(Test FG) Crash Bandicoot 4: It’s About Time

 
22 ans après Crash Bandicoot Warped qui fût le troisième de la série, Activision met un baume sur nos cœurs en ces temps difficiles en nous offrant Crash Bandicoot 4 It’s about time, développé par Toys for Bob. Il s’agit du bon vieu jeu de plate-forme avec les boîtes et les tourniquets, mais avec une nouvelle histoire originale.  Cette fois, le symbolique marsupial nous transporte dans une aventure multidimensionnelle ou l’on retrouve tous les personnages originaux. C’est rafraîchissant après toutes ces années, car on nous avais habitués à des remasters comme N-Sane Trilogie ou bien Crash Team Racing, sans compter les dizaines autres jeux différents de la saga. C’est un retour aux sources. Il est disponible sur PS4 et Xbox One. C’est sur PS4 qu’il fut testé.

Étant donc la suite directe du troisième opus, le jeu débute avec les vilains Dr. Néo Cortex, Dr. N. Tropy et Uka-Uka qui s’évadent de leur prison temporelle créant ainsi une brèche dans l’univers. Crash et sa sœur Coco devront se servir de 4 masques quantiques pour rétablir l’ordre et sauver le monde encore une fois. Crash Bandicoot 4 est un jeu de plate forme 3-D ou l’on doit traverser des tableaux en utilisant différentes capacités offertes par les personnages. Ce jeu ne pardonne pas, vous allez souvent mourir après un seul coup ou un saut dans le vide. Il faut évoluer étape par étape et débloquer les points de contrôle .

Cette version de Crash Bandicoot nous permet d’interchanger entre le personnage de Crash ou celui de sa sœur pour effectuer les différents niveaux. Crash et Coco utilisent le double saut et le tourniquet classique pour attaquer les ennemis. Deux autres personnages feront leur apparition au cours du jeu; Tawna et Dingodile. Ils viennent avec leurs attaques personnalisées respectives. Tawna donne des coups de pieds et utilise un grappin qui lui permet d’atteindre des endroits difficiles d’accès. Dingodile quant à lui, contrôle un aspirateur lui permettant des lancers des TNT et de planer sur de longues distances. De plus, l’histoire nous amènera à contrôler le fameux vilain Néo Cortex. Celui-ci se sert de son fusil laser pour transformer les ennemis en plates-formes les rendant ainsi solides ou rebondissantes.

Le jeu garde toute l’essence de ces prédécesseurs des années 90, cependant ils ont ajouté l’utilisation de 4 masques quantiques qui nous donne accès à de nouvelles compétences. Le masque Ika Ika nous permet de contrôler la gravité et donc marcher sur le plancher ou sur le plafond. Le masque Lani-Loli permet la matérialisation de certains obstacles et donc à faire apparaître et disparaître ces obstacles afin de se créer un chemin. Le masque de Kupuna Wa quant à lui ralentit le temps durant un court instant, nous aidant ainsi à atteindre des obstacles en mouvement. Le dernier et non le moindre est le masque Akano. Avec ce masque, nous avons la capacité de tournoyer sans s’arrêter. On peut s’en servir pour attaquer l’ennemi, mais aussi pour restant plus longtemps dans les airs après un saut.

À chaque fois que vous serez sur le point de terminer une île, vous serez confronté au Boss de celle-ci afin de pouvoir en commencer une autre. Ces niveaux ultimes sont malheureusement le moins bon aspect de ce jeu. Cela se résume à éviter des projectiles et à les renvoyer à notre ennemi. La répétitivité et l’automatisme de ces niveaux deviennent vite redondants.  Par contre cela ne nuit pas au jeu, car la vraie difficulté se retrouve dans les niveaux eux-mêmes. Une fois terminé, vous pourrez refaire le niveau en mode inversé. Il y a aussi la possibilité de battre votre temps dans une course contre la montre ou simplement de réussir le tableau à 100% en y détruisant tous les boîtes, trouvant tous les cristaux et tout cela sans mourir plus de trois fois. Il est aussi possible de jouer en mode rétro, nous laissant qu’un nombre limité de vie pour réussir le niveau sans quoi vous devrez recommencer. Un mode multijoueur local y est incorporé pour que vous puissiez défier vos amis.

Le visuel, la musique et les effets sonores vous seront vite familiers. On reste dans la même ambiance que nous a habitué Toys for Bob, avec un graphisme à la hauteur des attentes pour ce jeu. Vous aurez également la chance de modifier votre personnage avec différents costumes que vous débloquerez en progressant dans l’aventure.

Si vous êtes fan de la série Crash Bandicoot, vous aller adorer It’s about time. Il nous offre tous ce qu’on s’attend d’un Crash Bandicoot comme les Aku-Akus, les TNTs, les courses à obstacles et j’en passe. De plus, les nouvelles habiletés provenant des masques ajoutent une dimension très intéressante au jeu. Les nostalgiques y trouveront leur compte et les non-initiés auront du plaisir à découvrir l’univers de Crash Bandicoot au travers ce jeu. Attacher votre manette avec de la broche si vous avez tendance à vous  fâcher rapidement, car ce jeu mettra à l’épreuve votre patience et votre détermination.

8/10