Je dois en être rendu à vraiment pas loin de la dizaine de jeux testés par le développeur Tonguç Bodur et parfois, je suis impressionné et à d’autres occasions, beaucoup moins. Comme ce fut le cas malheureusement avec le jeu Genie Reprise… Voici mon compte-rendu très court d’un jeu qui l’est tout autant.

Fiche technique:
  • Titre: Genie Reprise
  • Développeur: Tonguç Bodur
  • Éditeur: EastAsiaSoft
  • Genre: jeu
  • Style: se joue en solo
  • Date de sortie: 07 avril 2023 (PC) / 14 février 2024 (PS5, Xbox Series X|S)
  • Plateforme: PC, PlayStation et Xbox.
  • Disponibilité: version téléchargeable
  • Langues des dialogues: anglais
  • Langue des menus/sous-titres: anglais
  • Site officiel: https://tongucbodur.com/genie-1

Avis du rédacteur:

Il s’agit d’une aventure fantastique atmosphérique narrative dans laquelle on nous place dans le rôle de Lula, une jeune femme qui doit explorer un monde fantastique et débordant de vie alors qu’elle part à l’aventure pour découvrir la signification de Genie afin de réaliser son destin! La prémisse semble très simple et elle l’est dans les faits. Si vous n’êtes pas à l’aise en anglais, alors passez votre chemin, car tout est dans la langue préconisée par Shakespear.

Le jeu se divise en 15 chapitres qui prennent environ 5 à 10 minutes, donc, si vous faites le compte, il vous en prendra un gros maximum de 1h15, 1h30 et croyez-moi, c’était bien assez. De loin, le jeu le plus ennuyant de la carrière de Tonguç Bodur. Je n’ai pas eu de plaisir, j’avais hâte de le terminer et je n’ai pas embarqué dans l’histoire du tout. La jouabilité repose sur la collecte de cristaux pour ainsi obtenir une autre partie de l’histoire et ainsi de suite de zone en zone. Je n’ai eu aucune interaction outre une seule fois pour ouvrir une porte. On ne fait que collecter ces cristaux, lire une histoire et recommencer le même procédé jusqu’à la fin. Tout ça, pour l’ultime quête de la vérité. Okay, mais la vérité de quoi? Le scénario est pauvre. La progression est sauvegardée au début de chaque chapitre.

Côté visuel, Tonguç Bodur nous offre sa meilleure œuvre jusqu’ici et ce n’est pas le problème, c’est ce qui l’entoure qui en est fait un jeu très ordinaire. C’est vraiment très joli avec des décors somptueux, mais c’est vide de chez vide et le produit n’offre aucune interaction possible.

Pour ce qui de l’audio, outre quelques pièces musicales pas si mal et une voix narrative féminine, il n’y a rien de plus.

Bref, je n’ai vraiment pas aimé mon expérience. C’était long, redondant et calvasse que j’avais hâte de passer à autre chose. Je ne retire vraiment rien de positif de mon expérience, un ennui… Que s’est-il passé dans la tête de Monsieur Bodur pour nous offrir un sous-produit de la sorte. Je le sais qu’il peut faire beaucoup mieux. N’investissez pas votre 10$ dans ce jeu, gardez-le pour un cadeau!

Cote FG: 4/10
Points positifs:
  • C’est relaxant.
  • Beau visuellement.
  • Au moins c’est court.
Points négatifs:
  • Jeu ennuyant et redondant.
  • Aucune interaction.
  • Un scénario qui veut rien dire.
  • N’apporte rien.
  • 10$ pour ça?
Il fut testé sur Xbox Series X. Merci à EastAsiaSoft pour l’opportunité.