Microsoft vs Sony: la guerre reprend

 
Hé bien, la trêve entre Microsoft et Sony semble terminée. L’un qui mise tout sur le Game Pass et avec raison, accuse l’autre par rapport à son service ultra populaire. Voici ce qui en retourne.

Microsoft affirme que Sony paie des « droits de blocage » pour empêcher les développeurs d’ajouter leur contenu au Xbox Game Pass. Ces allégations explosives font partie de documents déposés auprès du régulateur national de la concurrence du Brésil et s’inscrivent dans le cadre de l’examen de l’acquisition d’Activision Blizzard par Microsoft.

« La capacité de Microsoft à poursuivre l’expansion de Game Pass a été entravée par la volonté de Sony d’empêcher cette croissance », affirme Microsoft dans un document déposé le 9 août auprès du Conseil administratif de défense économique (CADE), tel que traduit du portugais. « Sony paie des ‘droits de blocage’ pour empêcher les développeurs d’ajouter du contenu à Game Pass et à d’autres services d’abonnement concurrents. »

Est-ce que cela signifie que Sony tente tout pour nuire à Microsoft? La réalité est probablement un peu plus compliquée que ça. Sony pourrait simplement payer des droits exclusifs pour ses propres services de streaming, ou bien avoir des clauses dans certains contrats d’édition qui empêchent certains jeux qu’il édite d’être publiés sur des services d’abonnement concurrents.

Quoiqu’il en soit, le service de Microsoft dérange et fait réagir, bien hâte de voir la suite de ces accusations.