(Test FG) Mundaun

 
Humm, comment débuter ce test? Premièrement, j’adore l’originalité vidéoludique. Depuis quelques mois, je suis bien servi du côté de l’indépendant. Alors, voici un autre jeu que j’ai testé intitulé Mundaun. Mettons que côté originalité, j’en ai eu pour mon argent et voici pourquoi.

Une histoire hantée:

Le scénario va comme suit: après avoir appris le décès mystérieux de mon grand-père dans un incendie, je dois me rendre à Mundaun pour la première fois depuis mon enfance. Dès mon arrivée, je ne tarderai pas à découvrir que quelque chose d’ancien et de diabolique y hante l’existence des habitants toujours présents. Dans ma quête pour découvrir le sens de ces sinistres événements, je dois entreprendre un périple qui me mènera au sommet du mont Mundaun.

D’entrée de jeu, voici une histoire qui repose sur une dualité mystérieuse. Tout d’abord, je devais découvrir les circonstances du décès de mon grand-père et dans un second temps, la hantise dans laquelle est plongée Mundaun. Tout au long de mon avancée, j’ai pu en apprendre plus et la curiosité était au rendez-vous avec comme trame de fond… un pacte avec le diable?

Ça se joue comment?

Dès mon arrivée, j’ai pu me rendre compte que la tombe de mon grand paternel était vide. De ce premier mystère, d’autres se sont entremêlés pour ainsi y découvrir la vérité. Tout au long du jeu, je devais remplir une liste de missions qui s’affichaient dans mon carnet durant ma quête. De plus, je devais dénicher une panoplie d’items qui devaient s’associer ensemble ou simplement à remettre à d’autres personnages dans le but de faire avancer le récit. En plus des puzzles qui se voulaient logiques, le jeu renfermait une large part d’exploration. Je devais fouiller partout et même revenir sur les mêmes lieux plusieurs fois.

L’autre partie se base sur les affrontements. Bien que le jeu jette ses bases sur l’horreur et la peur, les ennemis quant à eux, ne sont pas très farouches et assez faciles à défaire. Même si je pouvais améliorer les dégâts causés par mes armes, je n’en ai pas eu réellement besoin pour réussir. Je pouvais tenter de fuir leur regard et passé inaperçu, mais rien de bien grave sachant qu’en les affrontant, je l’emporterais. Pour voir le dénouement final, j’ai dû y investir environ sept heures et sans grande rejouabilité.

Un graphisme élégant et surprenant:

Premier aspect visuel qui m’a frappé c’est le style dessiné au fusain. Comme en arts plastiques au secondaire. Première fois que je voyais ce style en jeu vidéo. Ça fait le travail. Bien que le monde à explorer semblait vaste de prime abord, je me sentais toujours observé, épié, voire espionné par tout ce qui m’entourait. C’est comme si malgré la grandeur des zones, j’étais reclus dans un placard. Le studio a fait tout un travail sur l’ambiance pesante et oppressante. Je dirais que le seul négatif c’est le bestiaire peu nombreux et manquant de diversité. Les ennemis pourraient faire office de festival du jumeau.

Une ambiance réussie sur tous les plans:

Si vous pensez qu’il ne s’agit que d’une aventure basée sur le narratif, détrompez-vous, car c’est aussi une expérience à saveur horrifique. Oublier le sang, les scènes comme Until Dawn ou Resident Evil. Tout est construit autour de l’ambiance et de l’angoisse omni présente. C’est là que réside la grande qualité du titre. Certes, la trame sonore y fait pour beaucoup, mais que dire de la bande originale qui vient rehausser le tout à la puissance 10.

En conclusion:

Comme je le martèle souvent, si vous cherchez une nouvelle expérience originale allez du côté indépendant. Mundaun vous fera vivre des moments angoissants et perturbants. Bref, ce jeu est destiné pour les fans recherchant la peur. Je vous le conseille grandement.

Le jeu fut testé sur Xbox Series X via un code de téléchargement qui fut gracieusement offert par la firme WARNING Up.

Cote FG: 8.5/10

Fiche technique:

  • Développé par le studio indépendant suisse Hidden Fields.
  • Publié par MWM Interactive.
  • Conte horrifique vidéoludique.
  • Se joue en solo.
  • Disponible sur PC, PlayStation et Xbox.
  • Offert avec voix en anglais et avec menus et sous-titres en français.
  • Version téléchargeable uniquement.
  • Site officiel: https://www.mundaungame.com/