(Test FG) MLB: The Show 21

 
Ahhhhhhhh le baseball, synonyme de printemps, de renaissance, du beau temps, de… bref, le deuxième plus beau sport au monde, après le foot, est de retour. Et comme chaque année, la franchise MLB: The Show offre un excellent jeu officiel de la MLB et cette année n’y échappe pas. Le tout a débuté via une polémique, la venue de l’exclusivité de la PlayStation vers la console de Microsoft. Jusqu’ici, ça allait bien, cependant, lorsque Microsoft a annoncé que le jeu ferait partie du programme Xbox Game Pass dès le jour de sa sortie, les fans de Sony l’ont carrément prix de travers. On peut comprendre. Ayant reçu le jeu sur Xbox Series X, je pourrai tracer un bon tableau des nouveautés.

Au cercle d’attente, les nouveautés:

De tous les sports offerts en mode vidéoludique, c’est à chaque année que revient la position de tête du meilleur jeu de simulation sportive à SIE San Diego Studio. Par contre, on se la joue aussi grand public, étant complètement paramétrable et pouvant le transformer en jeu orienté beaucoup plus de type arcade.

Cette année, le jeu qui est déjà bien garni en frais de façon de lancer, on y ajoute le mode « Pinpoint Pitching » qui se veut très précis, mais aussi difficile à maîtriser. Vous devriez y arriver avec le temps. Pour ma part, c’est encore et toujours la jauge qui monte et descend, et ce, depuis plusieurs années. Je me sens très à l’aise avec ce procédé.

Sur le terrain, les développeurs ont ajouté une pléthore de nouvelles animations. Que ce soit en regardant l’interaction entre les fans dans les estrades, les joueurs durant une pause ou les séquences vidéos lorsque le jeu est mis en pause sans y jouer pendant une période de temps, c’est excellent. Après un mois de jeu, je découvre encore des petites choses qui viennent clairsemer ce jeu déjà très complet en tout point. La mouture 2020 était déjà excellente, mais la 2021 vise le match parfait et y parvient presque. Tout ce que vous aimiez l’an passé est de retour avec encore plus pour votre plaisir.

L’ajout qui demeure pour moi un plus sans rien réinventer, c’est le fait de pouvoir créer son stade des premières fondations jusqu’au lancer protocolaire. Avec un engin de création très poussé pour la nouvelle génération de consoles. Vous voulez mettre un volcan comme élément derrière le champ centre, alors vous pourrez. Votre imagination est quasi votre limite.

Compte complet (les autres modes):

Tous les modes qui ont fait la renommée de la franchise sont de retour. Le mode Diamond Dynasty y est de la partie, le mode des cartes est plus travaillé que par les années précédentes et demeure le plus prisé des fans avec sa très forte communauté en ligne et son système de microtransactions offrant l’option de toujours obtenir une meilleure équipe dans le but de compétitionner. Cependant, contrairement à d’autres, vous pouvez quand même évoluer et être compétitif sans dépenser avec de l’argent réel. Il suffit d’y investir beaucoup de temps. Il en va de même avec le mode Franchise, mon préféré d’entre tous. J’y ai débuté avec les Blue Jays et j’ai un fun fou avec toutes les options de gestion qui m’y sont offertes: contrôler l’effectif, la rotation, les rappels, les contrats, les concessions, les négociations, etc.

Le mode Road To The Show qui pour moi s’avère le plus complet et intéressant parmi les jeux de sports offerts sur le marché, est encore plus poussé cette année en offrant l’évolution de votre joueur axé sur vos décisions dans son développement. Si vous souhaitez jouer une partie rapide, c’est toujours présent et le mode March To October offre une version simplifiée de la simulation d’une saison. De plus, la Xbox Series X offre l’option Quick Resume. Maintenant, vous pouvez quitter une partie et y retourner sans repasser par tout le processus de chargement.

Bonsoir, elle est partieeeeeeeeeee (graphisme):

Ici, le jeu est en demi-teinte. Certes, sur Xbox Series X c’est beau, mais j’ai l’impression que pour offrir le jeu sur une autre plateforme, le studio de développement a dû faire quelques concessions graphiquement. Je suis persuadé que le jeu est plus abouti du côté de la PS5. Pas que le jeu sur la console de Microsoft n’est pas joli visuellement, mais parfois, les joueurs sont loin de se ressembler et certaines animations effectuées par les joueurs sont parfois bizarres. J’ai encore expérimenté des collisions dans lesquelles je passais au travers de l’autre joueur. Avec le saut vers une nouvelle génération, je m’attendais à plus. On verra l’an prochain avec un an de plus d’expérience pour les développeurs.

La force du jeu réside dans sa grande fluidité. Rien à dire dans ce cas. Tout est parfait. Idem pour les temps de chargement, qui sont très rapides et aucun gel ou fermeture du jeu à l’improviste. Plus haut, je citais les nombreuses animations qui se sont greffées en cours de route. C’est franchement convaincant. Disons, que pour faire une allégorie, le visuel ne claque pas de circuit, mais un double automatique au champ opposé. Ce sont les petites choses qui font les grands jeux et ici, les petites choses sont légion. Comme le fait de voir des estrades de plus en plus vides avec une série de défaites et vice-versa. Les joueurs vedettes possèdent leur propre signature au bâton.

Take Me Out To The Ball Game (audio):

Encore une fois, le trio composé de Matt Vasgersian, Mark DeRosa et Dan Plesac est de retour en offrant des commentaires et des analyses durant tout le match. On ne dirait pas un enregistrement d’avance, au contraire, j’ai l’impression que le tout décrit à merveille l’action à l’écran. On revient même sur la performance de certains joueurs lors de la dernière partie. Oui, NBA 2K fait très bien, mais MLB: The Show 21 est ce que l’on retrouve de meilleur sur le marché actuel. Heidi Watney est une fois plus présente comme reporter sur les lignes de côtés en offrant de judicieux commentaires et Alex Miniak aux commandes y est présent aussi comme annonceur public. L’ambiance que l’on peut trouver réellement dans les stades actuels est à son paroxysme. Que ce soit, les cris des fans, de l’orgue, bref, ça ajoute encore à l’immersion. De ce côté, rien à dire, on frappe un grand chelem.

Nos Amours, toujours présents dans notre coeur!

On entre au marbre:

Cette fois, il s’agit de mon jeu de sport favori. Ce fut un coup de génie de l’offrir sur une autre plateforme. Cependant, cette année ça passe plutôt bien, mais l’an prochain, l’effet de surprise sur Xbox sera passé et SIE San Diego devra en offrir plus. Je crois que la prochaine mouture ne sera offerte que sur PS5 et Xbox Series, on laissera tomber la génération précédente. Terminer les ressources mises sur un développement dilué sur plusieurs générations.

Le jeu fut testé sur Xbox Series X via un code de téléchargement qui fut gracieusement offert par la firme North Strategic.

Cote FG: 8.5/10

Fiche technique:

  • Développé par San Diego Studio.
  • Publié par Sony Interactive Entertainment.
  • Jeu de simulation sportive (baseball).
  • Jouable en solo et multijoueur.
  • Offert en anglais.
  • Disponible en version boîte et téléchargeable.
  • Sorti sur PlayStation et Xbox. (testé sur Xbox Series X)
  • Site officiel: https://theshow.com/purchase/en-ca/