(Test FG) Kursk

 
Petit brin d’histoire avant de débuter ce test: le K-141, ou le Kursk est un sous-marin nucléaire lanceur de missiles de croisière russe qui a été mis en service en 1994. Malheureusement, il a sombré le 12 août 2000 avec ses 118 hommes d’équipage. Une torpille d’exercice, en cours de lancement, aurait explosé accidentellement à bord. Voilà, maintenant, voici mon compte-rendu de ce jeu qui cache plus de ce qui paraît.

Un scénario explosif:

Kursk est le tout premier jeu d’aventure documentaire inspiré de faits réels. J’y incarnais le rôle d’un espion qui s’était introduit à bord du sous-marin Kursk. L’objectif de cette infiltration consistait à recueillir des informations sur un armement révolutionnaire: les torpilles à supercavitation Chkval. Au fil de la mission, j’ai été témoin des événements tragiques qui ont défrayé la manchette de l’époque.

Au départ, je ne m’attendais à n’être que témoin des actions, mais au contraire, j’ai tout vécu et ça été une belle surprise. Certes, le tout fut romancé, mais le final est prenant. Malheureusement, le jeu est loin d’être aussi réaliste que ce que les développeurs promettaient au départ. Un peu dommage.

Des missions avant la finale:

L’aventure n’est pas très longue, environ 7 heures et un peu plus pour tout dénicher et trouver les quatre fins différentes. Le tout se résume en un enchaînement de quêtes, parfois sans grand intérêt. Ces diverses missions m’ont amené à visiter le sous-marin de fond en comble. Il était parfois difficile de m’y retrouver, le jeu ne comportant aucune carte. Je devais trop souvent faire de nombreux, trop nombreux aller-retour. Oui l’effet couloir était présent, mais complexe de faire différent à l’intérieur d’un sous-marin.

Au menu, aider des collègues, subvenir aux demandes du capitaine, collecte d’items et quelques mini-jeux. Tout ça, rallonge la vie artificiellement du jeu, mais au final s’avère inutile. Comme la prise de photos, qui ne sert pas à grand-chose, je rappelle que j’étais un espion après tout.

De la rigidité, mais pas aux bons endroits:

Le jeu souffre d’une jouabilité beaucoup trop rigide. Autant mon personnage que les autres, tout semblait robotique. Lorsque je marchais, j’avais l’impression d’avoir un balai dans le postérieur. Il en était de même lors de monter ou descendre des échelles. J’avais l’impression d’être de retour au début de la Xbox 360. De plus, tout était scripté et ça se ressentait toujours. Aucune liberté ne m’était offerte. Le système de crochetage des serrures est clairement à revoir idem pour la prise de clichés.

Le graphisme coule autant que le sous-marin:

Le visuel souffre de vieillesse, il aurait très bien pu sortir sur la Xbox 360. Les temps de chargement étaient assez courts, mais c’est la répétition des scènes qui étaient trop présentes. Combien de fois j’ai vécu la même action d’ouvrir et fermer un sasse. Trop, c’est comme pas assez. Les personnages non jouables bougeaient parfois de manière bizarre, parfois, lorsqu’ils me parlaient, ne me regardaient pas ou semblaient avoir le regard vide. Les membres d’équipage devaient être des frères ou des clones.

Immersion en eaux troubles:

L’immersion, quant à elle, était bien présente. Les bruits ambiants, la bande originale et le doublage ont été réalisés avec brio. Cependant, j’aurais aimé un peu plus d’émotion et surtout, même si je mettais la langue parlée en anglais, tout ce que j’entendais c’est du russe. J’ai vécu également des séquences avec un son strident qui apparaissait et je devais sortir du jeu pour que le tout disparaisse. Un peu frustrant. Vous allez pouvoir l’entendre dans ma vidéo ci-dessous.

Conclusion décevante:

Avec tous ses points négatifs, il m’est ardu de recommander un achat. Peut-être lorsqu’il sera offert à rabais. Pour les chasseurs de succès, il est plutôt facile d’en obtenir. Une bonne entrée en matière pour ce type de jeu, mais qui aurait pu être beaucoup mieux avec quelques correctifs.

Le jeu fut testé sur Xbox Series X via un code de téléchargement qui fut gracieusement offert par la firme Forever Entertainment.

Cote FG: 5/10

Fiche technique:

  • Développé et publié par Jujubee.
  • Jeu de type action/aventure à la première personne.
  • Se joue en solo uniquement.
  • Offert avec voix en anglais et menus/sous-titres en français.
  • Disponible sur PC, PlayStation et Xbox. Il s’agit d’un portage de la version PC sorti en 2018. (testé sur Xbox Series X).
  • Version téléchargeable seulement.
  • Site officiel: http://jujubee.pl/en