(Test FG) Spongebob Squarepants Battle for Bikini Bottom – Rehydrated

 
Je n’ai jamais été attiré par tout ce qui entoure l’univers de Bob L’éponge. Peux être parce que je suis trop vieux, que ce n’est pas de ma génération ou par manque d’intérêt, bref j’ai accepté de tester le jeu Spongebob Squarepants Battle for Bikini Bottom – Rehydrated (titre beaucoup trop long à mon goût) qui je sais est une refonte d’un jeu sorti en 2003 pour ouvrir mes horizons. Ce test dressera le bilan des changements, ajouts ou nouveautés, car oui je me souviens d’avoir joué à la version initiale, mais que très peu.

Une histoire d’éponge:

Mes souvenirs étant très lointain, de ce que j’ai compris de l’histoire comme depuis le début de la franchise, Plankton, le méchant de service décide de fabriquer une armée de robots afin de conquérir la ville de Bikini Bottom. Cependant, même le plus machiavélique des êtres peut commettre des erreurs et ce dernier se retrouve finalement à la tête d’une bande de soldats qui ne lui obéissent pas du tout et auront comme but de détruire toute âme qui vive sur cette ville. Et c’est là que Bob et sa bande de joyeux lurons entrent en scène dans le but de contrer le plan odieux de Plankton. Donc, dans ce jeu d’action et de plateforme on semble retrouver la même essence qui habite la série animée de la TV.

Pour vaincre ses ennemis, Bob l’Éponge et ses amis devront user de différentes caractéristiques. Chaque personnage possède son bagage de mouvements et capacités distinctes et comme une large part du jeu repose sur la collecte d’items il faudra comme à l’instar des jeux de la franchise LEGO, refaire un niveau avec chacun d’entre eux pour récupérer l’ensemble des objets à collecter. Chaque personnage acquerra de nouvelles aptitudes dans le but de tout collecter. D’ailleurs, certains de ces items sont assez complexes à dénicher voire atteindre. La nouvelle équipe derrière cette refonte, en occurrence, Puple Lamp Studios a conservé la majorité des fonctionnalités qui étaient présentes à l’époque avec à la clé, quelques améliorations. Boucler l’histoire vous prendra plusieurs, plusieurs heures. Vous n’êtes pas obligé de tout rechercher ou acquérir, mais je me dis que les développeurs ont mis cette option, alors il serait moche de ne pas y participer.

L’équipe de Purple Lamp Studios a conservé la plupart des fonctionnalités du jeu de l’époque. Pour vaincre les ennemis, Bob l’Éponge et ses amis possèdent différentes caractéristiques. Chaque personnage a également une jouabilité différente et il faut souvent refaire un niveau avec chacun d’entre eux pour récupérer l’ensemble des objets à collecter qui vont de paires de caleçons, à des spatules, des chaussettes, etc. Ouais c’est bizarre, mais c’est ça l’univers humoristique de Bob L’éponge. Parlant spatule, il faut savoir que c’est comme dans Mario et ses étoiles, il faut en cumuler un certain nombre pour débloquer de nouvelles zones pour ensuite y retourner en tout temps.

Outre Bob, j’ai pu jouer Patrick et Sandy. Pas le choix, car certaines séquences ont besoin de changer de personnage. Ce qui pouvait s’effectuer via un certain portail de changement. De plus, une fois une zone visitée, le taxi rapide pourra être emprunté pour voyager d’une zone à l’autre. Il en va de même avec certaines boîtes qui m’ont permis de retourner à quelques endroits dans les niveaux. Bien que se jouant en solo, un mode multijoueur a été ajouté autant en local qu’en ligne. Cependant, ce mode a été greffé à la va-vite et n’apporte rien de plus à l’expérience en jeu. À noter que le jeu pourra être joué par les petits comme les grands avec sa difficulté pas très élevée.

Des mécaniques de jeu similaires:

Je me souviens qu’à l’époque, plusieurs de ces jeux avaient un problème avec les sauts qui s’avéraient trop imprécis, heureusement, le studio a pris ça en compte et c’est plus simple de sauter de plateforme en plateforme. Les autres mouvements sont courir et utiliser différents pouvoirs, tout dépend du personnage choisi.

Un graphisme au-delà des attentes:

Le jeu vieillit très bien. Les développeurs ont remis tout au goût du jour en commençant par les couleurs qui sont plus vives et les personnages mieux définis. Le style demeure toujours épuré et pourquoi en faire trop alors que la première formule fonctionnait déjà. Je n’ai vécu aucun gel et les temps de chargement étaient corrects. En revanche, quelques bogues m’ont ramené à certaines occasions vers certains points de sauvegarde. J’ai aussi vu Bob passer au travers des textures d’un niveau. On verra si tout sera corrigé via une mise à jour prochaine.

Dans la version première du nom, la caméra n’était pas le point fort du jeu et ce n’est toujours pas le cas. La caméra reste bloquée à certains endroits ce qui empêche de voir le personnage en action. Par contre, on sent vraiment que les développeurs ont voulu améliorer le jeu le plus qu’ils le pouvaient avec des ajouts, mais aussi en retirant certains éléments qui faisaient défaut comme le combat mettant en vedette Robo Carlo Tentacules entre autres.

La même ambiance que la série TV:

Du premier coup d’œil, la bande originale est la même qu’à l’époque qui de ce que je me souviens était déjà très bien, même si la musique devient répétitive rapidement. Les voix des différents personnages sont les mêmes que la série TV, donc merci pour l’immersion. Le jeu est offert dans une version intégrale anglaise ou française.

Pour conclure:

Même si je ne suis pas un fervent de Bob et ses amis, je me dois d’avouer qu’il s’agit d’une très bonne refonte et qu’elle saura plaire à tous. Il renferme trop de bonnes qualités pour passer à côté, surtout s’il y a des enfants à la maison.

Cote FG: 8/10

Fiche technique:

  • Développé par Purple Lamp Studios.
  • Publié par THQ Nordic.
  • Jeu de plateforme.
  • Jouable en solo et multijoueur.
  • Offert en version intégrale anglaise et française.
  • Disponible en version boîte et téléchargeable.
  • Sorti sur PC, Nintendo Switch, PS4 et Xbox One. (testé sur Xbox One X)
  • Site officiel: https://rehydrated.thqnordic.com/