(Test FG) Mickey Storm And The Cursed Mask

 
Des enfants, des parents, un méchant… formule vue et revue et encore revue, que ce soit au cinéma ou en jeu vidéo, alors de voir arriver un autre jeu de ce type, fallait le faire avec une originalité et une nouvelle fraîcheur. C’est ce qu’a réussi le studio indépendant Triangle Studios avec son jeu Mickey Storm And The Cursed Mask. Voici le rendu sur mon expérience de ce jeu à apprécier à faible dose.

Une histoire aquatique:

Bienvenue dans le plus grand parc aquatique du monde! Dans ce complexe plein d’aventures et de toboggans aquatiques, seuls moi et ma sœur pouvons arrêter le diabolique Dr Fisher! En effet, en utilisant les pouvoirs d’un masque mystérieux, ce vil personnage a enchanté tout le parc pour finalement piéger mes parents. Pourquoi ? Parce qu’ils ne sont autres que les espions Storm de renommée mondiale. Donc, en personnifiant Mickey ou ma sœur Jenny, je devais devenir le héros qui sauvera mes parents.

Bon, on est d’accord, on ne joue pas à ce jeu pour la profondeur de son scénario. Le tout est prétexte à évoluer dans les différents niveaux. En fait, c’est aussi mince qu’une feuille de papier, mais bon un jeu vidéo, ça le dit dans la description, c’est fait pour jouer et s’amuser et c’est ce que j’ai eu avec ce titre.

On y joue comment?

La durée de vie est quand même conséquente avec une offre de 74 niveaux à réussir pour avancer. On peut y jouer en solo ou en écran partagé en mode local et à la volée svp. Donc, je pouvais débuter une course et une autre personne chez moi pouvait se joindre à ma partie. Dans le mode Aventure, j’ai essayé diverses épreuves sur divers parcours devenant de plus en plus compliqué et complexe à réussir: des contre-la-montre, des défis de parkour qui n’est pas sans rappeler la série Trials et des combats de boss. La progression se base sur la réalisation des diverses épreuves, mais également sur la collecte de divers éléments dans le but de déverrouiller de nouvelles tenues pour le duo et des nouveaux véhicules. Mario à ses étoiles pour progresser dans le jeu, bien Mickey Storm And The Cursed Mask c’est passer des points contrôles dans les parcours qui permet d’ouvrir de nouvelles zones dans la carte. Le facteur rejouabilité est bien présent, car dans plusieurs niveaux, il faudra y revenir, car plus on y joue et plus on obtient de nouvelles capacités, du coup, par exemple, je pouvais atteindre des endroits non atteignables au préalable. Penser refaire plusieurs fois les niveaux, car vous y trouverez des zones secrètes ainsi des éléments bien cachés. Il y a aussi des portails dans certains niveaux, ces derniers permettent d’atteindre des zones bonus.

La prise en main est assez facile. Chaque touche possède son action propre. La seule difficulté présente réside dans certains sauts ainsi que l’atterrissage de ceux-ci. Ce n’est pas toujours précis. J’ai pu sauter, avancer, reculer, faire un double-saut, planer un certain temps. Bref, ça va vite très vite et vous aurez tôt fait de remarquer une certaine ressemblance avec un hérisson bleu qui court très, très vite lui aussi.

Un visuel eau en couleurs:

Un point fort du jeu c’est son aspect visuel qui est superbe. Le graphisme est très coloré sous un fond de bande dessinée animée. Les effets d’eau en y plongeant ou les diverses particules sont impressionnantes. Le jeu vient sous forme d’un jeu en 2.5D, c’est-à-dire qu’il se joue comme un jeu de plateforme en 2D, mais réalisé en 3D. Le résultat est superbe. Le jeu est très fluide et ne souffre d’aucun défaut technique.

Une bande originale répétitive:

Les pièces musicales qui toutes instrumentales sont répétitives et manquent un peu de personnalité. Le jeu est offert avec des voix en anglais et il n’y a quelques lignes de dialogues parlées sans plus. Difficile d’apprécier le doublage. Parlant doublage, la traduction contient une panoplie de fautes d’orthographe dans les textes écrits. Tant qu’à traduire un jeu en utilisant Google Translate, ne le faites pas, c’est carrément honteux.

Au final:

Il s’agit d’un jeu qui saura plaire à tous, jeunes comme plus vieux. Il est amusant, offre un bon défi et une excellente durée de vie surtout pour son prix établi à environ 25$. Pour ma part, je l’apprécie, mais à faible dose. Je me pose une question, pouvant y jouer avec le frère Mickey et la sœur Jenny, pourquoi le jeu ne porte que dans le titre le prénom du jeune garçon?

Le jeu fut testé sur la Xbox Series X via un code de téléchargement qui fut gracieusement offert par Lion Castle Entertainment.

Cote FG: 7/10

Fiche technique:

  • Développé par le studio indépendant Triangle Studios.
  • Publié par Lion Castle Entertainment.
  • Jeu de plateforme, aventure, course.
  • Se joue en solo et mode local avec écran scindé.
  • Disponible sur Nintendo Switch, PlayStation et Xbox.
  • Offert avec voix en anglais et menus/sous/titres en français.
  • Version téléchargeable seulement.
  • Site officiel: https://mickeystorm.com/

Voici un aperçu du jeu que j’ai réalisé: