Vous avez été pathétique dans ce jeu. De plus, ce n’est pas le seul problème, parfois, les dialogues dépassaient de la boîte. Vraiment???

Au niveau sonore:

Aucun dialogue parlé entre les personnages, un peu de musique et c’est tout. Rien à dire d’autre sur cet aspect. C’est du très de base.

Au final:

Vous vous en doutez, jamais je ne recommanderai ce jeu. Trop de bogues, pas assez d’originalité, on massacre ma langue. Bref, un fiasco du début à la fin.

Cote FG: 4/10

Fiche technique:  

  • Développé par Matias Schmied.
  • Publié par Whitethorn Digital.
  • Jeu de plateforme et de puzzles.
  • Jouable en solo uniquement.
  • Offert en anglais et français.
  • Disponible en version téléchargeable uniquement.
  • Sorti sur PC, Nintendo Switch, PS4 et Xbox One. (testé sur Xbox One X)
  • Site officiel: https://whitethorndigital.com/evans-remains

Merci à Whitethorn Digital pour l’obtention du code dans le but d’en faire le test.