(Test FG) Bright Memory Infinite

 
Après nous avoir rabattu les oreilles avec le fait que le jeu est fait par une seule personne (ce qui est faux), Bright Memory Infinite sort enfin et il nous est possible d’admirer ce qui est quand même un tour de force pour une si petite équipe.

Par contre, le jeu n’est pas parfait, alors plonger dans l’univers de Sheila et du Supernatural Science Research Organization (SRO) afin de combattre soldats et monstres interdimensionnels. Avec autant de fanfares, les joueurs avaient de très hautes attentes. Je ne peux pas dire que je suis déçu, mais disons que c’est dur de soutenir l’excitation avec un jeu de moins de 3 heures.

Twitter

Page Steam