(Test FG) Out of Line

Il était une fois un petit personnage, un gros personnage, des cubes volants et grosses pinces méchantes. C’est une histoire un peu bizarre pour un jeu de plateforme, mais qui réussit à charmer malgré une courte durée.

Multiple réalité en parallèle?

Avec un look peint à la main, Out of Line (titre dont je cherche encore le rapport avec le jeu) nous éblouie du début à la fin avec un monde toujours en mouvement. Aucune voix ne sort de notre personnage muet, mais les expressions créées par les yeux sont assez pour nous enchanter.

Avec notre meilleur ami, que l’on doit aider à traverser les passerelles.

La mécanique de base est assez simple. On reçoit un javelot que l’on peut planter dans un mur pour monter plus haut, au dans une boite de contrôle afin d’activer de la machinerie. Chaque écran est en fait un casse-tête. On doit donc activer, déplacer ou sauter dans le décor afin de pouvoir avancer. Il n’y a aucun combat. Les seuls ennemis doivent être évités, ou alors ils nous pourchassent jusqu’à une autre étape. Évidemment tout se complexifie au fur et à mesure que l’on avance. J’ai bien aimé le niveau avec les petites créatures qui active des machines pour nous, on doit les guider et enlever les obstacles à leur passage. Le jeu, bien que solitaire, est en fait un exercice de coopération avec différent personnage de l’histoire. Au début avec des clones de soi-même, qui nous aide en activant des boutons et vice-versa. Par la suite avec un gros personnage qui a la capacité de transformer les petites araignées en adorables créatures dont je parlais plus tôt.

Nouvelle mécanique: Les cordages comme dans Tomb Raider.

J’aimerais parler de défauts, mais il n’y en a aucun dans la mécanique de jeu. Les deux problèmes dont souffre Out of Line sont : un jeu beaucoup trop facile, et une durée beaucoup trop courte. Je pourrais inclure une histoire incomplète et cryptique, mais je pense que c’est l’une des conséquences de la courte durée. Les puzzles sont faciles à figurer et faciles à réaliser. Il n’y a pas de moment où vous allez vous prendre la tête entre les mains et chercher un guide sur internet parce que vous êtes incapable de passer un niveau après la vingtième tentative. C’est peut-être ici que le jeu aurait pu gagner en contenu. En nous donnant un peu plus de fils à retordre, ou en incluant une mécanique avec les maudits cubes bleus inutiles. D’ailleurs, où voit un peu ce que cela aurait pu donner dans les derniers moments du jeu alors qu’un des personnages utilise les cubes orange pour activer des interrupteurs. On se dit alors que ça aurait vraiment été chouette d’inclure celui-ci plus tôt et lui donner son propre niveau. Le jeu m’a pris moins de trois heures à compléter. Incluant le fait que j’ai exploré pour trouver tous les cubes bleus (qui ne servent à rien) et tester le jeu pour des glitch et plusieurs tentatives de triche, je pense qu’un joueur moyen pourrait passer au travers en à peine plus de deux heures.

Avec l’aide de gros bonhomme et des araignées végétales on arrivera à passer au travers du jeu.

L’histoire, qui devrait être la motivation de toute cette machinerie, n’est jamais dévoilée de façon complète. Tout est révélé avec des peintures et des graffitis. On ne comprendra jamais ce qui est arrivé dans ce monde, pourquoi les grosses pinces nous attaques et qui est en charge de cette invasion. Même chose du côté des alliés. Qui sont ces deux gros bonshommes qui nous aident, d’où vient-il et pourquoi sont-ils différents de nous?

J’aurais vraiment aimé savoir ce que sont les cubes bleus et pourquoi les machines les veulent.

Pour le prix de 13$ en vente, c’est encore trop pour le recommandé. Il n’y a aucune valeur ajoutée ou re jouabilité. C’est très dommage. Je ne peux pas vous dire d’éviter le jeu parce qu’il y a ici une véritable œuvre d’art. On dirait plutôt le premier chapitre d’un jeu épisodique.

Page officielle

Page Steam

Points forts:

  • Graphisme d’une beauté irréelle
  • Ambiance sonore.
  • Ambiance émotionnelle.
  • Contrôles intuitifs.

Points faibles

  • Super facile (Un point fort pour certains).
  • Histoire incomplète.
  • Prix/Durée.